Adult privilege - Actualité manga

Adult privilege

Critique du volume manga

Publiée le Mardi, 20 January 2015

Niiyama est un homme d’affaires qui aime prendre du bon temps à l’extérieur. Il aime séduire les hommes et en particulier Odakura, barman. Mais il a des penchants sexuels assez libérés et à ses heures perdues s’amuse avec ses conquêtes. Malgré tout, il n’arrive pas à se sortir de la tête Odakura. Comment arrivera-t-il à le séduire ?


La première histoire qui est en lien avec le titre de ce one-shot, nous amène à suivre la vie un peu de débauché de Niiyama. Il ne souhaite pas se prendre la tête dans ses relations amoureuses ayant vécu par le passé un événement qu’il a marqué tant moralement que physiquement. Malgré tout, il tombe sous le charme de Odakura un barman. L’auteur avance très rapidement dans son scénario et nous avons du mal à adhérer. Le traumatisme de Niiyama aurait pu être plus développé et approfondi. Atsuyo Fuduki aborde également les difficultés de la différence d’âge entre Niiyama et Odakura. Mais alors que nous pourrions avoir une vraie réflexion, cet élément est tué dans l’œuf.


Concernant la deuxième histoire, elle est originale et un peu farfelue. Sôta doit ramener un nouveau membre dans le club à lunettes. Il croise Haru et le trouve ringard et mignon. Il essaye de l’enrôler dans son club et passe énormément de temps avec lui pour le convaincre. La base du scénario est assez basique. Le fait de passer du temps ensemble, l’un charme l’autre et sans que l’un et l’autre s’en rendent compte, les sentiments sont là. Pour pimenter le tout, l’auteur distille une pincée de jalousie.


Pour finir, l’auteur nous emmène dans un univers de crayon et de taille-crayon. Pour sûr, rare est de lire un scénario de ce type. Les crayons sont des hommes et ils veulent tous se faire tailler par le taille-crayon. Seul le blanc est mis de côté, car jamais il n’est utilisé. Il aimerait bien se faire tailler… Original, particulier et l’ambiance mignonne et innocente nous fait passer un moment de lecture plaisant.


Concernant les graphismes, les traits sont soignés et les trames travaillées. Par contre, à nouveau, nous constatons une erreur dans l’édition avec un mot mal orthographié.


« Adult Privilege » ne laissera pas une trace indélébile dans nos souvenirs, mais aura le mérite de nous faire passer un peu le temps.


Critique 1 : L'avis du chroniqueur
Einah

11 20
Note de la rédaction
Note des lecteurs






MN Actus
Dernières news News populaires News les plus commentées Fermer

Dernières News