J'aime ce que j'aime - Actualité manga

J'aime ce que j'aime

Critique de la série manga

Publiée le Jeudi, 27 Febuary 2014

Hinata Asahi est une jeune fille riche, qui choisit de vivre seule pour ne pas encombrer son père. Elle a deux fidèles amies, Tôko et Emi, qui n'ont de cesse de lui donner des conseils pour qu'elle fasse davantage attention à elle. La vie de la jeune fille bascule lorsque son nouveau professeur principal, Mr Assô, emménage dans la maison voisine à la sienne. S'instaure alors une relation très forte, qui mettra la jeune fille dans un sentiment de bonheur des plus grands. La jeune fille espère beaucoup de Mr Assô, et malgré la différence d'âge, elle espère toujours plus de sa part. Mais celui-ci se montre froid et distant parfois, mais laisse tout de même entrevoir une lueur douce et chaude.

Ce thème d'un amour qui n'est peut-être pas partagé est assez mal abordé dans cette série. Tout d'abord, l'héroïne est très niaise et enfantine, elle en devient même agaçante. Elle ne réfléchit pas énormément, et tire toujours des conclusions positives, qui lui valent une sacrée imprudence. Ainsi, elle se lie d'amitié avec cet inconnu, Mr Assô. Cette relation aurait pu être davantage exploitée au niveau des deux personnages. Ainsi, il aurait été mieux de connaître les pensées de ce dernier. Car à aucun moment le lecteur n'a d'échos sur ce qu'il pense ou ce qu'il ressent.
Les personnages secondaires n'ont pas de réelle consistance. Il servent principalement d'intermédiaire entre Mr Assô et la jeune fille. Par conséquent, l'histoire se limite presque uniquement à ces deux personnages. Ce réductionnisme est assez handicapant pour cette série, car elle aurait gagné en crédibilité si tous les personnages avaient vraiment joué un rôle clé dans l'histoire.
L'amour qui défie les âges est également un thème qui parcours les trois tomes. Mais voilà qu'il est peu crédible, car Hinata, lycéenne, a davantage d'étoffe d'une collégienne. Ainsi, la différence d'âge entre elle est son professeur semble énorme, et on se demande comment ce dernier peut apprécier la jeune fille, pourquoi elle ne l'agacerait pas.
On peut ajouter que Hinata , n'évolue pas. A la fin, elle ouvre les yeux sur les sentiments de celui qu'elle aime, mais il faut que quelqu'un lui montre la voie à suivre. C'est un personnage qui compte énormément sur l'aide d'autrui, même de ceux qu'elle ne connaît presque pas. Ce caractère hyper-naïf et aveugle devient de plus en plus pesant au fil de la lecture. C'est uniquement à la fin du dernier tome qu'on peut éventuellement trouver la jeune fille mignonne.
Pour ce qui est de Mr Assô, c'est un personnage énigmatique. Jusqu'au dernier tome, on se demandera s'il est néfaste ou non à la jeune fille. Car celui-ci a un devoir à accomplir, mais lequel? Ceci est un point positif, car le suspens est maintenu, et le lecteur reste vraiment dans le vague jusqu'à la révélation de son rôle. Même ses amis restent pleins de secrets. Néanmoins, ça pourrait être également une faiblesse de la série, car il aurait été utile de dévoiler davantage les personnalités de ces personnages secondaires. Cela aurait donné plus de consistance à la série.

Pour finir, J'aime ce que j'aime a beaucoup d'atouts pour être une série mignonne: une héroïne naïve, un professeur élégant et secret, des sentiments qui se mêlent et un dessin soigné. Mais finalement, ce potentiel n'est pas assez exploité, ou parfois peut-être trop. Ce qui donne au final des personnages peu crédibles, une lecture lourde et qui demande beaucoup d'efforts d'attention, car peu captivante.


lovehina68



Note de la rédaction
Note des lecteurs
10.33/20







Evolution des notes des volumes selon les chroniques:

13.00,11.00,10.00

Reviews of the volumes

MN Actus
Dernières news News populaires News les plus commentées Fermer

Dernières News