Übel Blatt Vol.22

Critique du volume manga

Publiée le Mercredi, 21 November 2018

La guerre fait rage entre les forces de Glenn et l'armée impériale, et grâce à cette incroyable bataille notre héros peut enfin se retrouver face à ceux qui l'ont trahit et endossé la gloire de ses actions...il est temps pour eux e payer, mais les deux derniers traîtres ont entre-temps acquis la puissance des ténèbres et se montrent bien plus retors que prévu... 


De tout temps, les volumes successifs de Ubel Blatt se sont lus rapidement, l'auteur ne s'attardant pas en dialogues inutiles, privilégiant l'action et laissant parler les images, mais rarement un tome aura été dévoré aussi rapidement! C'est bien simple, il n'est qu'action et se termine en 10 - 15 minutes, en fonction de si on prend son temps ou pas! 


Alors bien entendu qu'il y a de la frustration de dévorer un tome aussi vite, on aimerait en avoir davantage, mais la lecture est vraiment satisfaisante, et il faut savourer ce qui nous est offert! 


Ce tome est donc très graphique, Shiono nous abreuvant de pages pleines, voire de doubles pages, mettant remarquablement bien en scène la dynamique des affrontements! Mais paradoxalement si la mise en scène appuie le dynamisme et l'intensité des affrontements, en ce qui concerne la lisibilité, on est loin d'autres au top; en effet régulièrement on s'y reprend à plusieurs fois pour essayer de comprendre les mouvements et actions des personnages. 


Bien que l'action prédomine largement dans ce tome, tout ce qui s'y déroule contribue à faire avancer l'intrigue! Si la quête de vengeance de Koinzell ne progresse pas, nous passons à un autre niveau avec les prémices d'une guerre totale contre Wischtech, le mur est brisé et les monstres envahissent le royaume! 


Bien que non explicité par des dialogues, cet acte se veut grandement symbolique: non seulement Glenn et Ischudien ont trahi leurs camarades, mais leurs actes présents viennent ruiner tous les efforts de Koinzell et de ses camarades qui se sont sacrifiés pour empêcher les Ténèbres de se propager! 


Ikfes n'est pas en reste et se montre tout aussi redoutable que Koinzell, on a presque le sentiment par moment qu'il va remplacer notre héros à la tête du titre...mais ce dernier va évoluer (en mode super saiyan)... Certes il en impose sous sa nouvelle forme, mais est-ce que ce genre de titres de dark fantasy se prête à ce genre de métamorphose? Chacun tranchera selon sa propre appréciation! 


Quoi qu'il en soit nous avons là un tome intense qui nous en met plein les yeux!


Un tome prenant, qui se lit bien trop vite pour en profiter pleinement, mais qui nous procure un véritable plaisir de lecture! 


Critique 1 : L'avis du chroniqueur
Erkael

16 20
Note de la rédaction
Note des lecteurs






MN Actus
Dernières news News populaires News les plus commentées Fermer

Dernières News