Air Gear Vol.1 - Actualité manga

Air Gear Vol.1

Critique du volume manga

Publiée le Mercredi, 28 January 2009

Chronique 1


Oh!Great est de retour en France, chez Pika avec le manga qu'il fait en parallèle d'Enfer et Paradis (chez Panini). Est-ce que Air Gear prendra le chemin d'Enfer et Paradis: obscur et tumultueux où bien un différent ? Ce premier tome présage en tout cas du bon.

Petit coup d'oeil sur l'histoire qui a le mérite d'être plus qu'original, car le thème principal du manga est le roller. Vous avez bien lu "roller", intéressant ou pas, c'est ce que nous allons découvrir dans ce premier tome qui commence de façon classique. L'auteur nous présente Ikki, jeune chef de bande qui connait une ascension grandissante. Notre ami Ikki vit avec ses quatre "sœurs" : Ringo,Rika,Mikan et Ume, son existence est paisible jusqu'au jour où il est lamentablement défait par les Skull Saders, un groupe de riders sur Air Treck (roller). En pleine déchéance, Ikki se voit remonter le moral par ses quatre sœurs qui ne sont d'autre que les célèbres Sleeping Forest et qui décident de lancer Ikki dans le milieu. Bien sûr comme dans tout bon shonen Ikki va se trouver un talent caché et se lancera dans l'Air Treck.

Concernant le graphisme c'est du Oh!Great dans toute sa puissance, de ce côté-là aucune critique ne peut être faite, simplement très beau et le découpage de l'action est parfaitement exécuté. Le scénario lui aussi est très prometteur, un thème pas commun, de l'action, de l'humour et bien sûr une grosse dose de fan service (sinon se n'est pas du Oh!Great) avec toujours des personnages féminins bien proportionnés et qui ont tendance à être souvent dénudés. Au final un premier tome prometteur et j'ai hâte de découvrir la suite.

L'édition de Pika est propre comme toujours, le lexique est toujours présent pour nous instruire en cas de défaillances. Pika prend aussi une initiative peu commune puisqu'en fin de tome on apprend que Taîg Khris sera conseiller technique pour les tomes d'Air Gear et nous gratifie d'un petit entretien ainsi que quelques tuyaux concernant le roller.


floodace


Chronique 2


Seconde série d'Oh Great éditée en France ( après Enfer et Paradis ), Air gear a pour thème principal le roller ( et accessoirement les jolies filles aux belles formes et au scénario qui se complexifie au fur et à mesure de l'avancement du titre...).

Notre héros ici va être clairement démarqué des autres personnages du titre, en effet Ikki, jeune adolescent rebelle et sans famille, recueilli donc par une tribu de belles jeunes filles à peine plus âgées que lui. Celui-ci appartient à un Clan, les Higachû ( Higashi Guns ) qui tend à régner sur les autres clans entre autres les Ninchû ( pour l'instant tout du moins ).
Notre héros est affublé d'un corbeau nommé Kû ( signe de malheur au Japon ) mais particulier car son bec n'est pas noir... Il ameute avec lui beaucoup d'autres volatils, ce qui permet à tout le monde de savoir où se trouve Ikki en ville n'importe quand.
Les jeunes héroïnes sont pour l'instant naïves et innocentes en les personnes de Ringo - la 3ème fille de la famille Noyamano - , très proche d'Ikki ; Mikan, seconde fille, plus absente et distante, assez violente ; Rika, l'aînée, très à cheval sur ce qu'Ikki leur doit pour le sacrifice que les filles ont fait pour lui en l'accueillant et enfin Ume, la plus jeune et petite enfant gâtée par les autres soeurs. Au fil de l'histoire, nous allons découvrir le secret qu'elles cachent et la force de caractère et la complicité qu'elles ont les unes envers les autres et finalement le poids qu'elles font reposer sur Ikki en tant qu'espoir sauveur de la ville.

Enfin, le centre d'intérêt principal de cette histoire qu'est le roller ne se dévoile que tardivement car effectivement notre héros roule à vélo ! De plus, ce ne sont pas des rollers quelconques qui sont possédés par les clans les plus intimidants mais des Air Treck, sorte de rollers appuyés un moteur surpuissant et de suspensions utilisant la force d'appui pour propulser le sportif jusqu'à des sommets voire jusqu'à la sensation de voler ! Petit problème, ils coutent une véritable fortune.

Après avoir marqué un grand nombre de points dans les divers affrontements qu'Ikki a remporté va lui coûter très cher, des représailles vont se mettre en marche en particulier par les Skull saders, gang complètement barbare qui va faire subir à notre héros une véritable raclée physique et psychologique...
Mais le gang des belles Sleeping forest fait son apparition pour lui offrir un nouveau départ et une vengeance envers ses agresseurs.

Bref un premier volume très prometteur usant du style des furyos, bosozoku ( ici Bofuzoku ) qui est sublimé par les splendides dessins et planches rendus par Oh Great, n'utilisant que très peu de fan service dans ce volume, mais dont les perspectives et les poses en vol des héros sont de véritables chefs d'oeuvre.

Bref, une série assez fraîche, qui se démarque de la concurrence en roulant sur l'effet de mode qu'eut les rollers il y a quelques années de cela et qui reste toujours d'actualité, mais qui peu vite tourner en sombre shonen glauque et violent ou en affrontement de gang au travers de battles ... Reste à savoir quel chemin l'auteur va bien vouloir emprunter.


Daigoro


Critique 2 : L'avis du chroniqueur
Daigoro

16 20
Critique 1 : L'avis du chroniqueur
FlooDAce

16 20
Note de la rédaction
Note des lecteurs






MN Actus
Dernières news News populaires News les plus commentées Fermer

Dernières News