actualité manga - news illustration

Ciné-Asie Chronique ciné asie - Terror live


Dimanche, 27 September 2015

Ayant rencontré un grand succès en Corée, « The Terror Live » nous arrive par l'intermédiaire de « Elephant Film » qui nous offre ainsi la possibilité de découvrir ce film au suspens haletant, un film surprenant ne laissant pas indifférent.


Réalisé par Kim Byeong Woo, réalisateur encore inconnu dans nos contrées, dont c'est seulement le troisième film, et ne trouvant au casting aucune grande star, si ce n'est Ha Jung Woo, déjà vu dans l'excellent « The Chaser »le film se veut surprenant et vient nous heurter là où on ne l'attend pas forcément !


Yoon Young Hwa est un célèbre journaliste, mais après avoir présenté le 20h pendant cinq ans, il se retrouve « simple » animateur radio, la chaîne pour laquelle il travaillait l'ayant éjecté pour de sombres histoires.
Un jour il reçoit un appel d'un auditeur menaçant de faire sauter le pont Mabo. Menace qu'il ne prend pas au sérieux jusqu'à ce que le pont saute réellement. Yoon y voit alors une opportunité pour revenir sur le devant de la scène avec cette exclusivité. Le pays s'empare de l’événement et un étrange jeu débute entre Yoon et le terroriste…


Alors qu'on pourrait s'attendre à un film d'action contre une menace terroriste, le film se déroule en huis clos et comporte peu d'action, ce qui ne veut pas dire qu'il ne possède aucun rythme bien au contraire, il se présente bien plus complexe qu'il n'y paraît. Bien que possédant des décors minimalistes (à ce niveau le film n'a pas du coûter cher), l'ensemble des deux heures du métrage se déroulant dans le studio d'enregistrement de la radio, le film se veut particulièrement nerveux et dynamique, ce qui fait qu'à aucun moment on ne s'ennuie. Aucun plan qui pourrait s'avérer soporifique, la réalisation est nerveuse, les changements de plans étant nombreux et rapides, presque un peu trop. On ressent dans ce procédé, une volonté du réalisateur de masquer justement le manque d'action de son film en nous jetant un peu de poudre aux yeux.
La tension va monter crescendo partant d'un simple enregistrement radio où les auditeurs appellent jusqu'à une crise nationale impliquant jusqu'à président Coréen.


Parce que derrière tout ceci le film porte un message qui peut être doublement compris et qui pourrait même être mal interprété.
Le terroriste dont on ne découvrira le visage qu'à la toute fin du film a des revendications bien précises, impliquant l'ensemble du gouvernement coréen, répétant sans cesse que les élites se moquent du bien-être du peuple, préférant s'inquiéter de leurs privilèges. Il y a donc une dénonciation de cet élitisme bureaucratique, des malversations du gouvernement. Et à ce niveau le personnage de Yoon est particulièrement bien écrit : ce dernier bien que se voulant près du peuple, à son écoute via ses émissions de radio, via les messages qu'il répète sans cesse concernant la vérité de l'information ; fait également parti de cette élite que dénonce le terroriste, lui aussi profite du système et en abuse, lui aussi a des choses à se reprocher.


De ce point de vue là le film est vraiment intéressant.

Là où il devient dangereux, c'est dans la seconde lecture du message : on finit, au fil du film par éprouver de l'empathie pour le terroriste et comprendre sa démarche, son message. Et quand on voit la réaction des membres du gouvernement qui tentent par tous les moyens de ne pas être éclaboussés par les vagues que pourrait faire l'affaire (le personnage du producteur devient alors un parfait reflet de cela), on pourrait presque valider les actes du terroriste. Le film devient alors presque une justification venant légitimer de tels actes.
Le terroriste n'est diabolisé qu'au début, à la fin du film les rôles s'inversent et il devient la victime, alors qu'a contrario c'est le gouvernement qui est diabolisé.


Ainsi on se retrouve avec un film réellement prenant, nous obligeant à réfléchir, qui ne se montre pas du tout manichéen, et donc vraiment intéressant.

Ha Jung Woo, déjà vu dans The Chaser porte le film intégralement sur ses épaules, il est sur quasiment tous les plans, y compris certains longs plans fixes se centrant sur son visage, particulièrement expressif. L'acteur délivre ici une remarquable performance, raison supplémentaire pour regarder ce film

Un film surprenant, différent de ce qu'on pouvait en attendre, mais vraiment prenant !
L'avis du chroniqueur
Erkael

Dimanche, 27 September 2015
15 20




Comments

Suivre les commentaires DONNER VOTRE AVIS



Si vous voulez créer un compte, c'est ICI et c'est gratuit!

Le code HTML est interprété comme du texte et les adresses web sont automatiquement transformées.

Conditions d'utilisation
MN Actus
Dernières news News populaires News les plus commentées Fermer

Dernières News