Baby-sitters Vol.21 - Actualité manga

Baby-sitters Vol.21

Critique du volume manga

Publiée le Jeudi, 23 September 2021

Les jumeaux se mettent en tête de devenir agents de police quand ils seront plus grands, depuis qu'ils ont vu des photos de leur grand-père en uniforme. Usokawa imagine pour les enfants un poisson d'avril où ils devront aider un panda qui se serait perdu dans l'école, et évidemment plus d'un adolescent (mais aussi des adultes plus surprenants, n'est-ce pas M. Hebihara ?) va participer à l'aventure des bouts de chou. Kotaro déniche un album de photos d'enfance de la directrice, tandis que Ryûichi constate que l'anniversaire de leur bienfaitrice a lieu aujourd'hui. Shokichi Nezu, de passage à la crèche, veut demander à son entourage comment "mal tourner", afin de se démarquer de son frère Chukichi qui attire toujours le regard des autres à son détriment. Kirin trouve le moyen, avec sa candeur et sa joie tout enfantines, à participer à une soirée entre filles avec Ushimaru et Inomata.

Baby-Sitters revient en France après 11 mois d'absence, chose logique au vu du rythme de parution japonais. mais la recette de la série, elle, ne change pas, en nous faisant donc encore et toujours suivre des petits moments de vie des personnages, au fil de chapitres indépendants. Certaines chutes sont toujours aussi rapides en donnant l'impression que Hari Tokeino n'exploite pas à fond ses idées, mais dans l'ensemble les situations se renouvellent assez ici, mêlent efficacement l'humour léger à la part de tendresse, et exploitent une assez vaste palette de visages.

Mais ce que l'on appréciera surtout ici, c'est le fait que certains chapitres finissent par appuyer gentiment des choses assez touchantes. De fil en aiguille, le cas des jumeaux pousse Ryûichi à se poser une question toute simple: quel adulte sera son petit Kotaro plus tard ? Il a encore beaucoup de temps pour y réfléchir, d'autant que notre héros doit aussi s'interroger sur ce que lui-même aimerait devenir. Mais de ce côté-là, la réponse n'est peut-être pas bien loin... Egalement, les événements rappellent à son esprit le souvenir de ses parents, l'admiration qu'il avait pour eux mais aussi la solitude qu'il ressentait puisqu'ils étaient très souvent absents, et la bénédiction que fut alors pour lui son précieux petit frère afin de voir sa solitude s'envoler. On appréciera aussi le petit focus sur la directrice, sur le souvenir de sa fille, sur le petit bonheur que nos héros parviennent à lui apporter alors qu'habituellement elle n'aime pas les anniversaires lui rappelant qu'elle prend de l'âge. Et puis, tout simplement, on aimera voir Inomata se réjouir intérieurement en allant pour la première fois chez une amie, et voir l'attention qu'elle et Ushimaru accordent toutes les deux à la petite Kirin, ce trio étant finalement assez inédit dans la série.

Après des temps un peu maussades, Baby-Sitters reprend alors un peu de couleurs avec ce 21e volume, encore plus en comptant les deux petits chapitres bonus assez rigolos sur la salle d'arcade et l'heure du bain. Il n'y a plus qu'à espérer que ça dure !
  

Critique 1 : L'avis du chroniqueur
Koiwai

13.25 20
Note de la rédaction






MN Actus
Dernières news News populaires News les plus commentées Fermer

Dernières News