Übel Blatt Vol.17

Critique du volume manga

Publiée le Jeudi, 01 October 2015

Koinzell est face à son maître d'armes, celle qui lui a tout appris, et contre toute attente cette dernière ne lui est pas hostile. Après avoir raconté son histoire, cette dernière est même bien décidée à aider le rebelle. Elle décide de l'amener lui et ses compagnons face à l'empereur pour que ce dernier puisse enfin apprendre la vérité sur les héros de la Grande Guerre… Mais l'empereur est absent, il lutte contre les armées de son propre fils : Glenn !

Depuis un moment le titre s'enlise dans une narration bien trop éparse pour continuer à passionner le lecteur. Avec cela on rajoute un rythme de parution bien trop long pour garder tous les événements précédents en tête, et la dispersion de l'auteur qui va se perdre dans une série se prétendant Space Opera ridicule (ne favorisant pas le rythme de parution de Ubel Blatt) et on se retrouve avec un titre qui, volume après volume, perd de son charme…
Et pourtant un regain d’intérêt est apparu dans le tome précédent, laissant présager un retour vers de meilleurs augures, ce qui vient se confirmer avec ce dix-septième tome.

Enfin Koinzell se trouve des alliés qui pourront l'aider, des alliés autres que des enfants, enfin on a le sentiment que sa quête va le mener quelque part, qu'une issue est possible, et surtout enfin on se rend compte que le monde entier n'est pas contre lui.
La série prend ainsi une nouvelle direction, désormais finie la quête vengeresse solitaire de notre héros, isolé face au reste du monde, maintenant nous assistons à une bataille rangée, une grande guerre impliquant tout le pays, où Koinzell choisit un camp et où ses ennemis se trouvent dans l'autre.
On découvre l'empereur, tant évoqué, jamais montré, et on le découvre aussi bien dans le présent que dans le passé au travers des flash-backs revenant sur le départ des héros à l'époque où les 14 étaient unis.
Mais là où cet opus se montre vraiment intéressant, c'est dans les événements actuels, où malgré son âge avancé, l'empereur s'avère être toujours un redoutable guerrier possédant une puissance hors norme. Il nous est également dépeint comme quelqu'un de relativement froid, voir de cruel...ce qui pourrait pourrait soulever des inquiétudes concernant la façon dont il recevra Koinzell.

Ce dernier est une nouvelle fois spectateur dans ce tome, mais pour une fois ce n'est pas dérangeant tant ce qui s'y déroule s'avère intéressant et relance réellement le titre.
Il aura fallu attendre, on n'y croyait presque plus, mais enfin le titre connaît un regain d’intérêt...Reste à voir si cela va durer sur le long terme ou si cela doit rester éphémère !


Critique 1 : L'avis du chroniqueur
Erkael

15 20
Note de la rédaction
Note des lecteurs






MN Actus
Dernières news News populaires News les plus commentées Fermer

Dernières News