Interview de Jun Mochizuki (Les Mémoires de Vanitas, Pandora Hearts)- Actus manga
actualité manga - news illustration

Manga Interview de Jun Mochizuki (Les Mémoires de Vanitas, Pandora Hearts)

Mercredi, 13 Septembre 2017 - Source :Rubrique Interviews

Auréolée suite au succès international de l'excellent Pandora Hearts, la mangaka Jun Mochizuki fut mise à l'honneur par les éditions Ki-oon à Japan Expo pour la sortie de sa nouvelle œuvre, Les Mémoires de Vanitas.

En plus d'avoir droit à un espace dédié à sa série sur le stand de l'éditeur, l'artiste était présente sur place pour la 2ème fois (la 1ère fois était pour le lancement français de Pandora Hearts) et donna plusieurs dédicaces ainsi que des interviews.

Manga-news fait partie des médias chanceux ayant pu la rencontrer ! Voici donc le compte-rendu de notre interview avec une artiste talentueuse qui, malgré son succès, reste toujours aussi abordable et souriante.




C’est un plaisir de vous avoir à nouveau en face de nous. Depuis la 1ère fois que nous vous avons interviewée, beaucoup de temps est passé et l’aventure Pandora Hearts est désormais achevée. Quel bilan tirez-vous de toutes ces années passées sur cette série ?

Jun Mochizuki : C'est toujours compliqué de faire un bilan sur soi-même. Je ne sais pas où j'en suis, parce que mangaka n'est pas un métier où l'on a vraiment des bilans de compétences spécifiques.  J'essaie toujours de faire de mon mieux, que l'histoire se tienne et que ce soit le mieux dessiné possible.
  
Après, quand j'ai fini la prépublication de Pandora Hearts, il restait encore pas mal de choses à faire ou à retravailler pour la sortie en volume relié, donc je n'ai pas eu de sensation de rupture soudaine  et complète avec la série.
  
En plus de ça, une fois les adieux faits à Pandora Hearts, j'avais hâte de me remettre à une nouvelle œuvre avec un univers neuf, car j'avais peur du sentiment de vide qui peut envahir certains auteurs à la fin d'une série importante sur laquelle on a travaillé pendant de nombreuses années.


Pour votre nouvelle série, Les Mémoires de Vanitas, vous avez choisi pour cadre Paris dont vous êtes visiblement tombée amoureuse. Qu’est-ce qui vous plaît le plus dans la capitale française ?

En fait, où qu'on aille, c'est magnifique. J'aime en particulier le quartier de Saint Germain des Prés. J'adore également prendre mon temps dans les cafés, m'asseoir dans les églises... Il y a un art de vivre différent de celui du Japon.
  
Ensuite, je suis toujours impressionnée par l'état de conservation des bâtiments, alors qu'au Japon on a tendance à reconstruire régulièrement de nouvelles bâtisses.
  
Et je trouve le temps plus agréable, l'air est moins humide qu'au Japon !



Vous offrez toutefois un Paris assez « fantasmé » avec des éléments steampunk. Pourquoi ce choix ? Qu’est-ce qui vous plaît dans le steampunk ?

J'aime bien le steampunk depuis longtemps, il y a dans ce genre beaucoup d'éléments qui me plaisent, et les introduire dans ma nouvelle série m'a permis de faire une vraie différence avec Pandora Hearts, et d'éviter de m'inscrire dans un registre trop similaire, ce qui m'aurait lassée.
  
Je trouve que les éléments de mécanique et de fantastique propres au steampunk se lient bien à ce genre d'univers, et puis visuellement ça se marie très bien au Paris de l'époque tout en lui apportant un nouveau charme !


A cela s’ajoute le thème des vampires, que vous prenez un peu sous un autre angle puisque le héros, loin d’un Van Hellsing et autres chasseurs de vampires, est un humain qui veut sauver ceux-ci. Comment est née cette idée ?

En fait, le genre des histoires de vampires a déjà été très utilisé,  et il fallait que je trouve quelque chose pour me différencier des nombreuses œuvres vampiriques qui existent déjà. En étudiant le mythe et la figure du vampire, je me suis rendue compte que finalement, quand on y réfléchit bien, ces créatures ont plein de points faibles, et que ça pourrait être intéressant d'exploiter ça afin de donner un nouvel angle de vue sur elles.



Tout comme dans Pandora Hearts, on retrouve ici parmi les thèmes importants celui de l’identité ou de l’existence. Oz, le héros de Pandora Hearts, avait pour crime le simple fait d'exister. Et ici, les vampires peuvent se faire altérer leur nom véritable qui est la structure même de leur existence. Pouvez-vous nous en dire plus sur votre rapport à cette notion d’existence, et sur ce principe d’altération du nom des vampires ? Est-ce voulu ?

