Aromantic (Love) Story Vol.5 - Actualité manga

Aromantic (Love) Story Vol.5

Critique du volume manga

Publiée le Vendredi, 10 May 2019

Pour faire d'At Love une comédie romantique réussie, Futaba Kiryû a fait nombre d'efforts pour essayer de comprendre une chose qui lui a toujours échappé: le sentiment amoureux. A cela se sont mêlés les sentiments à son égard du scénariste d'anime surnommé "Stratège" et de son assistant "Killer", à qui elle ne peut répondre positivement. Un peu perdue, s'interrogeant toujours plus, notre trentenaire aromantique a tout de même poursuivi dans sa voie de tentative de compréhension, en acceptant d'entamer une relation purement platonique avec Stratège pour essayer de cerner l'amour, et en laissant Killer lui promettre de se déclarer à nouveau quand sa première série professionnelle sera lancée. Et à présent, notre héroïne est à un tournant de sa carrière, de sa vie: alors que la série de Killer va bientôt démarrer, le nouveau directeur de la jeune femme a décidé de stopper sous peu la publication d'At Love, qu'il n'aime pas ou n'aime plus. A tout ceci, un petit problème familial vient la chambouler encore un peu plus... Que ce soit côté relations, côté professionnel ou côté famille, que doit faire Futaba à présent ?

Ayant su aborder au fil de sa série certains thèmes forts avec profondeur, réalisme mais aussi humour, Haruka Ono offre à Aromantic (Love) Story une dernière ligne droite où Futaba va devoir être sur tous les fronts. Elle qui a commencé à s'intéresser à l'étrange sentiment amoureux pour le bien de sa populaire série, comment faire face à l'arrêt assez soudain de celle-ci ? Avait-elle pris la bonne décision en tentant de faire une bonne comédie romantique quitte à trahir ses convictions ? Et, surtout, que retirera-t-elle au final de sa tentative de comprendre l'amour ? A-t-elle pris la chose dans le bon sens ? Ne serait-il pas plus important pour elle de se comprendre elle-même avant tout, d'être en accord avec elle-même, même si cela doit en faire une personne un peu en marge de la majeure partie de la société ?

Haruka Ono, loin de s'égarer, arrive à tirer parfaitement parti de chacune de ses pistes.
Côté famille, certains passages sont aussi poignants que justes, à commencer par la confrontation de Futaba à sa grand-mère, qu'elle adore, mais qui, venant d'une autre époque, ne comprend pas trop pourquoi sa petite-fille n'est toujours pas mariée. En quelques pages, ce passage est magnifique, car on y cerne à la fois le décalage entre deux époques, les diktats d'une société imposant l'amour comme quelque chose d'essentiel, et toute la tendresse qui unit Futaba et sa grand-mère malgré tout. Pour faire simple: la grand-mère ne pense aucunement à mal quand elle fait sa remarque sur le mariage à Futaba, bien au contraire, alors comment Futaba pourrait remballer cette femme âgée qui veut juste son bonheur ?
Côté manga, c'est l'heure de la remise en question. Au fil des chapitres d'At Love, Futaba n'aurait-elle pas perdu quelque chose d'essentiel, à savoir ses convictions et sa façon d'être ? Le directeur éditorial a-t-il tort en programmant l'arrêt de sa série ? Notre héroïne saura-t-elle se remettre en question et retrouver un style de manga plus engagé et qui lui correspondrait mieux ? Là aussi l'autrice aborde les choses avec un certain réalisme, et en faisant même appel de façon intéressante et inattendue à certains personnages comme Harashima, qui livre à notre héroïne quelques paroles très intéressantes.
Enfin, côté amour, Futaba a bien conscience de ce que veulent ses deux prétendants, sincères et attachants. Killer n'a cessé de se montrer sous de bons jours et d'avancer, et Stratège a beaucoup évolué au fil des volumes en s'ouvrant à notre héroïne et en cessant d'être un aimant à femme. Mais pour être sincère envers elle-même, notre chère aromantique peut-elle vraiment accepter de se mettre en couple avec l'un des deux ? Est-ce comme ça qu'elle trouvera vraiment le bonheur et qu'elle aura le sentiment d'être elle-même ?

Ces différents thèmes s'entremêlent impeccablement, avec justesse et crédibilité, jusqu'à un final saisissant et marquant à sa manière, grâce au choix de Haruka Ono de ne rien idéaliser et de rester fidèle jusqu'au bout à sa ligne directrice, abordant de façon très forte une minorité sexuelle mal connue. C'est d'autant plus immersif et juste que la narration reste constamment assez introspective sur Futaba, en nous laissant entrevoir pleinement ses nombreux doutes: le sentiment d'être décalée par rapport au reste de la société, la peur de perdre les seules personnes qui la comprennent, etc...

Ayant su monter en puissance, Aromantic (Love) Story s'offre donc un dernier volume passionnant, pertinent et impeccable, l'autrice ne cédant à aucune facilité et détournant nombre de codes des romances pour mieux mettre en valeur un sujet social qu'elle décortique avec beaucoup de talent. En 5 volumes, Ono nous offre là une excellente série, et Akata a su dénicher une nouvelle fois une oeuvre moderne qui a énormément de choses à dire.
  

Critique 1 : L'avis du chroniqueur
Koiwai

17.75 20
Note de la rédaction






MN Actus
Dernières news News populaires News les plus commentées Fermer

Dernières News