Remina - La planète de l'enfer

Critique du volume manga

Publiée le Jeudi, 10 January 2008

Avec Remina, Junji Ito signe une oeuvre plutôt malsaine dans laquelle il s'attache à dépeindre la peur et l'angoisse chez l'homme. Jusque ici rien de bien nouveau par rapport à ses autres oeuvres...
Le plus de Remina, c'est la volonté de l'auteur à montrer la furie dont sont capables les hommes qui perdent leurs repères...
Le cultissime Dragon head avait sa secte païenne, Remina a ainsi ses gourous encapuchonnés. Devant une situation apocalyptique (la terre est en passe d'être avalée par une planète dévoreuse de monde), le lecteur devient ainsi l'observateur d'une civilisation vouée à disparaître. Tout sens commun, toute retenue, toute pensée rationnelle s'évapore alors dans une folie furieuse gigantesque et contagieuse. L'homme revient à un état primaire qui s'exprime par une violence démesurée...
Ne vous attendez donc pas à une oeuvre horrifique à proprement parler dans Rémina. Il y a quelques cases assez gore, mais la terreur survient chez le lecteur de manière plus pernicieuse: en constatant la brutalité (voir la bestialité) dont sont capables les terriens qui peuplent le petit monde de Junji Ito.
Le récit se construit sous la forme d'un crescendo diabolique: la tension ne cesse d'augmenter tout au long des pages jusqu'au grand final à la Junji Ito, c'est à dire particulièrement pessimiste. Il n'empêche que notre mangaka reste un maître de la narration.

Mais ce One shot ne se termine pas avec Remina. En effet une nouvelle d'une quarantaine de pages intitulée "Des milliards de solitude" clôture définitivement ce tome... Encore une fois c'est du très bon et le lecteur appréciera sans doute l'humour grinçant de Ito sur la question du retour d'une conception individualiste dans la société nippone...

Niveau dessins, notre auteur est au meilleur de sa forme: personnages comme fonds sont très bien dessinés, les scènes de course-poursuites sont très dynamiques.
A noter également un grand travail de la part de Tonkam qui dote Remina d'une édition très soignée. Certaines parties de la jaquettes sont pourvues d'un relief du plus bel effet.
Bravo et merci à Tonkam!

Critique 1 : L'avis du chroniqueur


16 20
Note de la rédaction
Note des lecteurs






MN Actus
Dernières news News populaires News les plus commentées Fermer

Dernières News