Attaque des Titans (l') - Intégrale Blu-Ray - Actualité anime

Attaque des Titans (l') - Intégrale Blu-Ray

Critique du dvd : Attaque des Titans (l') - Intégrale Blu-Ray

Publiée le Lundi, 21 Juillet 2014

A moins d’avoir vécu dans une grotte au cours de cette dernière année, impossible d’être passé à côté de L’attaque des titans, nouveau phénomène qui a d’ailleurs remporté notre tournoi shônen 2013.
En parallèle au manga chez Pika, l’anime fut proposé en simulcast gratuit par Wakanim. Désormais, c’est le tout jeune éditeur All the Anime qui se charge de l’édition DVD. Mais avant de parler de choses qui fâchent, revenons sur la série en elle-même.




Il y a un peu plus d’un siècle, un prédateur naturel est apparu pour l’Homme : les Titans. Ces humanoïdes, de taille colossale et complètement disproportionnée, ont décimé une grande partie de l’humanité en la dévorant, si bien que les derniers représentants de notre espèce se sont barricadés derrière trois gigantesques murailles, leur permettant de vivre à l’abri.
L’humanité voit son cauchemar réitéré lorsqu’un titan de taille gigantesque détruit l’une des barricades, permettant l’invasion de ses congénères. Eren Jaeger, tête brûlée s’il en est, voit sa mère se faire dévorer sous ses yeux, impuissant et incapable de lutter contre l’ennemi.
Dès lors, il décide d’intégrer l’armée en vue de rejoindre le prestigieux Bataillon d’Exploration, corps expéditionnaire luttant contre les titans.
L’histoire de la série s’avère à la fois classique et surprenante. Le héros téméraire souhaitant éradiquer une menace pour se venger n’est pas une mécanique nouvelle, mais le concept des titans est en l’occurrence davantage intéressant.Des géants laids, nus, déformés, dévorants l’humanité tels des ogres…



Voilà de quoi distiller la peur, une émotion que met constamment en avant la série. A chaque attaque ou chaque assaut, n’importe qui peut se faire croquer par l’un de ces titans, générant une tension permanente. Si bien sûr nous ne verrons jamais un héros périr, les personnages secondaires constituent un met parfait pour ces dévoreurs. Certains personnages, peu importants, mais attachants, se font parfois boulotter sous nos yeux, et il n’en faut pas plus pour prendre le spectateur aux tripes et le choquer.
L’autre force majeure de la série, c’est aussi ses mystères omniprésents et son univers soumis à une multitude de questionnements. Chaque épisode donne l’espoir de découvrir une bribe d’information sur les titans, mais aussi sur certains ennemis qui se dévoilent à l’écran. Le suspense est constamment à son comble, mais malheureusement, l’anime en lui-même est plutôt avare en révélations, si bien que la meilleure solution reste le manga, à suivre sur le long terme.




L’attaque des titans est souvent un sujet à débat, notamment sur son ciblage. Certains y voient, pour le manga, un récit typé seinen par sa noirceur tandis que d’autres analysent l’archétype du shônen d’action, et ces derniers n’ont pas tort. Malgré une horreur omniprésente qui tend à faciliter la comparaison avec Berserk, L’attaque des titans reprend de nombreux ingrédients du shônen d’action. Outre une galerie de personnages assez convenus bien qu’attachants, nous retrouvons un concept de pouvoir, des rebondissements marqués par l’intervention d’autres personnages, et le fait que ces derniers soient souvent très jeunes donc ciblant un public très vaste. Approfondir l’analyse sans révéler l’intrigue serait chose difficile, mais L’attaque des titans se présente bel et bien comme un récit d’action typiquement shônen, néanmoins teinté d’une horreur qui permet au titre de tirer son épingle du jeu.
Concernant les personnages, nous suivons essentiellement la troupe de jeunes recrues de la 104ème brigade d’entraînement, bien que d’autres acteurs de l’histoire s’ajoutent progressivement. Tous n’ont pas droit au même traitement. Par exemple, le trio Eren, Armin et Mikasa occupe les devants de l’affiche, mais leurs camarades sont souvent présents à l’écran, bien que certains d’entre eux n’ont droit qu’à peu de temps de parole au cours de la série.




