Hunter X Hunter (2011) - Elections - Actualité anime

Hunter X Hunter (2011) - Elections

Critique du dvd : Hunter X Hunter (2011) - Elections

Publiée le Lundi, 16 Avril 2018

La grande bataille contre les fourmis-chimères est terminée, mais a laissé des marques. Le président Netero est mort en combattant le roi, Meruem, tandis que Gon est grièvement blessé suite à son affrontement avec Pitô. La mort du Président marque une perturbation au Comité des Hunter. Aussi, les 12 zodiaques, Hunter parmi les plus puissants et reconnus par Netero, se regroupent pour organiser des élections. Parmi eux, Gin, le père de Gon, qui a eu vent de l'état de son fils. Ce n'est pourtant pas lui qui va chercher à le sauver, mais Kirua qui va recourir au pouvoir de sa petite sœur, la plus jeune des Zoldik : Aruka.





La fin de la version Madhouse de Hunter X Hunter nous est offerte par cet ultime coffret qui regroupe moins d'épisodes que les précédents. Une fin ? Oui, ces derniers épisodes pourraient en constituer une tant les pistes essentielles de l'intrigue sont résolues au terme de la série. Mais c'est sans compter l'existence d'un autre autre, toujours publié dans le manga actuellement.
L'arc des élections est donc le dernier de l'anime. C'est une intrigue assez courte, mais particulièrement riche qui joue sur deux tableaux, les élections et le sauvetage de Gon, qui parviendront à se recouper à la fin.

Dans l'intrigue d'origine de Yoshihiro Togashi, la brillante idée est de raconter deux histoires très différentes en parallèle pour les rejoindre ensuite. Du côté de l'élection du nouveau président, c'est une histoire un poil politique, passionnante pour ses développements du monde des Hunter et teintée de jeux de manigances qui nous est offerte.
A l'opposé, l'aventure de Kirua est beaucoup plus dynamique puisque son schéma de course-poursuite aboutit à quelques affrontements et rebondissements palpitants.




Deux récits différents avec lesquels ce dernier arc se permet de jongler. Un certain rythme se dégage alors du tout puisque les épisodes ne se contentent pas d'être centrés uniquement sur les explications ou les combats, et jongle efficacement entre les deux aspects pour évoluer doucement vers la conclusion.

C'est l'occasion pour l'intrigue de développer d'autres pans de l'univers. La société des Hunter, par exemple, qui permettra à certaines figures connues des fans de faire leur retour. Dans le manga original, Togashi a très bien jonglé entre les caméos de l'ordre du pur fan-service (mais justifié par l'intrigue des élections qui implique la présence de la plupart des Hunter), et le retour de personnages principaux qui ont leur rôle à jouer. Vous voyiez Leolio comme le rigolo de service ? Autant dire que cette image changera au terme de cet arc.



Et ce n'est pas la seule piste de l'univers qui est exploitée. L'autre développement passionnant de l'arc des élections est sans conteste la famille de Kirua, notamment la question du dernier des enfants Zoldik qui avait été très subtilement abordée au début de la série. Aruka se révèle être un personnage au pouvoir complexe qui aboutira à d'autres manigances entre les frères. Certes le pouvoir de la jeune fille est démesuré, mais c'est plus les conditions de l'activation de ce talent qui créeront l'enjeu que l'effet du pouvoir dont la conséquence est évidente dès le début de l'arc.
Enfin, c'est sur la présence de Gin que cette fin de série brille. Loin du papa idéal, le père de Gon est fidèle à ce à quoi on pouvait s'attendre : un égoïste pas du tout porté par les liens familiaux. Pourtant, son développement restera pertinent et son rapport avec Gon sera très bien traité jusqu'au bout, aboutissant même à une jolie conclusion, logique, qui ne s’embarrasse pas d'un happy end trop grossier. Une fin juste, qui donne à l'anime un aboutissement crédible, si bien que l'aventure aurait parfaitement pu s'arrêter là.



On termine le dernier épisode avec une certaine nostalgie, et même une petite larme à l'oeil. La série animée est terminée (à moins que Madhouse embraye sur une suite quand le manga sera plus avancé), et il n'est pas simple de dire au revoir à ces personnages attachants et parfaitement rendus vivants dans cette adaptation.
Si les débuts de l'anime ont été un peu difficile tant son édulcoration lui a valu des comparaisons avec la version de 1999, il a su se rattraper dès l'arc York Shin City, pour notre plus grand bonheur. Maintenant que l'ensemble est disponible en DVD, on se relancera avec grand plaisir dans un revisionnage complet, sans temps de pause cette fois.
Reste alors les deux longs-métrages dérivés de la série qui restent indisponibles en France, et qui le resteront sans doute longtemps encore étant donné la difficulté qu'a rencontré Kana Home Vidéo à éditer l'intégralité de la série.
Critique 1 : L'avis du chroniqueur
Takato

17 20


Note de la rédaction





MN Actus
Dernières news News populaires News les plus commentées Fermer

Dernières News