Baiser du renard (le) Vol.1

Critique du volume manga

Publiée le Mercredi, 05 Febuary 2020

Saki Aikawa, à qui on doit de nombreuses séries dont He is a beast et plus récemment Be-twin you and me, revient avec un nouveau shojo en trois volumes. Celui-ci a été publié chez Akita Shoten et en France, on le retrouve comme les précédents chez Soleil manga. Mais bien qu’il s’agisse toujours d’une romance, les habitudes de Saki Aikawa sont un peu bouleversées cette fois. En effet, même si elle avait commencé à flirter avec le genre du fantastique dans sa série courte Timeless romance, c’est la première fois qu’elle en inclut pour de bon dans l’une de ses oeuvres.

« L’hiver de mes seize ans, ma vie a pris… une drôle de tournure… »

Alors que Koharu vient de déménager dans la maison de sa grand-mère, son quotidien se retrouve bouleversé par sa rencontre avec un esprit renard, Iori, bien déterminé à faire d'elle sa servante - et même sa femme ! Elle découvre alors qu’elle a hérité du don de la vieille femme : celui de soigner les esprits. C’est le début d’une nouvelle vie pour la jeune fille…

L’héroïne, sans être exceptionnelle, est convaincante. Elle est altruiste, sans se donner des grands airs de sauveuse, et elle fait preuve d’une bonne capacité d’adaptation. Elle est volontaire et on s’attache facilement à elle. Les autres personnages qui gravitent autour d’elle, Iori et Onitsuka en tête de liste, sont intéressants également. Les yokai représentés sont nombreux et les effets magiques (comme les sorts créés à partir des sceaux) sont bien réalisés.

La mangaka souhaitait depuis longtemps avoir l’opportunité de se lancer dans le fantastique, car elle adore les romances entre humain et non-humain. Et son enthousiasme se ressent à la lecture ! Le monde fantastique dans lequel évoluent les personnages est déjà bien abouti, les nombreux rebondissements nous présentent différentes situations qui viennent enrichir l’univers. Au programme, manipulation de la mémoire des humains, incursion dans le monde des esprits, et bien d'autres choses encore. Le tome est dynamique et pour cette série courte, Saki Aikawa ne traîne pas avec une introduction à rallonge : on rentre rapidement dans le vif du sujet et on se retrouve embarqué dans les aventures de Koharu et Iori.

L’édition est de bonne qualité et une utilisation pertinente des trames vient renforcer l’immersion dans l’ambiance surnaturelle. Concernant les graphismes, Saki Aikawa reste fidèle à elle-même avec un trait sûr et agréable.    


Critique 1 : L'avis du chroniqueur
Hinae

15 20
Note de la rédaction
Note des lecteurs






MN Actus
Dernières news News populaires News les plus commentées Fermer

Dernières News