Bamboo Blade Vol.3

Critique du volume manga

Publiée le Jeudi, 19 November 2009

Le mini tournoi de kendo entre l'équipe de Kojirô et celle de Kenzaburô se poursuit avec le quatrième match, opposant Kirino Chiba, la fière, optimiste mais un brin idiote capitaine de l'équipe de Kojirô, à Yûri Andô, une jeune fille bien plus occupée à montrer son sadisme en faisant des coups bas qu'à chercher à l'emporter. Très amusant de par le caractère des deux protagonistes et les expressions qui leur sont offertes par le dessinateur, le match tourne court. Quant au dernier match, il oppose Tamaki (rebaptisée pour l'occasion Bureiba par Kojirô) à Maya Yokô, demoiselle aux allures de yankee. Et là aussi, le match se termine rapidement.
Impressionné par l'incroyable talent de Tamaki, Kenzaburô demande à l'affronter avant de tenir sa promesse et d'emmener Kojirô manger des sushi... mais Kojirô tombera de haut quand il découvrira ce qui l'attend.
Dans ce volume, découvrez également Tamaki dans son tout premier petit boulot, dans un rôle de vendeuse qui ne lui va pas du tout, tout ça pour qu'elle puisse avoir assez d'argent pour s'acheter une figurine limitée, et tandis que son père est persuadé qu'elle fait ça pour lui acheter un cadeau d'anniversaire... Rires garantis !
Enfin, la fin du tome voit Kojirô s'embrouiller à plusieurs reprises avec une affreuse bonne femme qui est, semble-t-il, destinée à jouer un rôle important par la suite.

Toujours aussi plaisant à lire, ce troisième volume de Bamboo Blade ne fait jamais franchement éclater de rire, mais fait sourire d'un bout à l'autre grâce à ses personnages hauts en couleurs. L'aspect mignon de Tamaki contraste avec son penchant otaku et le fait qu'elle soit exceptionnelle en kendo, Kojirô fait plus que jamais figure de loser sans autorité, les deux facettes de la personnalité de Miya-Miya s'expriment à nouveau, Kirino est toujours obsédée par le kendo et son rôle de capitaine... et les personnages secondaires sont tout aussi savoureux, à l'image d'Andô.
Grâce aux caractères des protagonistes et aux bonnes bouilles que les dessins leur offrent, Bamboo Blade parvient à nous mettre de bonne humeur en ne dépeignant jamais des situations irréelles. Car finalement, ces dernières sont somme toute assez banales, n'ont rien d'invraisemblable. Ici, ce sont réellement les personnages qui donnent au manga toute sa saveur... ainsi que le kendo, bien entendu toujours de la partie. Celui-ci est toujours au coeur du récit, sans pour autant en occuper l'intégralité, fort heureusement. Les matchs ne durent jamais longtemps, le côté brouillon est toujours présent mais on y est à présent bien habitué et on se surprend même à vraiment l'apprécier. Enfin, l'ensemble couple fort bien le réalisme et l'humour. Le mélange, fort bien dosé, n'est donc jamais barbant.

Avec ce troisième tome, Bamboo Blade est toujours aussi sympathique, et la suite promet d'aller dans la même direction, pour notre plus grand plaisir.


Critique 1 : L'avis du chroniqueur
Koiwai

17 20
Note de la rédaction
Note des lecteurs






MN Actus
Dernières news News populaires News les plus commentées Fermer

Dernières News