Undertaker Riddle Vol.1 - Actualité manga

Undertaker Riddle Vol.1

Critique du volume manga

Publiée le Lundi, 15 October 2012

i-oon continue de multiplier les titres shonen à tendance shoho, des titres à la frontière des deux mondes qui peuvent s’avérer perturbants, capable de plaire aux deux types de publics ou au contraire de déplaire aux deux. On pense notamment à Pandora Hearts, Lost Paradise, Afterschool Charisma ou encore à Karneval (qui lui est un shojo à tendance shonen)…autant de titres laissant planer le doute mais qui ne s’enferme pas dans des cases prédéfinies.

C’est donc le cas de Undertaker Riddle qui nous propose un intrigue digne d’un shonen mais avec des personnages pas spécialement « virils », plutôt ambiguës, avec un trait fin et léger et des arrières plan quasiment absents façon shojo…

Pour ce qui est de l’intrigue, on va suivre les péripéties du jeune Hayato, lycéen pas si banal que ça puisqu’il possède une grande sensibilité aux esprits et peut les voir, leur parler et même les toucher. Il fait alors la connaissance de Riddle, un fossoyeur, sorte d’exorciste, chassant les esprits égarés pour leur apporter le repos… Ils vont passer un contrat pour sauver la vie de Hayato qui va devoir devenir fossoyeur à son tour !
Avec un pitch pareil on pense bien sur à Bleach dont la trame de départ est très semblable, mais également à Pandora Hearts pour le contrat passer entre les deux personnages.

L’entrée en matière est un peu maladroite et on y croit pas vraiment. Hayato a toujours vu les esprits et alors qu’il n’avait jamais rencontré d’esprits malfaisants, la minute qui suit sa rencontre avec Riddle, il va se faire agresser par l’un d’entre eux…cela paraît trop simple et caricatural mais au mois l’intrigue est lancée !
Et finalement, bien qu’il ne s’agisse que d’un premier tome, elle apparaît attirante et intéressante. Pour l’heure l’auteur se contente de planter son décor, expliquer ce que cela implique d’être fossoyeur, les pouvoirs et devoirs allant avec, il introduit certains personnages que nous serons amenés à revoir (alliés et ennemis) et il commence à présenter « l’organisation » qui régit les fossoyeurs… Donc on a de quoi faire et la suite promet d’être intéressante.

Les personnages sont plutôt intéressants, Riddle le premier qui est tantôt froid, tantôt trop chaleureux, il possède un coté manipulateur bien mis en avant et s’annonce comme le pilier qui portera la série sur ses épaules. Hayato n’est pas en reste et se présente comme le pilier comique du duo. Il apparaît clair que nous suivrons son parcours initiatique et qu’on a déjà un personnage possédant toutes les qualités du héros shonen : prêt à tout pour protéger ses proches, volonté indomptable, sens de la justice…tout y est !
Un peu cliché sur les bords mais cela s’annonce vraiment prometteur.

Concernant le dessin, il est plutôt réussi, mais il est surtout terriblement commun ! Il ressemble à celui des séries cités préalablement, c’est à dire qu’il ne possède aucune personnalité, et ne possède aucun charme particulier. A ce stade c’est le principal défaut de la série, une absence de personnalité, ce qui devrait évoluer au fil des tomes, mais pour le moment, notamment avec un dessin aussi commun, c’est ce qui frappe le plus.

Une série qui part plutôt bien, avec des défauts à corriger mais qui semble posséder un potentiel intéressant !


Critique 1 : L'avis du chroniqueur
Erkael

15 20
Note de la rédaction
Note des lecteurs






MN Actus
Dernières news News populaires News les plus commentées Fermer

Dernières News