(Jun Mochizuki réfléchit un certain temps)
  
Concernant le thème de l'existence et de l'identité, ce n'est pas vraiment de façon volontaire et consciente que je l'ai repris, mais maintenant que vous le dites, c'est vrai que dans Les Mémoires de Vanitas, dans Pandora Hearts et même dans Crimson Shell j'exploite ces éléments. Donc peut-être bien qu'au fond de moi, ce sont des choses que je veux développer.
  
Après, peut-être que ça vient plutôt du fait que qu'au fond de mes histoires j'essaie de montrer petit à petit ce qui se cache au fond du cœur de mes personnages. Quand on creuse de plus en plus dans ce sens, on arrive forcément à la question de l'identité et du sens de l'existence.
  
Ensuite, en ce qui concerne l'idée du nom véritable des vampires, en fait je pense que dans les jeux vidéo, les dessins animés et les mangas de fantasy au Japon c'est un concept qui est assez souvent utilisé, donc ce n'est pas une « nouveauté » créée par mes soins. Mais j'ai choisi de l'introduire pour des raisons précises. Au départ, le concept de Vanitas en sauveur de vampires était déjà établi, mais ensuite j'ai dû m'interroger sur comment faire, visuellement, pour le montrer en train de soigner les vampires dans l'histoire. Lui faire faire des actes de médecine pure et dure ne m'intéressait pas, et je ne pense pas que ça aurait beaucoup plu à mes lecteurs.  J'ai donc réfléchi à quelque chose de plus conceptuel, et c'est là que m'est venue l'idée d'utiliser cette histoire de nom véritable.


Comment avez-vous imaginé le caractère si changeant et assez excentrique de Vanitas ?

Dès le départ, pour moi Vanitas devait être un personnage inspirant un sentiment de liberté et d'excentricité. Il fait un peu tout ce qui lui passe par la tête. En plus, ça me permettait de faire un rééquilibre avec Noé, l'autre personnage principal, qui est plus pur, gentil, a un fort sens de la justice et des responsabilités. Finalement, tous deux sont complémentaires.



En cherchant on peut trouver rien que dans le tome 1 nombre de références littéraires ou cinématographiques issues du XIXe siècle ou du début du XXe, et ayant souvent un lien avec les vampires. Est-ce que tout ceci aura une signification plus poussée, ou sont-ce de simples clins d’œil à des œuvres que vous aimez ?

Honnêtement, ça pourrait très bien être des noms que j'inventerais moi-même, que ça ne changerait rien à l'histoire.
  
Mais je pensais qu'utiliser des références à la littérature, ça apporterait un intérêt supplémentaire pour les lecteurs. J'espère que ça les intriguera suffisamment pour qu'ils fassent des recherches de leur côté sur ces références, et qu'ils prendront le temps de s'amuser à dénicher tous les clins d'oeil. C'est mon but, mais pour l'instant il n'y a pas beaucoup de lecteurs japonais qui se rendent vraiment compte de toutes les références.


La série arrive en France pour Japan Expo, et pour ça Ki-oon a mis les bouchées doubles, notamment en exposant vos planches ainsi qu'une grande statue de Vanitas conçue par le fabricant Tsume. Qu’avez-vous ressenti en découvrant cet espace ?

En fait, j'avais un peu honte de voir mes propres planches exposées, et en passant à côté je me suis cachée en catimini derrière le dos d'Ahmed Agne (ndlr, le patron des éditions Ki-oon) !
  
La statue non plus, je n'ai pas encore eu le courage de la regarder en face, mais j'ai entendu dire qu'elle est dans un très impressionnant style hollywoodien (rires).


Interview réalisée par Koiwai. Un grand merci à Jun Mochizuki, ainsi qu'aux éditions Ki-oon et à leurs interprètes.
  








commentaires

Suivre les commentaires DONNER VOTRE AVIS

Merci infiniment pour cette entrevue !

J'aime beaucoup cette auteur et j'adore lire les Mémoires de Vanitas ! ^^

Zeik

De Zeik [573], le 13 Septembre 2017 à 19h39

Avez-vous trouvé ce commentaire utile ?

VOTRE AVIS



Si vous voulez créer un compte, c'est ICI et c'est gratuit!

Le code HTML est interprété comme du texte et les adresses web sont automatiquement transformées.

Conditions d'utilisation
MN Actus
Dernières news News populaires News les plus commentées Fermer

Dernières News