One Piece - Film 10 - Strong world - Actualité anime

One Piece - Film 10 - Strong world

Review du dvd : One Piece - Film 10 - Strong world

Publiée le Lundi, 29 August 2011

Critique 1


Depuis quelques temps, One Piece est le manga le plus vendu au Japon. Pour la dixième adaptation cinématographique de la série, c'ets l'auteur du manga, Eiichiro Oda, qui a pris les commandes du projet, prenant même des pauses dans la publication de son manga, afin de peaufiner ce nouveau long métrage. Le succès fut énorme au Japon, et Kazé fait plaisir aux fans en parvenant à sortir le long métrage dans quelques cinémas de France. Le titre du film définit bien celui-ci car One Piece : Strong World est un film puissant qui en impressionnera plus d'un !


Le film démarre par un prologue mettant en scène le redoutable Shiki, un ancien rival de Gold Roger que celui-ci avait fait arrêter. Évadé de la prison d'Impel Down depuis 20 ans et resté jusque là dans l'ombre, Shiki commence à ravager des îles d'East Blue. Nous retrouvons ensuite l'équipage de Luffy (les Mugiwara comme les appellent de nombreux fans), naviguant sur Grand Line. Ils croisent alors le navire volant de Shiki qui, après avoir constaté les talents de navigatrice de Nami, kidnappe celle-ci et expulse le Thousand Sunny sur un archipel aérien mystérieux, peuplé d'animaux sauvages géants et loufoque. Une nouvelle aventure commence pour l'équipage du Chapeau de Paille afin de sauver Nami et affronter un adversaire des plus redoutable !



Ce Strong World, après visionnage, apparaît comme un condensé d'un arc traditionnel de la série. Luffy et ses compagnons, après kidnapping de Nami, atterrissent sur des nouvelles îles bien particulière, possédant leurs propres particularités. Après l'île peuplée de zombie, l'île glacière ou encore l'île céleste, c'est un lieu peuplé d'animaux démesurés où atterrit la bande de pirates. Le scénario est donc efficace pour peu qu'on adhère au manga, et la participation totale d'Oda permet une extrême fidélité pour ce long métrage au manga d'origine. Périple mouvementé, humour déjanté, univers imaginaire loufoque et original, tous les éléments qui font le succès de la série sont réunis. L'action est donc bien présente car avant d'en découvre avec Shiki et sa clique, l'équipage de Luffy, bien entendu séparé (ça ne serait pas One Piece, sinon) puis réunis par binômes vont devoir faire face à une horde d'animaux avant de découvrir petit à petit la vérité sur cette île ainsi que sur les intentions de Shiki, ce qui amènera inévitablement à la bataille finale entre les deux équipages. La première partie du film se consacre donc à la découverte de l'équipage de l'île ainsi qu'à d'innombrables séquences made in Oda comique à souhait. Seulement, cette première partie souffre de quelques longueurs, notamment quand il s'agit du village des hommes-oiseaux (appelons les comme ça) ou de l'après défaite de l'équipage de Luffy contre Shiki lors de leur premier affrontement. Passé cette première partie, les choses changent.


Le rythme s'accélère et, réunis, l'équipage partent pour en découdre avec Shiki et sauver leur amie, et accessoirement East Blue qui est menacé de destruction. Et cette partie s'ouvre avec l'une des séquences les plus épique de la Japanimation adaptée de shônen. La scène d'entre de l'équipage dans la demeure de Shiki est à donner des frissons, mais je ne m'étendrai pas dessus pour ne pas gâcher le plaisir de visionnage. Pour le reste, s'enchainent combats et opérations sauvetage comme Oda sait si bien les mettre en scène, même si on regrette peut-être de trouver un schéma trop classique pour l'auteur. Ainsi, Sanji et Zoro s'occupent des deux sbires les plus importants de Shiki, et Luffy affronte ce dernier. Le combat, aussi palpitant soit-il, se termine aussi de manière trop facile mais le format du fim n'accordait peut-être pas le temps nécessaire à l'auteur pour faire le combat qu'il désirait. Néanmoins, dans sa globalité, le film est de très bonne facture pour tous les fans du manga, ou de shônen en général.



Côté technique, c'est aussi, de grande qualité. Malgré une animation 3D pas toujours bien incrustée et des bruitages qui semblent repris de Dragon Ball Z et là aussi mal utilisés. L'animation est par contre exemplaire, donnant un dynamisme incroyable aux séquences d'action qui sont nombreuses dans le long métrage. La réalisation donne aussi une dimension apocalyptique au final, notamment lors du combat aérien entre Luffy et son adversaire. Notons aussi que la bande origine ne passe pas inaperçu, surtout lors de certaines scènes, et propose certaines pistes très belles et d'autres vraiment épiques.

