Ailes d'Honnéamise (les) - Actualité anime

Ailes d'Honnéamise (les)


Age conseillé
Note de la rédaction
Note des lecteurs
18/20

Partager

Synopsis

Imaginez un monde prêt à se lancer dans la conquête de l'espace. Imaginez que vous êtes Shiro, un jeune pilote sans avenir qui se retrouve engagé dans la Royal Space Force. Une rencontre fortuite avec Riquinni, une jeune femme dévote lance Shiro sur sa destinée : devenir véritablement le premier homme dans l'espace. Mais l'armée qui finance le projet veut utiliser le programme pour lancer une nouvelle guerre mondiale. Il s'engage alors entre Shiro et les militaires, une course contre la montre afin de réussir à tout prix le premier lancement.

Thèmes

Dernières news


Voir les actualités du DVD

Derniers commentaires

18/20

Quand on pense aux grands studios d'animation on pense à la toei, à ghibli, à MadHouse et éventuellement à production IG, mais il en existe un au dessus de tous : GAINAX !
Et plus particulièrement le vieux gainax ^^. Et comme tous les studios, il lui a bien fallu commencer quelque part, ce film fait donc office de coup d'essai pour le studio (et quel coup d'essai ^^).

Seulement, si vous connaissez le studio, vous pouvez penser à des œuvres comme FLCL, Abenobashi, Gurren lagann et autres panty and stocking, or ce film n'a franchement pas grand chose à voir avec ces séries (ou peut être bien que si ^^). Plus proche d'un evangelion c'est en effet une série extrêmement calme, contemplative même qui nous est proposé ici.
Loin du style plus orienté action de gainax, on a plutôt l'impression ici de voir un film du studio ghibli, on pense ainsi à Nausicaä ou au château dans le ciel, en plus contemplatif et en plus adulte (logique ^^).

On pourrait reprocher à certains moments une trop grande mollesse justement, ainsi que des personnages trop peu bavards et changeant trop vite d'humeur ... Mais cela serait oublier que cette lenteur donne son identité au film, et qu'il sert ses thématiques. Le film traite en effet du progrès, de son utilisation malfaisante par l'Homme, et donc de la guerre. Mais le film parle aussi des rêves des Hommes, de la source de ce progrès qui reste pure quoi qu'il arrive ... De tels sujet ne se prêtent pas vraiment à l'action, quoique le film possède un rythme, se permettant parfois même une fusillade d'une intensité surprenante.
Ces scènes d'actions sont néanmoins bien rares, et le film préfère rester tout en subtilité, ce qui n'enlève rien à son efficacité, en seulement 2h de film mon attachement pour les 2 (3) personnages principaux était total ^^ et le simple rire d'un enfant, sans qu'il soit surjoué et mis en valeur par quelques artifices grossiers, suffisait à me faire sourire. Jamais le film ne tombe dans la facilité et le mélodrame, et pourtant une tristesse et une grande mélancolie s'en dégage ...

Cette mélancolie ne vient pas de nulle part, et est renforcée par une réalisation très posée, à l'habitude de l'animation japonaise de cette époque, avec des personnages tous assez tristounets, et des couleurs plutôt ternes.
Attention, cela ne veut pas dire que le film est terne, ou que ce film est laid. Au contraire, ce film n'a graphiquement rien à envier à Nausicaä ou aux ghibli cités plus haut, l'animation est certes minimaliste car les personnages ne bougent pas beaucoup, mais elle est extrêmement fluide, présente sur tous les plans et personnages, accompagnée de sublimes arrières plans extrêmement détaillés, ce film proposait et propose toujours ce qui se fait de mieux en matière d'animation sur celluloïd ! Alors si vous ajoutez le chara-design de Yoshiyuki Sadamoto, c'est juste parfait !
La musique non plus n'arrange pas cet atmosphère déprimante du film, très typée année 80 et principalement jouée au sythé, elle sert parfaitement le film !



Je ne vais pas m'éterniser, ce film est extraordinaire ! Annonçant non-seulement l'arrivé d'un des plus grand studio d'animation de l'histoire, mais nous embarquant aussi dans une épopée contemplative sur la vie, l'univers ... Et tout le reste.
Ne vous attendez ni à du evangelion, ni à du gunbuster et encore moins à du Gurren lagann, avec ce film, GAINAX prouve une fois de plus (enfin à l'époque c'était la première fois) sa capacité à innover, et à proposer de la qualité peu importe le registre, le genre ou le budget d'une production, et bien que tous leurs travaux ne soit pas d'égale qualité, celui ci est, en plus d'être le premier, certainement l'un des meilleurs !

Prenez juste soin d'éviter manga-vidéo cela dit ^^.

DemiCercle

De DemiCercle [218], le 28 July 2015 à 19h45

Avez-vous trouvé ce commentaire utile ?


Voir tous les commentaires

Volumes of the serie

MN Actus
Dernières news News populaires News les plus commentées Fermer

Dernières News