NAKAMORI Akina 中森明菜

Musician
Manga news - NAKAMORI Akina
Partager

Biography

Akina Nakamori, un nom qui était sur toutes les lèvres du grand public japonais dans les années 1980, au même titre que Seiko Matsuda. Découvrons cette idole à la carrière grandiose, mais qui a vite disparu de la scène dans les années 90 pour refaire un come-back en 2000.


Des débuts balbutiants


Toute jeune, Akina a déjà le cœur d’une artiste. A quatre ans, elle est inscrite à l’école de Ballet de Yokoyama. En 1979, elle participe au concours de chant Star Tanjo. La chanson Natsu Ni Dakarete d’Hiromi Iwasakis ne lui réussit pas, car elle se fait recaler le jury trouvant que la chanson était trop mûre pour une fille de 14 ans. Un an plus tard, Akina récidive avec Hadashi no Kisetsu de la nouvelle idole du moment Seiko Matsuda, mais ne réussit toujours pas à convaincre. Mais la jeune fille n’est pas du genre à se laisser abattre et la troisième fois sera la bonne. En reprenant Yumesaki Annainin de son modèle Momoe Yamaguchi de laquelle elle ne cessera de s’inspirer, Akina totalise 392 points au concours, soit le plus haut score de l’histoire du Star Tanjo à cette époque, et réussit enfin à atteindre la première place, voyant enfin ses rêves devenir réalité. En mars 1982, Nanpasen comme on la surnomme est envoyée pour une semaine à Los Angeles aux Studios Warner pour préparer son tout premier single. Slow Motion débarque en mai de la même année, et si les ventes ne décollent pas tout de suite, le single réussit à se vendre à 420000 exemplaires en campant 39 semaines dans les Charts. Le premier mini concert d’Akina Nakamori a lieu en mai à Toshimaen à Tokyo, sous une pluie battante, mais de nombreux fans enthousiastes déjà conquis par la séduisante Akina. Le premier album Prologue est un franc succès (9e place de l’Oricon, 400000 exemplaires vendus) et Akina continue sur sa lancée avec un deuxième single très controversé Shojo A. En effet, Nanpasen apparaît comme une bad girl conduisant une moto, et la maison de production s’est même demandé si le single pourrait sortir dans les bacs. Finalement, Shojo A n’est pas censuré et l’image véhiculée par le nouveau single d’Akina plaît au public qui se l’arrache à 390000 exemplaires. Cette nouvelle image plaît, car elle réalise une coupure entre celle donnée par la concurrence, notamment Seiko Matsuda à l’air plutôt angélique. Akina donne une image d’elle beaucoup plus mature que les autres chanteuses, d’où un succès certain. Le troisième single Second Love propulse Akina au sommet, car en plus d’être en tête des Charts, il se vend à plus d’un million d’exemplaires. Pas étonnant qu’Akina Nakamori soit sacrée Meilleure Révélation de l’Année, elle est devenue une réelle star et apparaît même au prestigieux show télévisé du Nouvel An Kohaku Uta Gassen. Les années qui suivent s’avèrent également extrêmement juteuses pour sa maison de disques, et la popularité d’Akina lui permet d’explorer un autre univers : le cinéma avec le film Aitabidachi aux côtés de son petit ami Matchy alias Kondo Masahiko, autre idole masculine du moment. En décembre 1986, Akina débarque avec la bombe Desire et une prestation qui restera gravée à jamais dans le cœur de ses fans : elle apparaît en kimono blanc et affublée d'une perruque, toujours plus mature, séduisante et sophistiquée que jamais. Pourtant, si la carrière musicale d’Akina est au beau fixe, il n’en va pas de même pour le reste. En effet, le single NANPASEN, triste chanson d’amour reflète la relation plus que chaotique entre Matchy et elle.


Un drama qui vient mettre un terme à une carrière éblouissante


La chanteuse maigrit énormément et le 11 juillet 1989 va retentir comme un choc chez tous ses fans. Akina Nakamori tente de suicider dans l’appartement de son petit ami, après avoir découvert que celui-ci entretenait une relation amoureuse avec sa rivale de toujours, la sulfureuse Seiko Matsuda. Pas de séquelles, mais un changement radical dans son mode de vie : Akina se met à toucher un peu trop à la cigarette et à l’alcool à Hawaii. Peu à peu, les fans commencent à se détourner de l'ex-idole. Pourtant, 1990 signe le retour d'Akina qui ressort un nouveau single Dear Friends vendu à 548000 exemplaires. Malheureusement, il signe aussi comme le début de la fin pour Akina qui ne renouera plus avec sa gloire passée. Plus aucun single ne dépassera la barre des 500000 ventes. Après sa rupture avec Matchy, Akina Nakamori n'arrive plus à remonter la pente et sa collaboration avec Warner Pioneer Japan prend fin. Pourtant, en 1992, elle anime sa propre émission radio Nakamori Akina Fifty Off et sort un best of Best III. Même si Nanpasen n'est plus l'idole des jeunes, elle continue à sortir des singles et albums de temps à autre, à jouer dans la série Sugao no Mamade ou le film Hashire Merosu dans le rôle principal. Akina reste fragile et la mort de sa mère en juin 1995 n'arrange pas les choses. En 1998, elle change de maison de disques et signe chez Gauss Entertainment. On est loin des chiffres mirobolants des ventes des années 80. Le single Trust me ne se vend même pas à 5000 exemplaires. Akina revient chez Warner Music Japan. En 2001, elle fête ses 20 ans de carrière avec un show spécial et un duo avec Ayumi Hamasaki. Tous les moyens sont bons pour essayer de renouer avec le succès et Akina décide de choquer et apparaît la tête rasée sur l'album ZERO album – Utahime II 2. Plus tard, elle sort un nouvel album latino, son label espérant faire d'elle la nouvelle Jennifer Lopez Japonaise. Les sorties et les concerts sont toujours d'actualité, mais il est clair qu'il est impossible de comparer sa carrière grandiose avec celle d'aujourd’hui.


Akina Nakamori a fait partie des emblèmes de la Jpop en son temps, accumulant les succès dans les années 80. Mais après sa tentative de suicide, elle n'a jamais réussi à revenir sur le devant de la scène, disparaissant aux yeux du public et sortant des singles et albums aux ventes médiocres. Mais on se souviendra d'elle comme une grande star des années passées.


MN Actus
Dernières news News populaires News les plus commentées Fermer

Dernières News