Crash - Actualité manga

Crash

Critique de la série manga

Publiée le Mardi, 31 May 2011

Après Entre les draps et Body and soul, on retrouve Erica Sakurasawa dans une histoire qui, une fois n’est pas coutume, s’attarde principalement sur deux jeunes hommes. Tous deux mannequins, Kazuya Matsuki et Tatsuhiko Nakamura n’ont cependant pas d’autre point commun : le premier prend son travail comme un divertissement, une façon de passer le temps et de gagner un peu d’argent. Les rendez vous ne présentent que peu d’importance, les contrats défilent sans qu’il s’en soucie, bref un grand enfant sûr de lui, vivant au jour le jour et ayant pour habitude de partager sa couche avec toutes les jolies filles qui passent. Sauf que tout bascule le jour où il rencontre Yoko Miyake dans un bar et qu’il la retrouve en tant que manager. Cette femme, adulte et affirmée, va changer peu à peu sa vision des choses, que ce soit le travail ou l’amour. Pendant ce temps, Nakamura est à l’opposé : il ferait tout pour avoir plus de travail, car cela signifierait plus de reconnaissance. Jouant sur tous les fronts, autant magazines que télé, le jeune homme peut aller très loin dans le seul but de satisfaire son ambition. A travers lui, on aperçoit toute la cruauté du monde bardé de paillettes, la concurrence et les sacrifices à entreprendre pour y survivre. Réduire l’homme à un objet dont on se sert n’a alors rien de stupéfiant ici, l’image enlevant tout soupçon d’humanité au modèle, qui ne devient qu’un objet de fantasmes, de rêves, ou de haine.

Crash n’est pas une histoire en soi, mais d’avantage une photographie d’un moment de vie, d’une période où il faut se remettre sur ses pieds, dépasser l’obstacle et rebondir encore plus haut. Le manga pourrait se continuer au-delà de ces deux maigres tomes, mais le choix de l’auteur est judicieux d’arrêter là cet instant hors du temps. Les personnages continuent de vivre une fois la dernière page tournée, et ce n’est que pour nous que le récit s’achèvent ... Ils continuent d’influer les uns sur les autres, sans se soucier vraiment du mal qui se répercute, ils se rencontrent brutalement ou avec tendresse, peu importe. Le maître mot est ici le changement, qu’il faut accepter ou refuser, ignorant la nécessité de faire quelque chose pour s’en sortir. Car le quotidien, le passé, n’est pas toujours bon à prendre. Les habitudes peuvent détraquer une vie, et certaines décisions anodines peuvent avoir de lourdes répercussions. Un des messages à retenir est d’ailleurs la désacralisation de l’amour, qui tombe de son piédestal pour reprendre une place plus appropriée. Ce sentiment ne fait pas tout, ne panse pas les blessures et en crée souvent de nouvelles. La jalousie, le désarroi, la peur et le manque peuvent faire bien plus de mal qu’une vie passée sans amour. Ce sentiment n’est pas à prendre à la légère, et entre amour et amour, il y a toute une maturité qui décide où l’on se situe.

Les graphismes sont fidèles à eux-mêmes : quelques traits pour identifier les personnages, dont les proportions varient un peu selon les positions, un dessin très simplet, épuré, pour laisser place à la magie du vide. Les expressions sont parfois un peu légères ou alors trop exagérées, mais à vrai dire on se prend à apprécier les grosses lèvres immobiles, le cadrage assez simple, les ombres dispersées … Le trait de la mangaka réussit parfaitement les scènes érotiques et dramatiques, et le tout est suffisamment plaisant pour que l’on identifie la narration, très évasive et anarchique, au dessin qui lui ressemble. Niveau édition, on se retrouve avec un grand format, une traduction satisfaisante bien que certains dialogues soient exagérés (la façon de parler des jeunes filles, entre autres) et le tout est dans la moyenne de ce que l’on peut attendre. De plus, on apprécie beaucoup la post-face et la couverture a un charme décalé et attisant la curiosité.


NiDNiM



Note de la rédaction
Note des lecteurs
15.25/20







Evolution des notes des volumes selon les chroniques:

17.00,16.00

Reviews of the volumes

MN Actus
Dernières news News populaires News les plus commentées Fermer

Dernières News