Leçon Secrète De L'impératrice (la) - Actualité manga

Leçon Secrète De L'impératrice (la)

Critique de la série manga

Publiée le Mardi, 11 Febuary 2020

J'aimerais pouvoir vous dire que c'est la dernière fois mais malheureusement, ce type de webtoon est encore assez présent dans le catalogue de Delitoon, donc on en a encore pour un petit moment. Aujourd'hui, nous parlons donc d'une série qui ne méritait pas vraiment qu'on en parle, mais avec les soldes, j'ai pu m'offrir à moindre prix les premiers chapitres, donc...

Lee Sana est une jeune coréenne de 22 ans qui va être du jour au lendemain transportée dans le corps d'Isana Castilla, une jeune noble accusée d'être une sorcière. Pas de pot pour elle, celui qui l'accuse a le béguin pour elle et espère qu'elle se soumettra à lui. Sauf qu'elle va réussir à s'enfuir, enfin jusqu'à ce qu'elle atterrisse sur le prince héritier, qui n'hésitera pas à la remettre sur le bûcher. Puis elle fera, sans faire exprès, usage de ses pouvoirs. Et elle se retrouvera prisonnière de ce prince héritier, qui semble vraiment intéressé par ses capacités...



Et oui, ce webtoon n'est finalement qu'un ersatz d'isekai « à la coréenne ». Rien de neuf sous le soleil, une héroïne un peu paumée qui se retrouve avec des pouvoirs « insoupçonnés » dans un monde de fantasy complètement générique. Si au moins le dessin sauvait les meubles, mais ce n'est pas le cas. Il est très classique, et même assez faible comparé à certaines autres séries auxquelles on a eu le droit jusqu'à maintenant. Il n'y a pas vraiment de suspens, car les ficelles sont maintenant tellement connues qu'on se demande ce qu'il va se passer, mais plutôt comment. Et même là, le tout est tellement convenu que seul la déception nous attend. Rien, et je dis bien rien, ne nous donne le moindre espoir d'un mieux. Les personnages sont stéréotypés à souhait, et même l'humour tombe souvent à plat, tellement on est habitué à ce genre de choses, quand ce n'est pas juste de mauvais goût. Découvrir que Isana Castilla a besoin de la souffrance des gens pour utiliser ses pouvoirs et que sa servante torture les autres pour lui apporter sa dose de souffrance... Euh, ouais ? Pourquoi un tel choix ? Ça aurait été intéressant de traiter ce sujet de manière sérieuse, mais là, ce n'est pas du tout le cas, ce serait même plutôt l'inverse.



Pour ce qui est du dessin, rien d'exceptionnel sous le soleil non plus. On a du dessin classique de shôjos, avec plein de paillettes, de couleurs criardes et de garçons assez efféminés. Je ne dis pas là que le dessin est mauvais, mais il n'a rien qui ne le démarque d'autres du même genre. Je dirais même qu'il est assez faible au niveau de l'encrage, souvent un peu grossier, et du découpage. D'ailleurs, les phases « d'action » font vraiment tâche avec le reste de ce que la série nous propose.

En ce qui concerne le travail de Delitoon sur cette série, je n'ai rien à reprocher à la traduction, mais en revanche, le travail autour du choix des typos manque vraiment de personnalité. Il aurait été vraiment intéressant que les polices choisies pour tout ce qui est hors bulle soient autre chose que les polices que n'importe quel éditeur usent. Et mettre les lettres en blanc avec un contour noir ne change pas tout. Ce choix totalement impersonnel ne fait que rajouter une couche à la fadeur de cette série, et c'est un peu dommage. Ça n'aurait pas changé grand chose, je vous l'accorde, mais au moins, on aurait eu quelque chose à se rappeler. Tant pis.

Bref, si vous cherchez une bonne série, passez votre chemin. Si vous cherchez juste à passer le temps, pourquoi pas. Tant que vous n'êtes pas allergique à ce genre. Cette série n'est pas mauvaise en soi, elle est juste fade, incroyablement fade. Et je dirais que c'est bien une des pires choses qu'on peu reprocher à une série : le fait qu'elle se lise rapidement, et qu'elle s'oublie tout aussi rapidement.


Critique 1 : L'avis du chroniqueur
kayukichan

9 20

Note de la rédaction






MN Actus
Dernières news News populaires News les plus commentées Fermer

Dernières News