Garderie des beaux garçons (la) - Actualité manga

Garderie des beaux garçons (la)

Critique de la série manga

Publiée le Lundi, 06 January 2020

Grâce au « Free Day » de Delitoon, on peut se permettre de découvrir des séries qu’on avait loupé, auxquelles on ne se serait pas penchées. Et on peut aussi remercier ce « Free Day » qui nous permet d’éviter de mettre de l’argent dans des séries qui n’en valent pas le coup, comme ici ! « La garderie des beaux garçons » n’est pas un très bonne série, et on va voir pourquoi...



Ce webtoon nous plonge dans le quotidien d’une crèche assez particulière : le directeur a décidé d’ouvrir un établissement où tous les enseignants sont des hommes, un établissement qui se consacre à mettre en avant le progressisme, en gros brouiller la frontière entre le masculin et le féminin. Et c’est dans cet univers que va atterrir Seunga, une jeune femme un peu perdue qui va avoir un peu de mal à trouver sa place dans cet environnement, et surtout aux yeux du directeur, très méfiant à son égard...

Bon... Bon bon bon bon... On va être clair tout de suite : il n’y a pas grand chose à tirer de cette série. Le dessin est très, très bof, surtout au niveaux des enfants, qui ont de gros, très GROS problèmes de proportions. Un « petit » problème dans une série qui se passe dans une crèche, mais soit, passons. Les enseignants sont hyper sexualisé, pour accentuer le côté haremesque de la série. Et niveau décors, c’est vraiment anecdotique, mais il serait de mauvais ton de critiquer là dessus, la plupart des webtoons font l’impasse sur les décors. Niveau histoire, c’est bateau. On nous sort un concept assez discutable, pour ensuite régler un à un des problèmes qui concernent les enfants et/ou leur parents. On se doute que Seunga finira avec un des profs, sans doute pas celui sur lequel elle a craqué, parce que, ce n’est jamais le cas. On se doute bien qu’il y aura quelques péripéties qui sortiront de ce cadre, mais bon, est-ce que l’expérience vaudrait qu’on s’inflige 54 chapitres de ça ? A mon avis, les auteurs avaient une sorte de fantasme à réaliser, ils l'ont fait dans ce webtoon, et au fond, faites ce que vous voulez mais... Etait-ce vraiment nécessaire de le traduire chez nous, Delitoon ?



Malgré le fait que cela veuille parler de relations complexes entre adultes et enfants, pas forcément de manière très subtile d’ailleurs, je ne peux m’empêcher d’être assez mal à l’aise devant cette série qui hyper sexualise les professeurs masculins. D’autant plus que le côté très « fangirl » des mamans qui ne semble intéresser par la garderie de leurs enfants que pour se rincer l’œil... C’est assez navrant. D’ailleurs, pour une garderie qui se dit « progressiste », défendant un modèle sensé apprendre aux enfants qu’on peut avoir un côté masculin/féminin, peut-on m’expliquer pour les hommes sont tous les profs principaux et les femmes des assistantes ? Ce n’est peut-être qu’un détail, mais vu que tout le concept se base là-dessus, ça rend le tout finalement assez bancal, de base… Bref, cette série est vraiment, vraiment nauséabonde. Un conseil, passez votre chemin.

Clairement, « La garderie des beaux garçons » ne fait pas partie des bons webtoons du catalogue Delitoon. Alors peut-être que l’histoire s’approfondit par la suite, que le dessin s’améliore et est moins grotesque par la suite, mais je m’arrêterai à ces 15 premiers chapitres. Il y a de meilleures choses qu’ils proposent, et je préfère largement lire un isekai un peu convenu que ce genre de chose...


Critique 1 : L'avis du chroniqueur
kayukichan

7 20

Note de la rédaction






MN Actus
Dernières news News populaires News les plus commentées Fermer

Dernières News