Trace Vol.6

Critique du volume manga

Publiée le Mercredi, 02 December 2020

Reiji Mano continue de rechercher la vérité sur l'affaire du meurtre de sa famille deux décennies plus tôt, une affaire qui fut vraisemblablement étouffée. Il a désormais retrouver la tracer de Yûta Shidô, le fils de l'inspecteur qui était en charge de l'enquête à l'époque. Yûta, devenu aujourd'hui journaliste, n'avait alors que 5 ans au moment du drame, mais peut-être a-t-il gardé dans sa mémoire quelques fragments de vérité grâce à son père, et c'est bien pour ça que Reiji souhaite l'approcher en prétextant qu'il veut devenir rédacteur. Mais la situation se complique quelque peu quand le journaliste devient le principal suspect dans l'affaire de meurtre d'un certain Masuyama, un homme qu'il a approché pour ses besoins journalistiques... Yûta est-il coupable ? la vérité sur ce meurtre pourra-t-elle être découverte ?

En occupant plus de la moitié du volume, l'affaire Masuyama se veut donc un petit peu ambitieuse si l'on compare à d'autres affaires précédentes de la série, et globalement Kei Koga la campe bien, autour du développement d'un poignée de personnages: entre un Masuyama autrefois victime d'un drame familial mais qui à présent était lui-même une belle ordure, une jeune femme ayant payé très cher et injustement son statut de soeur de meurtrière, et un petit drame passionnel, le mangaka propose un récit sombre assez classique, mais évitant de s'égarer et allant à l'essentiel. Surtout, il s'agit toujours d'un bon prétexte pour aborder différentes choses. Entre autres, la petite rivalité de méthodes entre Mano et l'assistant chef de section Nogawa permet d'évoquer les différents grades du labo, le fait de devoir allier rapidité et précision, le besoin de sélectionner les pièces à analyser afin de répondre le plus vite possible aux enquêteurs mais sans pour autant négliger le reste... tandis que les analyses et observation permettent d'offrir un petit cours sur les différents types de traces de sang et les renseignements qu'ils peuvent fournir dans une enquête selon leur disposition. Enfin, au bout de cette affaire, c'est un nouveau pas assez crucial vers la vérité que Mano fait concernant le meurtre de sa famille. Entre regrets de l'inspecteur, souvenirs et affaire étouffée par une personne très haut placée, notre héros n'est sans doute pas au bout de ses peines pour lever le voile sur le drame...

Après tout ceci, le dernier chapitre a la bonne idée de faire une petite "pause" en revenant sur le cas de Sawaguchi. La jeune femme est enfin en passe de devenir une experte à part entière, et la voici dès lors au premier plan sur une sombre affaire de viol, le problème étant que la victime travaille dans le milieu du sexe. Ce petit chapitre, même si son intrigue est assez basique, s'avère bien campé, que ce soit grâce à ce que l'on apprend sur l'analyse de sperme, ou au comportement de Sawaguchi remettant à sa place un homme assez affligeant dans son sexisme.

En somme, il s'agit d'un bon petit tome pour Trace. Entre les enquêtes, l'aspect plus techniques du travail du labo, ou les avancées de Reiji dans sa quête de vérité, Kei Koga trouve un assez bon équilibre.
  

Critique 1 : L'avis du chroniqueur
Koiwai

15 20
Note de la rédaction






MN Actus
Dernières news News populaires News les plus commentées Fermer

Dernières News