Assassin’s Creed - Blade of Shao Jun Vol.1 - Actualité manga

Assassin’s Creed - Blade of Shao Jun Vol.1


Suivre les commentaires DONNER VOTRE AVIS
13/20

En bonne fan de l’univers d’Assassin’s creed, je ne pouvais pas passer à côté de ce manga sorti aux éditions Mana-books !

Ce nom n’est plus à présenter, même aux personnes n’y ayant jamais joué, assassins creed a déjà été entendu au moins une fois au détour d’un couloir ou sur le net. L’univers vaste permet par ailleurs d’en faire une multitude de jeux, de romans, de films…

Comme le dit le résumé,  cette histoire est centrée sur la Chine du XVIe siècle. Les Assassins ne sont plus. La Confrérie de la Plaine centrale a été renversée et tous ses membres ont été massacrés.

Zhang Yong, l’implacable chef des Huit Tigres, a profité de la mort de l’empereur pour faire éliminer tous ses adversaires, asseyant ainsi le pouvoir des Templiers dans le sang. Shao Jun, dernière représentante de son clan, réchappe de justesse à la mort et n’a d’autre choix que de fuir sa patrie. Jurant de venger ses anciens frères d’armes, elle rejoint alors l’Europe afin de se former auprès du légendaire Ezio Auditore.

De retour dans l’empire du Milieu, elle va vite comprendre que son sabre et sa détermination seuls ne suffiront pas à éliminer Zhang Yong : il lui faudra s’entourer d’alliés et manœuvrer dans l’ombre pour frapper les Huit Tigres en plein cœur…

La dynastie Ming s’apprête alors à devenir le théâtre d’une gigantesque partie d’échecs entre la Confrérie des Assassins et l’Ordre des Templiers.

De ce fait, le chapite 1er de ce tome commence sur les chapeaux de roue ! Sans perdre de temps dans un placement long de contexte, on suit la capture de Shao Jun une assassin.

Avec un style de dessin plutôt classique bien que clair, on voit s’étendre les nombreux compagnons de la jeune filles, gisant dans leur sang.

Le clan ennemi les Templiers, est déterminé à obtenir d’elle des réponses quelque soit le moyen utilisé car :

Elle n’a besoin que de sa langue pour parler

On se rends pourtant compte qu’il s’agit de souvenirs revécus par la lointaine descendante de Shao Jun, à l’image du film joué par Michael Fassbender. Pour être plus exacte, c’est l’essence même d’Assassin’s creed.

Pour ceux qui ne le savent pas, l’essence de ce jeu vidéo vient de « l’Animus », une machine permettant de lire la mémoire génétique des gens. Ainsi, on découvre la vie de ses ancêtres, autant leurs bons moments que leurs mauvais. Il amène littéralement dans leur peau, à leurs époques et aux lieux qu’ils ont vus. 

Ryuku

De Ryuku [1296], le 17 October 2020 à 15h51

Avez-vous trouvé ce commentaire utile ?

VOTRE AVIS



Si vous voulez créer un compte, c'est ICI et c'est gratuit!

> Conditions d'utilisation
MN Actus
Dernières news News populaires News les plus commentées Fermer

Dernières News