Yona - Princesse de l'Aube Vol.20 - Actualité manga

Yona - Princesse de l'Aube Vol.20

Critique du volume manga

Publiée le Mercredi, 20 December 2017

Tsubaru, la tenancière de l'auberge, était en réalité à la solde des ennemis, et a profité de l'absence des garçons pour endormir Yona et Lili. Quand elles reprennent leurs esprits, les deux jeunes filles constatent qu'elles ont été faites prisonnières et ont été envoyée au pays de Sei en tant qu'esclaves, afin de participer à la construction d'un fort. Sur place, tous les esclaves semblent comme éteints, résignés... et pour cause : ils n'ont aucune eau à boire, et en lieu et place de celle-ci on leur sert constamment un alcool contenant de la drogue...


Dans ce volume, Mizuho Kusanagi divise essentiellement son récit autour de deux arcs.


L'un voit Hak et les quatre dragons entamer leurs recherches pour retrouver les deux disparues jusqu'à s'infiltrer dans le pays voisin. Le groupe de garçons ne lâche rien, ils sont évidemment déterminés à retrouver et sauver leur maîtresse ainsi que Lili, et pourront même compter sur quelques aides. Mais dans le même temps, ils doivent faire face à un problème inquiétant : peu à peu, leur corps respectif semble atteindre ses limites, ce qui accentue assez bien une petite pointe de tension.


L'autre nous invite bien sûr à suivre les nouveaux dangers planant sur Yona et Lili, prisonnières qui ne semblent avoir aucune issue pour s'échapper. Mais ce sera l'occasion pour les deux demoiselles de mettre à l'épreuve leur force de caractère et leur détermination, en refusant catégoriquement de boire l'alcool au nadai, même si la soif se fait de plus en plus ressentir au point de les faire souffrir... Mais pourront-elles résister indéfiniment ?


Clairement, ce qui séduit le plus dans ce volume est à chercher du côté de Yona et de Lili, qui consolident encore leur lien, leur courage et leur détermination, mais si elles restent encore faibles. En dehors de ça, le tome se lit très bien, mais Mizuho Kusanagi tend parfois à trop faire traîner les choses et à répéter certains éléments, ce qui est assez récurrent dans sa série. Difficile, pourtant, de ne pas avoir à nouveau envie de lire la suite, surtout au vu des toutes dernières pages et du choix fait par une Lili sur qui le danger pèse plus que jamais...


Critique 1 : L'avis du chroniqueur
Koiwai

14 20
Note de la rédaction
Note des lecteurs






MN Actus
Dernières news News populaires News les plus commentées Fermer

Dernières News