A sign of affection Vol.2 - Actualité manga

A sign of affection Vol.2

Critique du volume manga

Publiée le Mercredi, 13 October 2021

D'ores et déjà soutenue par Rin, et malgré les remontrances de son ami d'enfance Ôshi, Yuki a bien conscience qu'elle est tombée amoureuse d'Itsuomi, cet étudiant ouvert et voyageur, qui lui ouvre de plus en plus son monde tandis qu'elle-même aimerait plonger encore plus dans le sien. Au fil du temps passé avec lui, l'amour de la jeune femme grandit toujours plus, et elle a le sentiment de se rapprocher de plus en plus de lui, tant le jeune homme montre aussi beaucoup d'intérêt pour elle. Et ainsi, même s'il y a forcément des petits doutes de sa part quant à la signification du comportement d'Itsuomi (son côté assez tactile pour un japonais est-il est héritage de ses voyages ? Est-ce pour elle ou non qu'il veut apprendre la langue des signes ?), son désir de passer du temps avec celui-ci est toujours plus fort...

Sur le plan de la romance qui est au coeur de la série, ce deuxième volume suit alors un déroulement assez simple, mais vraiment bien mené. Grâce à une idée de Rin qui aimerait elle-même passer plus de temps avec Kyôya dont elle commence à tomber amoureuse, une sortie à 4 s'organise, notre héroïne a l'occasion de se rapprocher encore de l'élu de son coeur jusqu'à même manger chez lui... Le rapprochement se fait à petites doses, et, surtout, avec beaucoup de douceur et de bienveillance, entre l'aide apportée par la bonne amie Rin, l'attention que se portent les deux principaux concernés, leur désir d'en apprendre toujours plus sur l'autre... et cela, même si de potentielles petites épreuves s'immiscent entre le comportement d'Ôshi, la présence d'Ema qui a elle aussi des vues sur Itsuomi... et, surtout, Itsuomi lui-même, qui conserve une part de flou quant à la façon dont il voit Yuki. Kyôya le dit bien: Itsuomi n'est habituellement pas du genre à s'intéresser à l'amour, et privilégie avant tout son rêve, rêve que par ailleurs on découvre un petit peu plus. Mais en même temps, le gérant du bar remarque aussi que la voix de son cousin n'est jamais aussi douce que quand il s'adresse à Yuki... chose que la jeune fille, sourde, ne peut remarquer.

Et on en arrive à l'aspect qui, bien sûr, reste le plus intéressant: le handicap de notre héroïne. Ici, le duo suu Morishita continue d'aborder le sujet en filigranes, avec beaucoup d'application, en premier lieu grâce à la narration très introspective sur Yuki, passant beaucoup par ses pensées, par son ressenti intérieur, ce qui permet de joliment se mettre à sa place pour ressentir encore mieux à quel point Itsuomi ouvre petit à petit son horizon. Les deux mangakas évoquent efficacement des petites choses annexes à la surdité de la jeune femme, comme la lecture labiale, sa peur de faire entendre sa voix qui doit être bizarre selon elle, son impossibilité de ressentir les intonations différentes dans les voix des autres (telles que la douceur de la voix d'Itsuomi quand il lui parle, comme dit précédemment)... ou encore, bien sûr, la langue des signes, qui reste bien présente, finement retranscrite dans les dessins toujours aussi doux et méticuleux mais aussi dans les choix de lettrage astucieux d'Elsa Pecqueur (les inversions de lettres/mots pour signifier les moments où Itsuomi fait des petites erreurs en communiquant avec Yuki). Enfin, on appréciera l'implication des deux autrices qui se ressent aussi dans leurs mots et leur postface, où elles expliquent notamment comment elles s'y prennent pour représenter la langue des signes en manga, et comment elle ont imaginé la nuancé émotionnelle que Yuki arrive à mettre dans un simple signe pour dire "tout".

Lecture aussi subtile qu'adorable, A sign of affection suit ici un déroulement simple mais très joliment mené, au fil duquel le duo suu Morishita évoque toujours aussi joliment son sujet premier autour de la surdité de Yuki. Avec, en fin de tome, la promesse de nouvelles douces avancées, difficile de ne pas craquer et d'avoir vite envie de découvrir la suite de cette attachante série !
  

Critique 1 : L'avis du chroniqueur
Koiwai

15.5 20
Note de la rédaction






MN Actus
Dernières news News populaires News les plus commentées Fermer

Dernières News