Air Gear Vol.6 - Actualité manga

Air Gear Vol.6

Critique du volume manga

Publiée le Mardi, 18 August 2009


L’ainée des sœurs Noyamano, Rika, est revenue en force dans le tome précédent, en interdisant à Ikki de chausser à nouveau des Air Treck. Si elle semble tellement protectrice envers lui, on découvre ici qu’elle connaît parfaitement les dangers de ce sport : ancienne reine des ronces des Sleeping Forest, elle a assisté au massacre de Sora, l’ancien prétendant au titre de roi du ciel, désormais en fauteuil roulant. Mais ce ne sont pas ces révélations qui entameront la force de caractère du jeune Ikki, qui décidera de régler la question de la manière habituelle, avec un match de rollers…

S’il est principalement centré sur les sentiments de Rika, le flashback qui nous est proposé en début de tome nous décrit également le gang des Sleeping Forest à une certaine époque, présentant des éléments que nous retrouverons sans doute bien plus tard. Mais l’auteur ne s’éternise pas, et on passe alors à un type de combat inédit, puisqu’il s’agit d’un match de frisbee ! Si le dessin d’Oh! Great est toujours aussi magnifique et les scènes très dynamiques, on a tout de même beaucoup de mal à suivre les tournants du match en lui-même, noyés sous un flot de belles paroles épiques et de représentations sublimées de la route des ronces… il serait également amusant de comptabiliser le nombre de fois que reviennent les mots « voler », « vent », « ailes », « ciel »,… et on se demande si l’auteur ne prend son histoire un peu trop au sérieux ! Surtout qu’au final, le résultat est tout de même très prévisible.

La seconde partie du tome présente l’évolution du clan des Kogarasu Maru qui commence à s’étendre et à se faire connaître et craindre, sous l’influence d’Agito faisant la chasse aux autres gangs. Mais cela aura pour résultat de provoquer le terrible clan des Behemoths… ce qui annonce une très grande bataille pour nos héros !

Les bonus proposés par Pika sont en grande forme, avec un entretien entre Taig Khris, le célèbre champion de roller qui offre ses conseils depuis le début, et Oh! Great lui-même ! Voilà de quoi apprendre des choses très intéressantes sur la série et sur sa conception. Remercions l’éditeur pour cette très bonne initiative, qu’il souhaitait concrétiser depuis le début de la publication de la série !


Tianjun


Critique 1 : L'avis du chroniqueur
Tianjun

15 20
Note de la rédaction
Note des lecteurs






MN Actus
Dernières news News populaires News les plus commentées Fermer

Dernières News