Akuma to love song Vol.3 - Actualité manga

Akuma to love song Vol.3

Critique du volume manga

Publiée le Mardi, 20 December 2011

Alors que les préparatifs pour le concours de chorales semblent afin prendre forme, une élève fait son retour dans la classe de Maria. Répondant au nom d'Hana, cette dernière semble l'exemple type de la jeune fille bien sous tout rapport. Il ne lui manque qu'un peu plus de féminité pour sembler parfaite. Sembler car, lorsque tout ne se passera pas comme elle le souhaite, elle nous dévoilera une facette bien plus sombre de sa personnalité et, bien entendu, c'est encore une fois Maria qui en pâtira...

Si les choses donnaient l'impression de s'arranger quelque peu pour l'héroïne, cette impression s'estompera bien vite à la lecture de ce troisième tome. Bien vite, et sous l'impulsion d'Hana, les autres élèves retournent à leurs mauvaises habitudes et les coups bas puérils s'enchainent allégrement. Et, étonnement, cette accumulation et cette méchanceté gratuite qui semblent sans fin finissent par porter leurs fruits et provoquer jusqu'à l’écœurement chez le lecteur. Inattendu et, donc, paradoxalement particulièrement plaisant ! En outre, et dans la continuité de ce que l'on avait déjà pu apercevoir précédemment, le masque imperturbable de Maria commence à se fissurer. Et, ce, aussi bien face à ses détracteurs que face à ses rares amis. C'est même en leur présence que ce sera le plus flagrant et cela permet de nous offrir quelques scènes au demeurant fort sympathiques à défaut d'être suffisamment riches en émotions que pour être vraiment marquantes.

En contrepartie, le scenario en lui-même n'avance pas spécialement. L'arrivée d'Hana fait que l'auteur se focalise en grande partie dessus, offrant par la même occasion de classiques petites complications dans les relations amoureuses entre les différents protagonistes. C'est finalement assez convenu et correct même si ce n'est pas là dessus que la série réussi jusqu'à présent à se démarquer. On notera aussi que les quelques passages humoristiques misant sur le caractère décalé de Maria fonctionnent moins bien qu'à l'accoutumée. Mais l'ambiance relativement lourde qui pèse sur ce volume y est probablement pour quelque chose.

La série confirme ainsi être en mesure de proposer quelque chose de différent tout en gardant des éléments assez lambdas qui viendront rassurer ceux pas encore complètement convaincus par l'extravagante Maria. Reste maintenant à continuer sur cette bonne lancée et à faire avancer les choses un petit peu plus rapidement !


Shaedhen


Critique 1 : L'avis du chroniqueur
Shaedhen

15 20
Note de la rédaction
Note des lecteurs






MN Actus
Dernières news News populaires News les plus commentées Fermer

Dernières News