Levius Est Vol.2 - Actualité manga

Levius Est Vol.2

Critique du volume manga

Publiée le Vendredi, 19 Mai 2017

Tandis que Levius, sorti de son coma, attend de prendre connaissance de son tout premier adversaire dans le niveau I, les combats continuent dans l'impitoyable monde de la boxe mécanique.

Sur les terres accueillant les combattants, deux duels vont avoir lieu dans ce second volume.
Introduite dans la dernière partie du tome 1, l'envahissante et très énergique Natalia, qui se présente comme la femme autoproclamée de Levius et la rivale amoureuse d'A.J., s'apprête à faire son entrée en scène face à un nouvel adversaire qui, si elle le bat, pourrait lui permettre de s'approcher encore un peu plus des premières places du niveau III. Face à elle se dresse un adversaire au profil un peu similaire à celui de Levius, préférant rester sur la défensive en attendant de pouvoir donner le coup adéquat. De cet affrontement, on retient évidemment la découverte plus approfondie de ce que donne la très vive jeune fille en combat, mais aussi quelques éclaircissements sur certains éléments de cet âpre univers, notamment concernant les différences d'un niveau à l'autre... Natalia aurait-elle la moindre chance de survivre si elle parvenait jusqu'au niveau II ?
L'autre duel principal de ce volume arrive plutôt vers la fin du tome et concerne Balt Fraser, le n°121 du niveau II, que Zack doit coacher. Allant plutôt à l'essentiel, le duel n'en reste pas moins prenant dans ce qu'il dégage concernant Balt, un homme au statut un peu différent de bon nombre des autres combattants qui sont souvent très jeunes, et qui a conscience qu'il s'agit ici de sa dernière chance dans ces affrontements où il a tout donné, peut-être jusqu'à la mort. Le plus intéressant est pourtant à chercher du côté de Natalia, qui observe le duel et pourra peut-être y trouver certaines réponses à des interrogations qu'elle se pose.
Dans les deux cas, la verve qu'affiche Haruhisa Nakata sert très bien les affrontements. Au-delà d'une lisibilité qui souffre encore un peu sur certaines cases, ce sont l'aspect très stylisé des vapeurs mécaniques et le choc des coups qui font leur effet.

Entre ces combats enragés animant bien le volume, il y a surtout d'autres choses à retenir. Ainsi en apprend-on encore un peu plus sur l'état du monde : celui-ci a été divisé en 13 Etats qui ont chacun un représentant dans le niveau I des combats de boxe mécanique, et celui qui sera sur la plus haute marche aura le droit de créer "la constitution universelle", ce qui signifie en quelque sorte devenir le maître du monde... rien que ça. A ce titre, les combats à venir pour Levius pourraient être encore plus importants que prévu, d'autant que l'annonce de son premier adversaire fait l'effet d'un choc pour son entourage : le dénommé Oliver E. Kingsley, qui n'est autre que le numéro 1 et grand maître de la catégorie, recordman de précocité et de longévité.
Nakata s'applique beaucoup à entretenir une aura de puissance et de crainte autour de ce futur adversaire : il ne nous le montre d'abord pas clairement en préférant étaler dans ses vapeurs immenses sa force, quand Levius le rencontre enfin il n'est d'abord qu'une silhouette noire encapuchonnée, et pendant ce temps il y a comme un vent de panique autour du jeune Cromwell : Natalia veut tout faire pour l'éloigner d'un futur combat où elle pense qu'il n'a aucune chance, le sponsor semble déjà faire son deuil. Seuls A.J. et Zack semblent silencieusement garder confiance. Et Levius lui-même, dont la détermination apparaît pleinement au détour d'une superbe planche d'une densité remarquable.
Mais au-delà de ce qu'il inspire, Oliver réserve plus d'une surprise à Levius... Qui est-il ? Quel est son lien avec le jeune Cromwell ? La réponse va redessiner non seulement un pan de ce que l'on pensait de la guerre ayant ravagé le continent, mais aussi, et surtout le parcours d'un homme que Levius n'a jamais cessé de haïr : son père, dont le rôle et les désirs pendant la guerre étaient peut-être bien plus complexes que prévu... Le tout sera aussi l'occasion de comprendre tout le sens du mot "est" dans le titre de la série.

Résultat : un tome passionnant, approfondissant certaines facettes du passé, proposant des combats présents réussis, et préparant impeccablement un duel futur qui s'annonce dantesque.


Critique 1 : L'avis du chroniqueur
Koiwai

16.5 20
Note de la rédaction






MN Actus
Dernières news News populaires News les plus commentées Fermer

Dernières News