Chronique - FMA Brotherhood Coffret Gold 1- Actus manga
actualité manga - news illustration

Dvd Chronique - FMA Brotherhood Coffret Gold 1


Mercredi, 15 Febuary 2012 à 10h34

Voici la chronique du premier coffret de l'édition Gold de la série Fullmetal Alchemist Brotherhood, licencié en France par Dybex !
 

 
Est-il encore nécessaire de présenter la série phare d'Hiromu Arakawa, peu importe ses supports ? Après une première sortie en de sobres coffrets 3 DVD, la deuxième adaptation animée de l'aventure des frères Elric revient sous la forme de trois coffrets de plus d'une vingtaine d'épisodes chacun, et à un prix bien plus abordable. Fullmetal Alchemist Brotherhood, c'est l'histoire de deux jeunes frères, Edward et Alphonse Elric, se vouant dès leur plus jeune âge à cette science que l'on nomme "alchimie". Son principe ? Décomposer et recomposer la matière en suivant toujours une règle bien précise, celle de l'échange équivalent. Lorsque la mère des deux jeunes frères décède de maladie, leur père étant absent, nos deux jeunes frères décident de commettre l'irréparable pour retrouver leur défunte génitrice : la transmutation humaine. L'expérience échoue, Ed se retrouve amputé d'un bras et d'une jambe tandis qu'Al se voit privé de son corps entier, bien que son grand-frère ait pu, à temps, fixer son âme à une armure géante. La page tournée, Ed finira par devenir Alchimiste d'état dans un unique but : trouver la pierre philosophale afin que tous deux retrouvent leurs corps respectifs. Mais la route est loin d'être sans embûches, et un bien sombre complot semble se tramer au sein de l'armée...

Nous retrouvons dans ce coffret les 22 premiers épisodes, sur les 64 qui composent la série. Pour celui qui a déjà vu la précédente adaptation, le début de l'intrigue n'est que déjà-vu, à un rythme toutefois bien plus rapide. Passé les 13 premiers épisodes, l'intrigue devient originale comparé au précédent anime, afin de rester fidèle à l'oeuvre papier d'Hiromu Arakawa, notamment avec la présence de "Père" ou encore des habitants du royaume de Xing. L'intrigue se révèle donc sans grandes surprises pour celui qui aura lu l'histoire via le support papier mais peu importe, le résultats reste convainquant : Le scénario est manié d'une main de maître, et voir ou revoir ces 22 premiers épisodes est un vrai régale. Ce plaisir, nous ne le devons pas seulement à l'histoire sérieuse, profonde et maîtrisée, mais aussi à un panel de personnages très attachants, qu'ils soient principaux ou secondaires. Loin des clichés que l'on retrouve régulièrement dans les oeuvres de type shônen, ces protagonistes possèdent tous une personnalité qui leur est propre, en plus d'un design bien souvent loin de ce qu'on a l'habitude de voir. Aussi, Fullmetal Alchemist a beau être un incontournable du genre, la morale qui s'en dégage diffère de ce qu'on a l'habitude de voir : si on retrouve certains thèmes courants comme la persévérance ou la confiance en soi, les thématiques de la vérité, la religion ou ce qui s'y rapporte sont largement abordées, et ce de manière convaincante. L'opposition entre la science et la volonté de Dieu est l'un des sujet le plus souvent mis en avant tout le long de l'intrigue, notamment grâce au personnage de Scar ainsi que sa volonté.

Ces 22 premiers épisodes englobent l'introduction du récit ainsi que ses premiers développement, mais gageons que l'intrigue est encore épaisse en mystères à ce stade. Là est peut-être la plus grosse frustration : le scénario est riche et palpitant et la fin du coffret donne simplement envie d'avoir la suite sous les yeux, tout en sachant que les prochains coffrets de l'édition Gold sortiront dans les mois à venir... Ce sera alors aux fans de choisir entre une attente longue mais méritée, ou une impatience qui les poussera à se ruer sur l'édition déjà disponible mais à prix plus coûteux.

Du côté de la réalisation, on est pas loin du sans faute... Outre le rythme haletant qui permet d'adhérer rapidement à la série, on retrouve une animation de qualité, de même que la bande originale. Si on regrette de ne pas retrouver l'émouvante piste "Brothers" de la première série qui en avait fait larmoyer plus d'un, la bande sonore reste ici très efficace et se marie totalement à l'ambiance entre thèmes mystérieux, émouvants et épiques. Les génériques, eux, restent dans la même lignée que pour la première série, dans un genre pop/rock très classique qui a néanmoins son petit effet. Cette édition "Gold" est aussi le moyen de trouver un packaging à la hauteur de cette série : Si la première édition, sortie très certainement pour combler les fans les plus impatients, proposaient seulement trois DVD dans des boîtiers simples séparés, regroupé dans un coffret au carton fin, nous avons droit ici à un digipack de 5 DVD digne de ce nom. Les rabats proposent de bien jolies artworks de la série, et Dybex fournit un petit livret contenant diverses informations sur la série, comme l'éditeur fait souvent avec ses éditions Gold. Si nous retrouvons la traditionnelle version originale sous-titrée, le doublage français présent fait honneur à la série. Chaque voix correspond à son personnage, l'adaptation est fluide et en phase avec la série (notamment lorsqu'il s'agit de l'impulsivité d'Edward), les comédiens de doublage s'investissent totalement dans leur rôle pour que chaque figure préserve son âme propre. Si on veut chipoter un peu, on regrettera que les menus des DVD ne soient pas plus travaillés, en particulier ceux des 3 premières galettes qui sont bien trop simples, avec des polices d'écritures qui contrastent avec l'illustration de fond, mais pas de la bonne manière...

Takato




Comments

Suivre les commentaires DONNER VOTRE AVIS
goldtime9

De goldtime9 [1402], le 21 Febuary 2012 à 20h35

merci pour la chronique TAKATO , j'adore tellement FMA .

VOTRE AVIS



Si vous voulez créer un compte, c'est ICI et c'est gratuit!

> Conditions d'utilisation

La sélection vidéo du moment

MN Actus
Dernières news News populaires News les plus commentées Fermer

Dernières News