Akira - Edition Originale Vol.2 - Actualité manga

Akira - Edition Originale Vol.2

Critique du volume manga

Publiée le Vendredi, 30 October 2020

Parti retrouver Tetsuo, Kaneda ne reconnaît plus son ami de toujours. Rongé par ses pouvoirs, l'adolescent est une véritable bombe à retardement. Suite à cette confrontation, Kaneda et Kei sont fait prisonniers par l'armée tandis que Tetsuo est soigné, la balle qu'il a reçu n'ayant provoqué aucune séquelle grâce à ses nouvelles capacités de régénération. Aussi, ce dernier ne compte pas rester en place : Intrigué par les autres cobayes détenus sur place mais surtout l'énigmatique "Akira", Tetsuo est inarrêtable dans son parcours. De leur côté, Kei et Kaneda vont profiter de ce tumulte pour s'échapper à leur tour. En parallèle, la guerilla enquête sur ce qui se trame du côté des constructions autour du grand cratère, pour les prochains Jeux Olympiques. Le chemin de tout ce beau monde convergera vers un unique point ayant un nom précis : Akira.

Le premier volume d'Akira, particulièrement intense et intelligent dans ce qu'il racontait en second degré de lecture, conservait une parenté forte avec le film de Katsuhiro Otomo. Mais force est de constater, avec ce second opus, que le mangaka et réalisateur s'était rapidement éloigné de son œuvre d'origine afin d'en offrir une nouvelle vision. Ainsi, cette suite du manga Akira continue de dévoiler bon nombre de surprises pour celles et ceux surtout habitués au long-métrage d'animation.

Suite directe et logique du premier tome, ce deuxième volet continue d'explorer les chemins parallèles d'une poignée de personnages, qu'il s'agisse du binôme formé par Kaneda et Kei, la fougueuse escapade d'un Tetsuo aux pouvoirs grandissants et terrifiants, ainsi que le groupe d'opposition qui fouine sans cesse du côté des vestiges du dernier conflit. Sur près de 300 nouvelles pages, Katsuhiro Otomo propose une véritable course contre la montre, des courses-poursuites à tout va, et tout un tas de péripéties explosives qui ne laissent pas vraiment le temps de souffler, de la première à la dernière page. L'auteur est clairement un maître du récit d'action à suspense, ce qu'il démontre dans un second volume mené d'une main de maître, où rien n'est laissé au hasard. Et encore une fois, l'absence de chapitrage n'est en rien une faute : Le récit semble pensé pour se dérouler tel quel, sans interruption, la fin de tome coincidant avec un terme d'arc narratif particulièrement lourd de sens, sur lequel on se questionnera quant aux péripéties prochaines.

Et outre l'action et le divertissement, c'est bien toute la mythologie soulevée par cette suite qui fait indéniablement son effet. Les pions se mettent doucement en place pour que l'univers se trouve bâti comme il se doit, et les différents mystères de la série s'étoffent efficacement au fil des pages. Qu'est-ce qu'Akira ? Cette question demeurera encore floue même après la fin du volume, mais trouve quand même de solides éclaircissements. De même pour les objectifs de l'armée, très nébuleux au départ, qui semblent se préciser à chaque fois un peu plus. Et histoire de revenir au film de Katsuhiro Otomo, davantage connu que le manga dans nos contrées, il est intéressant de voir comment l'artiste a abordé l'idée de l'entité Akira dans ses deux supports. Si le film privilégie le non-dit et le côté mystique de la chose, le manga oprté pour une approche plus rationnelle, mais non moins passionnante.

Entre un déluge de péripéties menées tambour battant, des chemins de personnages captivants à suivre, une esthétique déconstruite toujours délicieusement croquée par Katsuhiro Otomo et des mystères toujours subjuguants, ce deuxième tome d'Akira confirme sans mal le statut de l'oeuvre, et toute sa qualité. Encore une fois, la lecture est dantesque, et son climax suffisamment puissant pour donner l'envie immédiate de découvrir la suite.
   

Critique 1 : L'avis du chroniqueur
Takato

17 20
Note de la rédaction






MN Actus
Dernières news News populaires News les plus commentées Fermer

Dernières News