Ms. Koizumi Loves Ramen noodles

Review de l'anime : Ms. Koizumi Loves Ramen noodles

Publiée le Lundi, 14 May 2018

Ms. Koizumi Loves Ramen noodles, adaptation du manga de Naru Narumi, fut produite en 2018 par le studio Gokumi, aussi à l’origine de Tsuredure Children.

La série relate l’histoire de Koizumi, une nouvelle élève qui ne semble pas vouloir s’intégrer.
Sa beauté froide ne laisse personne indifférent, surtout pas Yuu, l’une de ses camarades de classe. Quand cette dernière croise Koizumi, elle découvre quelque chose de totalement surprenant sur cette mystérieuse jeune fille : dès qu’il s’agit de ramen, elle devient une tout autre personne.



Les premiers épisodes établissent la distribution principale. Le public ne tardera pas à comprendre que Koizumi est une véritable experte en ramen qui s’adonne au frisson de son goût dès que l’occasion se présente. C’est aussi une fille courageuse, guère intimidée à l’idée de dîner seule, alors que les autres personnages préféreront la convivialité.



Toutefois, Koizumi ne peut pas faire le show seule. Ms. Koizumi Loves Ramen noodles est avant tout un Cute Girls Doing Cute Things (CGDCT) et le point fort de ce genre est supposé résider dans ses personnages. Or, les quatre demoiselles vont aussi bien ensemble que les ramen et le chocolat.



Leurs interactions sont creuses et n’arrivent pas à nous amuser. Il faut dire que les personnages souffrent d’un manque de profondeur assez problématique. Elles n’ont qu’une seule caractéristique : L’une aime les ramen, la seconde aime la première, la troisième est une tsundere et la dernière un rat de bibliothèque. Est-ce censé nous maintenir en haleine durant les 12 épisodes ?


Pas vraiment, d’autant plus que l’obsession de Yuu pour Koizumi est plutôt malsaine quand on y regarde de plus près.

Avec aussi peu de personnalité, il fallait s’y attendre, le seul sujet de conversation porte sur les ramen et même à ce niveau, c’est une déception. Bien sûr, certains plats nous mettront l’eau à la bouche. Mais nous sommes bien loin de certains animes, comme food wars, qui sont capables de développer un véritable foodgasm.



Si la série essaie bien de relever le goût en introduisant des jolies filles proches de l’orgasme à chaque plat, cela ne suffit pas. Chaque épisode, assaisonné d’une quantité non négligeable d’informations données par Koizumi, se concentre sur les caractéristiques des ramen dégustés. Il y en a pour tous les goûts poulet, bœuf, crevettes, épicé, aigre. Toutefois, face à l’absence totale d’avancée, le spectacle devient très vite fade et inintéressant.

Cette impression de tourner en rond est renforcée par l’OST qui répète les mêmes musiques, encore et encore. D’abord passables, elles deviennent rapidement insupportables au fur et à mesure des épisodes.


En revanche, en tant que CGDCT, l’animation remplie bien son rôle. Nous avons effectivement le droit à des filles mignonnes (et de l’ecchi) tout au long de la série. Coloré et dynamique, le visuel améliore un peu le niveau général.



Si les premiers épisodes se révèlent sympathiques, nous allons rapidement vers l’indigestion. Il est préférable de faire l’impasse sur la série. Si vous souhaitez vraiment regarder une série qui parle de cuisine ou de nourriture, tournez-vous plutôt vers : Foodwars dont la troisième saison est en cours, Restaurant to Another World ou Koufuku Graffiti. Ces animes ont le mérite d’avoir une histoire cohérente et des personnages intéressants et dynamiques.

Critique 1 : L'avis du chroniqueur


9 20
MN Actus
Dernières news News populaires News les plus commentées Fermer

Dernières News