Angel sanctuary Vol.8

Critique du volume manga

Publiée le Vendredi, 11 December 2009

Setsuna, coincé dans le corps plantureux d’Alexiel, retourne sur terre (Asshiah, pour ceux qui auraient du mal à suivre) afin d’y déposer son corps et de le placer en sécurité, loin du Cellier. Seulement, dans le monde d’Angel Sanctuary, personne n’est jamais vraiment en sécurité avec ces anges et démons qui naviguent gracieusement entre les cieux, les enfers et la terre. C’est alors dans un décor bien connu que notre héros aura le plaisir de rencontrer un Michael assez remonté, mais surtout excessivement puéril. Entre lui et Setsuna, c’est la mésentente cordiale et au final on se dit que toute cette agitation excessive n’est due qu’à l’aspect enfantin des détenteurs de pouvoir. Même si elle les rend plus ou moins matures, Kaori Yuki laisse le destin du monde à des adolescents, tandis que les adultes complotent joyeusement. Véhémence contre fourberie, c’est la guerre des générations qui continue : Sevoth-tart et Zahikel se font une guerre silencieuse, l’un en contrôlant Métatron, petit être avec plus de défenses qu’il n’y parait, l’autre en observant Sara revenir d’entre les morts …

Le récit part dans tous les sens, s’attardant sur des parties parfois déstabilisantes, en oubliant d’autres. Car Setsuna, Michael et Raphael sont assez malmenés dans le fil de la narration, juste pour faire tout coïncider avec le retour improbable de Sara, même sous une autre forme … Kaori Yuki peut ainsi relancer l’amour éternel entre les deux êtres, mais elle en oublie Rochel, par exemple, et malmène quelque peu ce qu’il se passe au Cellier : les perturbations qui s’y jouent sont pourtant des plus intéressantes, notamment grâce aux agissements du Chapelier qui mène le jeu d’une main de maître. A vrai dire, l’escapade sur la terre n’a pas eu autant d’impact que l’on espérait, à part la réapparition de Sara … Qui semble d’ailleurs subir quelques confusions. Mais tout cela remet en cause son sacrifice et la raison d’être de Setsuna. Il n’y a plus qu’à réunir les deux amoureux, mais avec encore douze tomes, on se doute bien que ça ne sera pas aussi simple … Que nous réserve l'une des meilleurs mangaka de shojo dans la suite de sa série phare ? Nettement moins bon que le précédent, ce volume se laisse lire mais nous entraine de plus en plus dans les interrogations sans réponses, tandis qu’il se laisse glisser vers toujours plus de nouveaux personnages et l'aspect brouillon qu'ils entraînent.


NiDNiM


Critique 1 : L'avis du chroniqueur
NiDNiM

15 20
Note de la rédaction






MN Actus
Dernières news News populaires News les plus commentées Fermer

Dernières News