Sur 25 épisodes, nous suivons deux arcs narratifs, les deux premiers du manga. En si peu d’épisodes, presque huit volumes du manga sont couverts. Autant dire qu’il se passe beaucoup de choses, et que l’adaptation offre un bel aperçu du potentiel de l’histoire. Toutefois, si un tel contenu peut paraître vaste, il arrive qu’on ait l’impression qu’il ne se passe rien dans un épisode, ce qui n’est pas tout à fait vrai. Si la situation des protagonistes peut rester figée l’épisode durant, la narration (à l’image du manga), s’intéresse à différents éléments de l’intrigue, orientant souvent un point de vue militaire, voire politique. L’univers de L’attaque des titans est réellement bien pensé, et la série tente de s’attarder sur différents éléments de l’intrigue.
Le manga L’attaque des titans divise les fans par son aspect graphique. Aussi, l’adaptation animée était l’occasion idéale de redorer le blason et proposer à la saga une nouvelle chance visuelle, qu’elle sait saisir avec brio.



D’abord, le character-design de Kyoji Asano a pour mérite de rendre
reconnaissable chaque personnage, là où on a tendance à les confondre
sous le trait de Hajime Isayama. Aussi, les choix artistiques de la
série la hissent dans le top des séries télévisées les mieux animées ces
dernières années.
En effet, l’incrustation des personnages sur des décors en 3D est parfaitement bien gérée, et les techniques d’animation maîtrisées au point de donner aux déplacements tridimensionnels un souffle époustouflant qui nous épatent à chaque épisode.
Remarquons aussi qu’en terme d’adaptation, l’anime joue la carte de la fidélité à… 90%. Si les évènements contés sont identiques à ceux du manga, l’anime choisit de raconter la phase d’entraînement avant les assauts face aux titans, un choix finalement judicieux, car permet d’apprécier le combat d’Eren sans temps mort. Aussi, il est intéressant de noter la réécriture du combat final de l’adaptation, accentuant l’intensité dramatique et la dimension épique de cette ultime bataille, là où elle pouvait paraître assez vite expédiée dans le tome 8 du manga.
La série est donc d’excellente facture, mélangeant des éléments intéressants, à la fois classiques et novateurs, portés par une intensité et une dimension angoissante omniprésentes. Enchainer les épisodes est alors chose facile tant le suspense est entretenu à chaque fin d’épisode.



Néanmoins, la sortie française de cette adaptation animée ne s’est pas faite dans les meilleures conditions.
Contributeurs lésés, collector mensonger, prix incroyablement élevé pour l’objet de qualité moindre proposé… Les points noirs ne manquent pas. Reprochons surtout à All the Anime d’intituler faussement l’objet « collector » alors qu’il ne s’agit que des deux digipacks simples en carton très fin dans un fourreau rigide qui ne propose aucun logo sur la tranche… Et cerise sur le gâteau, l’art-book n’est rien d’autre qu’un livret –certes épais et bien fourni-, mais qui n’a rien d’un beau livre d’illustrations.
Passé l’amère déception du coffret, de son prix et des conditions d’achat, nous découvrons une édition correcte. Les menus sont bien agencés, l’éditeur a d’ailleurs eu la bonne idée de proposer les introductions des épisodes en guise de vidéo et fond sonore des menus. Le doublage français s’avère lui aussi très convaincant, les comédiens étant investis et la direction artistique cohérente. Sans grande surprise, nous retrouvons quelques figures connues du doublage français d’animation, comme Nathalie Bienaimé et Adrien Solis qui campent à merveille les personnages de Mikasa et Armin. Aussi, les disques proposent quelques bonus, comme des aventures SD sympathique à découvrir.



On regrettera néanmoins le nombre important d’épisodes, parfois 7 sur un seul DVD, laissant croire à une compression trop importante de la part de l’éditeur.
L’attaque des titans fut l’anime de l’année 2013, et on comprend pourquoi. La série possède de grandes qualités, aussi bien scénaristiques que visuelles, et propose une épopée aussi bien dramatique qu’angoissante. Au final, seuls les personnages un peu classiques empêchent la série de s’élever au rang de chef d’œuvre. Dommage que l’édition d’All the Anime ait un prix si élevé, car c’est bien le seul obstacle qui pourrait dissuader de se lancer dans l’aventure.
Critique 1 : L'avis du chroniqueur
Takato

17 20


Note de la rédaction





MN Actus
Dernières news News populaires News les plus commentées Fermer

Dernières News