DEATHGAZE - Actualité manga

DEATHGAZE

Interview de l'auteur

Publiée le Mercredi, 26 Novembre 2014

De passage à Japan Expo en 2013, le groupe DeathGaze entamera en décembre une tournée mondiale qui passera par l'Europe et l'Amérique du Sud. Vous pourrez notamment les retrouver à La Boule Noire (Paris 18ème), le 12 décembre à 20h.

   
A quelques jours de ce concert, Ai, Takaki, Kosuke et Naoki nous ont fait le plaisir de répondre à nos questions, par l'intermédiaire de Torpedo Productions.
   
    
  
    
Manga-News : Voilà plus de 10 ans que Deathgaze existe. Le groupe a connu une grande évolution et beaucoup de chamboulements. Quel bilan pouvez-vous tirer de cette première décennie ?
Ai : Ce furent de longues années de galère !
Takaki : Cela fait 5 ans et demi que j’ai rejoint le groupe, mais le temps est passé très vite pour moi.
Kosuke : Cette décennie constitue la plus grande période dans ma vie musicale.
Naoki : Ces 10 années étaient une période où j’ai pu évoluer sur différents points.
   
 
Pouvez-vous nous parler de vos futurs projets ? Comment percevez-vous le futur de Deathgaze ?
Ai : Cest secret !
Takaki : Je ne sais pas encore !
Kosuke : A dire vrai, je n’ai pas encore commencé à y réfléchir.
Naoki : Je n’ai rien comme projet pour le moment.
   
 
Quelles ont été vos influences ? Si vous deviez citer un seul groupe qui vous a marqué, lequel serait-il ?
Ai : Unicorn
Takaki : Cryptopsy ( Jon Levasseur)
Kosuke : J’ai été influencé par plusieurs artistes, mais je ne peux pas en choisir un seul.
Naoki : X-Japan, et en particulier Yoshiki.
  
   
Parmi votre répertoire musical, quelle chanson vous a marqué plus que les autres ?
Takaki : Kimigayo !  (l’Hymne national du Japon, ndlr)
Kosuke : Yami ni Ame, Fuhai shita Sekai (une des chansons du groupe, ndlr)
Naoki : Art of Life de X-Japan
 
   
 
   
On vous rattache au mouvement visual-kei. Comment le percevez-vous ? Quelle est votre propre vision du mouvement ?
Kosuke : Je pense qu’il s’agit d’un style de musique très ouvert.
Naoki : Il y a différent styles de musique dans le visual-kei. On peut dire que c’est un genre très vaste.
   
 
Pouvez-vous nous parler de vos mangas et animes favoris ?
Ai : Naniwa Kin'yudo (un manga de Yûji Aoki publié dans les années 90, et qui a reçu le prix Tezuka en 1998, ndlr)
Kosuke: Dragon ball
Naoki : Yamashita Taro-kun de Kôji Koseki, Moeru! Onii-san de Tadashi Satô, Evangelion,...
  
 
En France, la musique japonaise s’est notamment fait connaître par le biais des génériques. Aimeriez-vous vous-même interpréter un générique d’anime ?
Ai : Non, je n'en ressens pas l'envie.
Takaki : Oui pourquoi pas ?
Kosuke : J’aimerais bien.
Naoki : Je veux, carrément !
 
 
Quels sont vos génériques d'anime préférés ?
Ai : Celui de Future GPX Cyber Formula :  I’ll Come
Takaki : Soldier Dream de Saint Seiya
Kosuke : Les génériques de Jungle King Tar-chan (Jungle no Ôja Tâ-chan, adaptation du manga de Masaya Tokuhiro)
Naoki : le générique de Hokuto no Ken : Ai wo torimodose!! 
  
  
Remercierments aux membres de DeathGaze, ainsi qu'aux équipes de B7Klan et Torpedo Productions.