Tanya The Evil Vol.5 - Actualité manga

Tanya The Evil Vol.5


Suivre les commentaires DONNER VOTRE AVIS
15/20

L'intrigue suit efficacement son cours, l'univers reste assez poussé et la narration de Chika Tojo permet à l'ensemble de reste fluide, même si certaines phases de textes sont un peu lourdes. L'ambiance est toujours là, je continue de bien aimer cette lecture.

Koiwai

De Koiwai [11436], le 07 December 2018 à 16h30

Avez-vous trouvé ce commentaire utile ?

14/20

Aussi implacable qu'un Panzer, l'adaptation du roman de Carlo Zen en manga continue d'avancer sans changer de stratégie, conservant ses forces mais aussi ses faiblesses.

 

Niveau atouts donc, on retrouve un suivi chronologique du Light Novel presque religieux, hormis quelques exceptions ici et là.

Plus impressionnant encore, ces passages entiers qui sont parfois des retranscriptions au dialogue près du roman, démontrant un souci de fidélité de la part de la Mangaka qui force le respect.

Ici par exemple, on assiste en détail à la remontrance de Tanya envers son second suite à son acte de repli que celle-ci a interprétée comme une tentative de désertion, développant un peu plus la relations entre les deux personnages (là où l'Anime devait se contenter d'une phrase pour résumer tout ça).

 

C'est une des forces du support face à son confrère télévisé, mais aussi par-rapport au matériel d'origine : l'avantage de pouvoir assister aux divers points de vue des différents personnages de façon quasiment instantanée. Les livres étant narrativement centrés principalement sur Tanya, l'auteur doit jouer d'autres astuces pour développer le reste du casting... sachant que le romancier a déclaré vouloir se focaliser principalement sur son héroïne, au grand dam d'une frange de ses lecteurs et de son éditeur qui souhaiteraient passer un peu plus de temps avec le reste des troupes.

Sur ce point, ce volume 5 continuera de combler le lecteur en manque de variété de point de vue narratif.

 

Ce qui en résulte restera néanmoins une question de préférence. Car la tonalité générale est plus enjouée que tous les autres supports réunis (si on fait fi du spin-off culinaire). Moins sombre, moins pesant, avec des animaux rigolos pour rendre plus digeste les mouvements stratégiques et militaires... Une sorte de « Tanya allégée » en sommes.

Étant plus attiré par le côté quasi-réaliste de l’œuvre originale, j'ai forcément encore du mal à adhérer pleinement à ces choix.

 

Mais je dois admettre qu'au fil des volumes, je finis par me laisser porter par cette version plus guillerette, presque relaxante, des aventures de Tanya (oui, ça fait bizarre d'écrire ça). Elle n'aura probablement jamais ma pleine adhésion, mais le plaisir que je prends est indéniable et cela reste une alternative de qualité.

Je regretterai juste que l'artiste use et abuse du clair-obscur durant les séquences de bataille, dépersonnalisant entièrement les troupes ennemies et donnant la sensation que notre bataillon affronte une armée d'ombres. Si ce choix stylistique rend parfois du plus bel effet, son usage quasi-permanent pousse à croire que la Mangaka édulcore sciemment la violence du champ de bataille pour – encore une fois – adoucir le ton de son récit. La conséquence directe est de rendre la morale du titre encore plus floue qu'à l'origine.

chevaliershakka

De chevaliershakka [166], le 03 December 2018 à 14h47

Avez-vous trouvé ce commentaire utile ?

VOTRE AVIS



Si vous voulez créer un compte, c'est ICI et c'est gratuit!

Le code HTML est interprété comme du texte et les adresses web sont automatiquement transformées.

Conditions d'utilisation
MN Actus
Dernières news News populaires News les plus commentées Fermer

Dernières News