Totalement Soumise - Actualité manga

Totalement Soumise

Critique du volume manga

Publiée le Jeudi, 09 April 2020

A l'instar de Hajime Taira avec Dirty Elf Princess, le printemps 2020 est marqué par le retour d'un autre auteur de hentai dans le catalogue des éditions Hot Manga: Youko Ohnami, une mangaka que l'on avait pu découvrir en septembre 2017 avec My Good Boy. Avec Totalement soumise, Hot Manga nous propose de découvrir un recueil antérieur, puisqu'il est paru en 2010 aux éditions Kaiôsha sous le titre Zettai Fukijuu Kanojo. Ce fut là la 5e publication en volume papier de sa carrière. Notons que bien que l'édition en parle comme d'un auteur masculin, Youko Ohnami serait a priori une femme, si l'on en croit ce que l'on peut voir sur le net un peu partout.

Ce que l'on peut noter dès le départ, et qui est un peu étrange, c'est que la demoiselle sur la jaquette ne semble pas apparaître dans le volume, et que si vous cherchez des histoires de soumission/domination vous pouvez passer votre chemin puisque, malgré le nom de l'ouvrage, il n'y en a pas vraiment ici.

Au programme, 13 chapitres faisant tous entre 12 et 16 pages, pour un total de 10 histoires puisque deux d'entre elles s'étirent respectivement sur 2 et 3 chapitres. Dans chacun de ces récits, Ohnami met en scène des récits assez classiques: une lesbienne surprise dans une situation compromettante par le frère de sa copine qui va évidemment en profiter, une femme délaissée par son époux qui fait des sorties nocturnes, une jeune étudiante subissant un chantage de la part de son professeur et beau-frère depuis qu'elle a été surprise en train de se masturber, une demoiselle un peu trop conciliante avec son ami d'enfance, une athlète se faisant consoler de sa blessure par son camarade de club qu'elle a toujours apprécié, un jeune homme bien décidé à démontrer son amour à sa copine à la fois si complexée par sa petite poitrine et si autoritaire, un jeune riche dont le parcours est déjà tout tracer et qui évacue dans sa domestique la tristesse de ne pas pouvoir vraiment choisir sa vie, une bien belle élève surprise en maillot de bain par son enseignant, une jeune fille qui aime beaucoup trop son grand frère au point de vouloir le récompenser de ses efforts à sa manière, et un jeune homme voulant consoler la promise de son grand frère.

Homosexuelle, femme mariée, élève, sportive, demoiselle en maillot scolaire, fille autoritaire mais complexée, soubrette, amie d'enfance, petite soeur, future belle-soeur... Youko Ohnami exploite ici un bon nombre de fantasmes très courants dans le genre, ce qui a au moins le mérite d'offrir un recueil assez varié, y compris dans l'allure des personnages puisque aucune ne se ressemble, même si l'autrice a tendance à beaucoup faire dans les poitrines assez importantes. Mais malheureusement, elle a toutes les peines du monde à faire sortir du lot ses histoires, et cela pour deux raisons.

D'un côté, de par la brièveté des récits, on n'a pas vraiment le temps de bien s'immerger dans les différentes histoires. Certains auteur de hentai, par le passé, ont déjà prouvé leurs talents pour conter des récits convaincants en peu de pages, mais ici ce n'est malheureusement pas vraiment le cas: soit Ohnami reste sur des choses vraiment très simples et expéditives, soit elle tente des univers un peu plus complexes qui ne parviennent pas à convaincre car il y a manque trop de choses. On pense notamment ici à tout le contexte autour de ce jeune héritier dont le mariage est déjà quasiment décidé et sa domestique qui est là pour li depuis l'enfance: rien ne se dégage vraiment de leur lien dans le temps.

D'un autre côté, c'est la qualité visuelle qui pèche quelque peu. Certaines demoiselles ont un certain charme dans leur look ou dans leur petit caractère, mais sur le plan visuel les choses sont trop inégales sur tous les plans (visages et expressions, anatomie et rendu des poitrines, etc...), les angles adoptés sont très basiques, les ébats en eux-mêmes sont parfois un peu expéditifs, les décors sont succincts... Un bilan qui n'est peut-être pas aidé non plus par certains problèmes de moirage, ce qui provient peut-être de la qualité du matériel d'origine de l'éditeur japonais puisque habituelle le rendu de l'imprimeur choisi par Hot Manga est très correct.

Finalement, ce qu'on a peut-être le plus envie de retenir, ce sont les quelques tentatives d'Ohnami d'offrir une certaine évolution psychologique de ses personnages dans quelques récits, à l'image de cette jeune fille autoritaire mais complexée par sa petite poitrine, qui pourrait bien retrouver une certaine confiance en elle grâce à son petit ami.

Au bout du compte, derrière son titre qui ne colle pas vraiment à la marchandise, Totalement soumise est le genre de hentai plutôt passe-partout, qui n'est pas mauvais ou désagréable, mais qui n'a rien de vraiment bon ou de très excitant non plus.
   

Critique 1 : L'avis du chroniqueur
Koiwai

10.5 20
Note de la rédaction






MN Actus
Dernières news News populaires News les plus commentées Fermer

Dernières News