Digimon Adventure tri. - Film 5 - Kyôsei - Actualité anime

Digimon Adventure tri. - Film 5 - Kyôsei Import

Critique du dvd : Digimon Adventure tri. - Film 5 - Kyôsei

Publiée le Vendredi, 25 Mai 2018

Avant-dernier film de la saga Digimon Adventure tri, le cinquième long-métrage permet à l'intrigue de reprendre sur un cliffhanger qui en a laissé en haleine plus d'un. Après le pessimiste titre « Perte » du quatrième épisode, cette suite a un intitulé beaucoup plus positif : « Union ». Sorti au Japon le 30 septembre au Japon et découpé en les épisodes 18 à 21 pour l'international (sauf la France, encore une fois), cette avant-dernière partie prouvera toutefois que l'optimisme n'est pas toujours au rendez-vous dans la saga Tri.




Metalseadraman et Mugendramon vaincus, nos héros ne sont pas au bout de leurs peines. Le Gennai maléfique, qui agit au nom d'Yggdrasil, a mis la main sur Meicoomon qui crée un portail permettant à une poignée de digimon maléfique d'envahir le monde. De leur côté, les enfants élus font face à un monde digital qui ne semble plus vouloir d'eux et se montre violent à leur égard... mais pourquoi ?



Après le quatrième épisode, l'intrigue de Digimon Adventure tri devenait un peu plus tangible, et cette suite va poursuivre le scénario dans cette lignée, mais dans une certaine démesure.




Avant ça, c'est toutefois un cinquième film plus calme, dans ses deux premiers tiers, qui nous est proposé. Le lien entre humain et digimon ayant été mis à l'honneur dans « Perte », c'est cette fois la belle camaraderie entre les enfants élus qui est dévoilée. Alors, malgré quelques dangers qui planent, le film n'hésite pas à se poser, accorder un peu de temps calme et de bonne humeur à la troupe, ce qui n'est d'ailleurs pas sans rappeler une fois encore les débuts de la première série animée Digimon. Des passages qui pourront ennuyer les férus d'action, mais qui traitent le groupe sous une optique assez touchante.


Les liens solides de la bande sont clairement visibles, et Mei parvient elle aussi à trouver sa place, ce qui se ressent par l'inquiétude des enfants élus pour leur récente amie. Voir des personnages qu'on connait depuis maintenant presque 18 ans si liés les uns aux autres fait forcément quelque chose, une nostalgie qui fait son effet et qui donne l'impression au spectateur qu'il a grandi comme ses héros sans s'en détacher toutefois, un sentiment qui donne beaucoup de baume au cœur.



En parallèle à ces passages plus calmes, bien que sous tension à cause de l'intrigue globale, le récit s'accélère du côté de la menace qui plane sur le monde, et ce cinquième film va l'exploiter en jouant la carte de la surenchère. Comme on pouvait s'en douter depuis la séquence d'introduction de la série de films, il n'est plus question de simples digimon maléfiques, mais bien que divinités qui confrontent leurs idéaux, ce à qui sont mêlés les enfants élus. Là où la première série aurait pu exploiter cette idée sous un angle manichéen (Gennai ayant été un fier représentant de la lumière dont on ne pouvait jamais douter, par exemple), le scénario prend en compte que ses spectateurs ont maintenant la vingtaine, si ce n'est plus. En résulte un ennemi particulièrement maléfique, son opposé qui représente une justice que certains comprendront tandis que d'autres la remettront en question, ce qui forme un sacré dilemme au sein du film.


Dilemme qui sera particulièrement percutant lors de la bataille finale de cette cinquième partie tant il pourra diviser le petit groupe, sans qu'on puisse jeter la pierre à quiconque. Rarement l'univers de Digimon Adventure aura pris une telle ampleur, une ampleur qui permet aussi de développer le monde digital, d'une certaine manière. Une évolution qui montre aussi l'univers sous un jour plus sombre, ce qui résonne d'ailleurs dans la finalité du film qui s'avère surprenante de pessimisme, malgré la petite lueur d'espoir qui règne. Forcément, le sixième et dernier long-métrage se sera fait attendre longuement au Japon tant il semble difficile de voir comment les enfants élus pourront sortir victorieux de cette situation.



Plus qu'un seul film, donc, qui sera d'ailleurs plus long que les précédents et qui devrait apporter un point final à cette suite des deux premières séries animées Digimon. Pour le moment, Digimon Adventure tri a su faire un excellent compromis entre le projet anniversaire, incluant sa dose de fan-service, et son prolongement de l'intrigue qui a tenu compte de la croissance de son public.
Critique 1 : L'avis du chroniqueur
Takato

16 20


Note de la rédaction





MN Actus
Dernières news News populaires News les plus commentées Fermer

Dernières News