Wandering Witch - Voyages d'une sorcière Vol.2

Critique du volume manga

Publiée le Mercredi, 08 December 2021

La jeune Elaina, surnommée la Sorcière de Cendre, a surtout fait le choix d'être une sorcière vagabonde: cela fait désormais quelque temps qu'elle voyage à travers le monde, et effectue des haltes dans diverses contrées, en rencontrant des personnes qui, bien souvent, l'emmènent dans des petites péripéties souvent douces-amères...

Cette fois-ci, pour ce deuxième volume, ce sont alors trois nouvelles haltes qui sont au programme du parcours de notre héroïne. Tout d'abord, près d'un village, elle va rencontrer un petit garçon doué en magie, qui a pris soin d'enfermer du bonheur dans une bouteille pour le montrer à une fille qu'il adore. Ensuite, au coeur d'un hameau en forêt, les habitants la confondent avec une autre fille, et lui demandent alors de se faire passer pour celle-ci afin d'alléger les derniers moments de vie d'un jeune homme gravement malade. Enfin, en tombant sur des terres en ruine, elle rencontre au château une princesse vivant là seule, amnésique, mais ayant pour objectif de tuer le monstre qui a ravagé tout le pays.

Chacune de ces trois histoires, au départ, semble partir sur de bonnes intentions de la part des habitants... Mais le premier volume nous a déjà enseigné que dans Wandering Witch rien n'est aussi simple que ça: que ce soit pour la condition de Nina dans la première histoire, pour le comportement du bourgmestre, pour les conséquences du cadeau du petit garçon, pour la réalité concernant le jeune homme malade ainsi que les vraies raisons de l'attention que les autres habitants lui portent, et enfin pour ce qu'il s'est réellement produit dans le Royaume ravagé par un monstre, chaque récit offre, à un moment ou à un autre, un ou plusieurs rapides retournements de situation qui font voir les choses différemment, et qui permettent à l'auteur d'origine Jougi Shiraishi de souligner, certes en surface mais avec suffisamment de nuance, différentes facettes moins belles (voire beaucoup moins belles) de l'espèce humaine, ainsi que des choses (bonnes ou mauvaises) qui lui sont propres, entre maladie, craintes face à la mort, pensées pour les personnes en qui l'on tient, désir de vengeance après avoir tout perdu...

A l'arrivée, même si les récits restent malheureusement un poil trop brefs (obligeant la mangaka à aller rapidement à l'essentiel), et malgré un dessin qui reste un brin inégal dans les designs et les décors, l'ensemble reste intéressant, suffisamment nuancé dans les portraits de personnages... Mais surtout, chaque nouvelle halte pousse Elaina à se questionner un peu plus sur le bien-fondé de son voyage et de son statut de sorcière: ici, chaque récit se termine mal sans qu'elle puisse y faire quoi que ce soit, elle voulait découvrir la beauté du monde mais se confronte à bien d'autres choses... Alors, à quoi bon ? Son voyage est-il utile ? Et son statut de sorcière capable d'utiliser la magie ? Notre héroïne devrait, alors, trouver des éléments de réponse dans le quatrième et dernier chapitre du volume, qui lui permet de retrouver, un peu par hasard, au gré d'une autre halte, la sorcière Fran, celle qui lui a servi de professeure pendant un an.

Sans changer de formule, et en conservant toutefois quelques limites déjà observées dans le tome 1, ce 2e volume de Wandering Witch s'avère quand même plus convaincant dans l'ensemble. Tout comme dans l'anime, il y a un concept qui se pose doucement mais sûrement, de façon suffisamment efficace pour donner envie de lire la suite des aventures d'Elaina.
  

Critique 1 : L'avis du chroniqueur
Koiwai

13.5 20
Note de la rédaction






MN Actus
Dernières news News populaires News les plus commentées Fermer

Dernières News