Wind Fighters Vol.4 - Actualité manga
Wind Fighters Vol.4 - Manga

Wind Fighters Vol.4

Rédaction

Critique du volume manga

Publiée le Mercredi, 18 Janvier 2023

A Tanrock, la bataille contre le major Brickmack fait rage. À cause de son souffle court, Helio n'est pas de taille face à un tel ennemi. Mais, poussé dans ses derniers retranchements, et poussé par son désir de secourir autrui, le jeune Aventurier pourrait accomplir un véritable exploit...

Nous voilà, déjà, au tome de conclusion de Wind Fighters. Le deuxième manga (professionnellement publié) de Christophe Cointault aura malheureusement connu le même sort que Tinta Run, à savoir une non reconduction de l'œuvre au-delà des quatre volumes initiaux. Il faut dire que le titre est arrivé au moment le moins opportun possible, lorsque la crise sanitaire du Covid-19 émergeait. Avec l'impossibilité de se rendre en librairie et l'absence des salons, le manga n'aura pas réussi à se créer une place.

Alors, la mission de ce dernier opus est bien de conclure l'aventure de Helio et Hope, de la meilleure manière possible. Pour cela, l'auteur boucle logiquement l'arc de la bataille de Tanrock, avant d'aborder un ultime segment qui voit le groupe d'apprentis aventuriers se confronter aux pontes du Régime, dans une lutte décisive.

Plutôt que de choisir le chemin de la fin ouverte, Christophe Cointault préfère proposer un vrai feu d'artifice pour mener à une fin honnête de son histoire, ou du moins une conclusion réglant le sort du Régime, véritable enjeu de la série depuis son premier tome. Ce quatrième tome ne prend aucun détour, forcément. La fin de l'arc Tanrock n'est pourtant pas hâtive et a lieu à un rythme satisfaisant, mais arrive suffisamment tôt pour permettre une dernière grande bataille, durant laquelle chaque personnage (ou presque) trouve un rôle à jouer.

L'exercice, celui de mener à terme les grandes pistes de l'histoire en un temps record, n'était pas simple. Pourtant, à travers les multiples affrontements décisifs, l'intrigue parvient à être guidée vers un climax satisfaisant, avec certes des ficelles évidentes, mais par lesquelles l'auteur semble se faire plaisir pour porter l'intensité de Wind Fighters plus loin que jamais. Le tempo ne ralentit jamais, menant à une vraie adrénaline de lecture, appuyée par d'ultimes rebondissements et autres révélations qui viennent nourrir le background des personnages essentiels, ceux présents depuis le début. En ce sens, l'artiste a fait ce qu'il fallait pour boucler ce qu'il pouvait, ce en peu de temps.

Malgré cette note satisfaisante, il reste une certaine frustration, celle de ne pas voir l'univers et les personnages pouvoir être développés au-delà, alors que les promesses étaient grandes. Christophe Cointault profite d'ailleurs de quelques pages supplémentaires pour coucher directement des idées et des éléments qui viennent garnir l'univers de Wind Fighters, une dernière fois.

A noter que, désormais, l'auteur se dirige vers un style différent avec son prochain projet, Eighfull, centré sur le MMA. Un manga sportif et de baston, Christophe Cointault changeant même de nom d'artiste pour se faire appeler « Topher », et nourrir une patte différente en délaissant le récit d'aventures naïf et candide. On espère bien voir ce nouveau projet atteindre nos librairies, le plus vite possible !

Critique 1 : L'avis du chroniqueur
Takato
15 20
Note de la rédaction