Danganronpa - The animation - Actualité anime

Danganronpa - The animation

Review de l'anime : Danganronpa - The animation

Publiée le Samedi, 16 May 2020

Après notre test du jeu vidéo Danganronpa - Trigger Happy Havoc, revenons un peu sur son adaptation en série animée. Arrivée 3 ans après la sortie japonaise du jeu, celle-ci se compose de 13 épisodes d'environ 24 minutes chacun, et a été diffusée au Japon du 5 juillet au 27 septembre 2013 sur les chaînes MBS, TBS, CBC, BS-TBS. Ayant rencontré un certain succès, elle a sans doute permis de faire connaître un peu plus la licence en Occident, seulement quelques mois avant que le premier jeu n'arrive enfin dans nos contrées. Néanmoins, pour une diffusion de l'anime en France, il a fallu attendre jusqu'en avril 2016, mois où la plateforme Wakanim annonça son acquisition en vostf. Mais malheureusement, Danganronpa the Animation n'est apparemment plus disponible sur la plateforme depuis quelques mois...

  

La série a été produite par le studio Lerche, qui se cache derrière pas mal d'autres animes: Danganronpa 3: The End of Hope’s Peak High School – Future Arc et Danganronpa 3: The End of Hope’s Peak High School – Despair Arc bien sûr, mais aussi Radiant, minuscule, Classroom of the Elite, Assassination Classroom...
La réalisation a été confiée à Seiji Kishi, qui récidivera plus tard sur les deux animes Danganronpa 3, et qui a réalisé un petit paquet de séries populaires comme Radiant, Assassination Classroom (encore eux), Angel Beats!, Re:Hamatora, Asobi Asobase, Perosna 4 the Animation, Yûki Yûna wa Yûsha de Aru...
Kishi a pu compter sur un script du scénariste Makoto Uezu (School Days, Red Eyes Sword, The Heroic Legend Of Arslan, Scum's Wish, Radiant, Drifting Dragons...), et sur un character design de Kazuaki Morita (Danganronpa 3, Arpeggio of Blue Steel, Assassination Classroom...), ce dernier ayant évidemment pris soin d'adapter les design originaux du jeu conçus par Rui Komatsuzaki.
Enfin, le nom crédité aux musiques n'est autre que Masafumi Takada, le compositeur attitré des jeux Danganronpa.

A vrai dire, cette chronique va être assez sommaire, dans la mesure où je ne vais pas répéter tout ce que j'ai pu déjà dire sur l'histoire dans mon test du jeu, dont vous pouvez retrouver le lien au tout début de cette chronique. Et pour cause: le scénario de Danganronpa the Animation est 100% fidèle au jeu... trop fidèle ? Eh bien, c'est ce que nous allons essayer de voir.

  

En effet, celles et ceux qui ont fait le jeu vidéo d'origine le remarqueront immanquablement: la série animée ne se contente pas d'être extrêmement fidèle au jeu au niveau de l'histoire... elle l'est également dans tout le reste.
Les gimmicks de mise en scène sont exactement les mêmes que dans le jeu, ça vaut aussi pour les faciès des personnages, pour le chapitrage, pour les musiques qui sont toutes exactement les mêmes, ou tout simplement pour un très grand nombre de scénettes et d'autres petits moments (les exécutions en tête) qui sont littéralement des copier-coller de celles du jeu.
Le staff a même poussé le vice jusqu'à reprendre des éléments typiquement vidéoludiques, comme l'affichage des indices trouvés pendant la hase d'enquête, ou pas mal de petits éléments du gameplay des mini-jeux lors des phases de procès ("truth bullets" envoyée à l'écran par le héros pour briser les arguments des autres, etc...). Ce dernier point pourrait d'ailleurs déstabiliser un petit peu les non-connaisseurs du jeu, qui pourraient facilement se demander ce qui est en train de se passer.
Et finalement, les seules grandes différences viennent d'un côté quelque peu "raccourci": les phases d'enquête sont expédiées en quelques dizaines de secondes seulement sans réelles explications autour qui auraient permis au spectateur d'essayer de se faire ses propres hypothèses, et les phases de procès sont également un peu réduites dans les différents arguments et les joutes verbales des personnages (ce qui est parfaitement compréhensible,vu la longueur des procès dans le jeu, il aurait été infaisable de tout adapter sur ce point-là).
Et en petit aparté, on peut signaler qu'au moins ont sait d'où vient le côté très rapide du manga Danganronpa paru en France chez Mana Books, étant donné que celui se base non pas sur le jeu mais sur l'anime.

  

Forcément, il en résulte une constatation: Danganronpa the Animation n'est pas le genre d'adaptation qui va essayer de s'affranchir un minimum de son support d'origine. Hormis éventuellement quelques petits éléments d'angles et de mise en scène plus marqués dans le dernier épisode (dommage que ça se limite au dernier épisode), tout est fait pour coller au maximum au jeu... ce qui n'en fait pas une série au rabais, bien sûr. Concrètement, avec cette fidélité totale, la présence de quasiment toutes les musiques emblématiques et de toutes les voix du jeu, et l'application de Kazuaki Morita pour retranscrire fidèlement les designs originaux, l'ambiance barrée typique de Danganronpa est entièrement là, il n'y a aucune fausse note sur ce plan, hormis éventuellement quelques petite inégalités dans l'anatomie des personnages. La seule chose, c'est que vu que dans le jeu on est directement acteur et que l'on vit tous les détails, l'ascenseur émotionnel s'y ressent beaucoup plus fortement, forcément.

  

Au bout du compte, que penser de cette série ? Eh bien, tout dépend de ce que vous attendez d'une adaptation de ce genre. Et ici, à défaut de prendre le moindre petit risque ou d'afficher la moindre petite ambition personnelle, on retrouve efficacement l'essentiel de ce qui fait le charme de Danganronpa, malgré le côté enquête pas mal tronqué. Les néophytes qui n'auraient pas envie de passer de nombreuses heures à faire le jeu pourront découvrir plus simplement et sans prise de tête l'histoire bien frappée. En revanche, si vous souhaitez vous mettre à Danganronpa et compter faire les 2 supports (voire les 3 en comptant le manga), privilégiez très clairement le jeu avant les 2 autres, la découverte de l'histoire n'en sera que beaucoup plus intense et forte. Quant à celles et ceux ayant fait le jeu, elles/ils pourront éventuellement redécouvrir les grandes lignes de ce récit fou au travers d'un anime assez soigné. A titre personnel, ayant fait le jeu, j'ai tout de même pris beaucoup de plaisir à revivre en anime cet aventure, même de façon moins riche et avec des émotions moins fortes.
  

Critique 1 : L'avis du chroniqueur
Koiwai

14 20
MN Actus
Dernières news News populaires News les plus commentées Fermer

Dernières News