Il serait difficile de s'étendre sur ce Strong World sans révéler d'avantage le scénario. En tout cas, Kazé a su faire plaisir aux fans en sortant sur grand écran ce qui est surement le meilleur long métrage One Piece, ce qui n'est pas anodin étant donné l'implication totale d'Oda sur le projet. Il fait donc nul doute que les fans seront aux anges, ce qui n'empêche pas les plus curieux et moins connaisseurs de se rendre aussi dans leurs cinémas. Car Strong World ne nécessite pas forcément une grande connaissance de l'univers de One Piece (puisque à part le Log Dial et East Blue, peu de termes importants de la série sont repris), permettant à quiconque d'apprécier le film à sa juste valeur. Maintenant, n'hésitez plus, profitez de l'occasion qui vous est offerte et foncez voir Strong World qui garantit un excellent moment !




Critique 2


Alors que sont sortis uniquement les deux premiers films de One Piece, Kaze n’a pas résisté et n’a pas continué à les sortir dans l’ordre ; profitant de son passage sur grand écran (fait suffisamment rare en France pour être signalé), c’est donc en tout logique que sort en DVD ce dixième film (rien que ça) de la franchise One Piece !

Est il encore nécessaire de présenter cette série ? Titre qui cartonne aussi bien au Japon qu’en France, il devient difficile de compter tous les produits One Piece, entre les tomes qui s’accumulent, les films de plus en plus nombreux, les épisodes de la série qui n’en finit plus, les jeux, les figurines…on assiste à une véritable avalanche One Piece ! Est ce que pour autant la quantité prime sur la qualité ? Pas du tout, et ce film en est une nouvelle preuve !



Après une entrée en matière qui nous présente, Shiki, un redoutable pirate aux grands pouvoirs évadé de l’île prison on retrouve tous nos héros, période post Thriller Bark puisque pour la première fois Brook est présent au sein de l’équipage, en train de voguer tranquillement. Ils vont alors croiser la route du navire volant de Shiki qui va enlever Nami pour ses talents de navigatrice et expédier le reste de l’équipage sur un archipel d’îles volantes sous le contrôle de Shiki lui même. Le « Strong World » du titre c’est justement ses îles où nos héros vont avoir fort à faire avec les immenses créatures qui les peuplent !

Pour fêter le dixième long métrage de la saga (ce n’est pas rien après tout), Eishiro Oda, l’auteur du manga lui même s’est mis aux commandes du film, allant même jusqu’à faire des pauses dans la publication du titre ! On retrouve donc sans surprises le schéma classique de chaque partie du manga !
Un nouvel univers cohérent et déjanté est créé pour l’occasion et on sent une nouvelle fois à travers ce film toute la folie de l’auteur qui réussit à réinventer tout un monde régulièrement ! Comme dans chaque début de grande partie du manga nos héros vont être séparés, vont tenter de se regrouper après moults épreuves, vont rencontrer des locaux qu’ils vont devoir aider…etc.


De fait le déroulement, bien que très plaisant, est sans réel surprise : une fois regroupé, nos héros vont affronter une première fois leur adversaire qui va les surclasser, avant qu’ils ne reviennent plus motivés que jamais grâce à la cohésion et l’amitié qui les unit !
On subit quelques longueurs mais rien de dramatique, cela reste plaisant durant tout le visionnage jusqu’au point d’orgue final qui opposera notre équipage de pirates préférés à Shiki et ses seconds. Ces derniers manquent cruellement de charisme et de personnalité, et là encore cela sera sans surprise puisqu’ils seront opposés à Zoro et Sanji. Mais il faut évoquer le plus grand moment du film qui n’est autre que l’intervention de tout l’équipage dans la salle de conférence de Shiki ! Tous unis pour venir sauver Nami, peu importe le danger ! Impossible de ne pas penser aux évènements du volume 10, lors de l’affrontement contre Arlong, où le déroulement était quasi identiques, des personnages en moins !



Pour ce qui est de la technique, pas de surprises ou plutôt que des bonnes, le film étant récent il bénéficie de moyens importants, et cela se voit et s’entend. D’autant plus qu’avec la présence de l’auteur et pour l’occasion du dixième film tout a été fait pour que le résultat soit impressionnant.
La VF est de bonne facture, et fera plaisir aux plus exigeants.

En bonus sur le DVD on trouve une séquence montrant les doubleurs en pleine action, pas indispensable mais vraiment intéressant.

Au final on se retrouve avec un très bon film, de grande qualité, qui saura satisfaire les fans sans aucun doute bien qu’il ne brille pas par son originalité, en particulier dans son schéma narratif.
Critique 2 : L'avis du chroniqueur
Erkael

17 20
Critique 1 : L'avis du chroniqueur
Takato

17 20


Note de la rédaction
Note des lecteurs





MN Actus
Dernières news News populaires News les plus commentées Fermer

Dernières News