Yona - Princesse de l'Aube Vol.27 - Actualité manga

Yona - Princesse de l'Aube Vol.27

Critique du volume manga

Publiée le Mercredi, 13 Mars 2019

Les problèmes au sein du pays de Shin sont désormais derrière Yona et ses compagnons... mais c'est un autre type de problème qui vient de tomber sur la tête de la jeune fille puisque celle-ci, elle-même troublée par ses sentiments un peu flous, vient d'avoir droit à une déclaration d'amour de la part de Hak ! Cela crève les yeux depuis longtemps que tous les deux s'aiment, alors après 27 volumes, l'heure est-elle venue pour que la part sentimentale de la série connaisse ENFIN une réelle évolution ?

La réponse est décevante: des évolutions, il n'y en a finalement pas du tout. Tandis que Yona reste quelque peu troublée, Hak, lui reprend son comportement habituel, puisque en réalité il n'attend rien de la part de celle qu'il aime. Même si le jeune homme reste là fidèle à lui-même côté caractère en se montrant détaché, au vu de sa déclaration de la fin du tome précédent on attendait un minimum d'avancées. Mais non, toujours rien. Tout au plus ce faux événement, ce pétard mouillé fait-il ressortir encore plus à quel point la part sentimentale de la série n'évolue pas depuis les débuts de la série.

Pour le reste, ce tome est en quelque sorte une mise en place d'une nouvelle partie, mais l'ensemble ne s'avère pas très palpitant pour le moment. Tout d'abord, on a droit à une petite cure de soins permettant notamment de recroiser l'informateur Ôgi, avant que de nouveaux problèmes ne tombent du côté de la tribu du feu, qui doit faire face à une mystérieuses invasion venue de l'empire de Kai (encore lui), et où Yona et les siens, qui étaient justement présents dans le coin, vont se mêler. Si le petit affrontement n'a rien de très prenant ou épique, ce qui se passe autour est un peu plus intéressant, puisque Yona et les Dragons continuent doucement mais sûrement d'accroître leur statut, que ce soit auprès du peuple ou même auprès de Kyong-Ae, le frère de Tae-Jun et général de la Tribu du feu, amené à s'interroger brièvement sur ce que lui a inculqué son père. En parallèle, l'occasion nous est donnée d'en apprendre encore un tout petit peu plus sur le légendaire Roi Hiryû, puis de retrouver Soo-Won en compagnie de Lili, avec en filigranes les prémisses d'une menace pesant au dessus de la jeune fille...

Il y a donc par-ci par-là des petites choses intéressantes, mais ici globalement la série retombe dans certains travers déjà entrevus par le passé: certaines choses n'avancent pas assez, on a l'impression que certaines situations se répètent, Mizuho Kusanagi tend à faire traîner inutilement les choses. La lecture est donc un peu décevante sans être déplaisante, on espère simplement que la suite fera vite redécoller l'oeuvre.
  

Critique 1 : L'avis du chroniqueur
Koiwai

12 20
Note de la rédaction
Note des lecteurs






MN Actus
Dernières news News populaires News les plus commentées Fermer

Dernières News