Ashidaka - The Iron Hero Vol.3 - Actualité manga

Ashidaka - The Iron Hero Vol.3

Critique du volume manga

Publiée le Mercredi, 24 November 2021

Ashidaka et Geji, d'abord rebutés par les méthodes de l'Armée anti-démon, ont finalement, après entrevue avec leur leader Kabaki, accepté de rejoindre leurs rangs, en portant leur désir d'amener la paix entre les monopaires et les multibras, ces deux factions qui se haïssent tant, uniquement sur la base des préjugés d'autrefois. Ashidaka en est persuadé: multi-bras et mono-paires doivent cesser leur haine mutuelle aveugle, et s'unir pour enfin pouvoir terrasser les mille-pattes géants. Et c'est en étant toujours porté par ses convictions qu'il s'est vu confier une première mission, en compagnie de Geji bien sûr, mais aussi de la dénommée Hime, la fiable membre de l'équipe médicale et unique femme officier de l'armée. Leur objectif est de dénicher des mécaniciens capables d'améliorer les arms. En se rendant jusqu'à Karura, un village présumé détruit par les mille-pattes géants, le trio pense avoir trouver la perle rare en Tsuchi... mais ce mécano ne tarde pas à se montrer sous un autre jour: en tant que monopaire, il voue lui aussi une haine farouche aux multibras, et finit par attaquer nos héros !

Nous laissions Ashidaka, Geji et Hime face à un Tsuchi les haïssant aveuglément... mais Ashidaka, fidèle à lui-même, préfère éviter de répondre par la violence, et veut trouver une solution pacifique, dans son optique de changer ce monde brisé par la haine entre monopaires et multibras. Tsuchi semble d'abord très obtus, alors y a-t-il un moyen de le faire changer de vision ? Les paroles d'Ashidaka seront-elles plus fortes que les coups et la haine aveugle ? Et d'ailleurs, pourquoi exactement Tsuchi voue-t-il une telle haine envers les multibras ? Est-ce uniquement à cause des préjugés, ou à cause de traumatismes passés plus personnels ? Les réponses de dessineront au fil d'une grosse première moitié du volume, où Ryo Sumiyoshi travaille très honnêtement les choses sans toutefois trop traîner, et au gré de péripéties supplémentaires qui auront leur importance pour la suite, notamment concernant une jeune fille du nom de Whip.

Quant à cette suite du tome, justement, elle fait revenir nos héros au QG de l'Armée anti-démon... retour n'étant pas de tout repos puisque la base est attaquée par de mystérieux ennemis ? Qui sont-ils ? Pourquoi attaquent-ils ? Sur tout ça, on va éviter d'en dire trop, et simplement souligner l'impact de certains moments intenses (notamment autour de Geji, de son sort et de ses possibles origines), le tiraillement de certaines scènes à venir (autour de Whip, entre autres), et l'efficacité de Sumiyoshi pour encore étendre son univers autour, cette fois-ci, du passé de Kabaki et de l'existence des "Huit Gardiens Célestes"... Extensions d'univers qui, malgré son efficacité,f ait tout de même craindre un peu le prochain tome: rappelons que le 4e volume sera le dernier, et qu'à l'heure actuelle nous ne semblons pas du tout proches d'une conclusion.

Mais en attendant de voir ce qu'il en sera, le plaisir de lecture est globalement là. Entre le rythme soutenu, les rebondissements assez trépidants, les enrichissements, les convictions d'un Ashidaka vraiment attachant, et les merveilles de designs humains expressifs et vifs et de machines soignées, la série reste facilement prenante.
  

Critique 1 : L'avis du chroniqueur
Koiwai

15 20
Note de la rédaction






MN Actus
Dernières news News populaires News les plus commentées Fermer

Dernières News