The World is still Beautiful Vol.8 - Actualité manga

The World is still Beautiful Vol.8

Critique du volume manga

Publiée le Mardi, 13 August 2019

Série en difficulté chez Delcourt/Tonkam, The world is still beautiful fait partie de ces oeuvres sympathiques mais pour lesquelles on commençait à perdre espoir concernant la suite de la publication en France... Pourtant, à l'image de Princess Jellyfish qui vient de s'achever ou de Brynhildr in the Darkness, on a pu réentendre parler du manga de Dai Shiina récemment, puisque son 9e tome sort ce mois-ci chez nous, après deux ans et demi d'attente ! Je dois bien l'avouer, je fais partie des lecteurs qui ont failli complètement laisser tomber la série: aucune nouvelle de celle-ci pendant plus de deux ans, une oeuvre toujours en cours au Japon avec plus de 20 volumes... Mais mine de rien,The world is still beautiful est un shôjo tranche de vie/aventure qui possède un certain charme grâce à ses principaux personnages, si bien que les tomes étaient toujours chez moi... A l'aube de la publication du tome 9, le moment est donc idéal pour enfin revenir un peu sur le 8e opus, sorti chez nous en mars 2017, et dont le premier tiers s'applique tout d'abord à refermer la partie au Royaume de l'océan.

Après bien des péripéties, le Duc Fortis a enfin révélé son véritable fond, bien moins inquiétant que prévu, derrière son désir d'épouser la jeune princesse Luna. Loin d'être mauvais, l'homme, à travers ces fiançailles, poursuit surtout un certain objectif qu'il va enfin pouvoir révéler pleinement à l'occasion d'un banquet. Le résultat achève vite et bien une petite intrigue visant à démasquer les agissements pourris d'un autre personnage, avec un petit parfum d'aventure et de danger où Thèbes, entre autres, aura l'occasion de montrer enfin ce qu'il vaut. il est ainsi toujours plaisant de voir que la mangaka Dai Shiina ne néglige pas ses personnages même secondaires, mais ce que l'on retient encore plus est sûrement l'évolution du lien entre Fortis et Luna, un lien qui s'est clairement renforcé, où les deux "fiancés" ont appris à mieux se connaître et s'apprécier au gré des récentes aventures, et où un certain amour pourrait réellement naître... dans le futur, bien sûr, Luna étant encore une enfant, et l'autrice présentant donc surtout les choses avec une certaine bienveillance.

Une fois la partie sur Royaume de l'océan achevée, la suite du volume se compose surtout de petits moments de vie ressemblant un peu à de la transition, ais au fil desquels Shiina ne perd aucunement son désir d'approfondir ses héros et la relation qui se bâtit entre eux. Ainsi l'anniversaire de Livius, entre autres choses, permet-il d'aborder encore un peu plus certains petits tourments du jeune garçon, en tête l'absence de Sheila, et d'entrevoir de nouveaux éléments de son passé... même si, plus que jamais, Niki regrette de ne pas avoir l'occasion d'en découvrir plus sur son futur époux, son énigmatique père, le passé du royaume de la mer... il y a ainsi encore bien des choses à découvrir, mais une chose est sûre: notre héroïne, en tant que future épouse du souverain, est toujours aussi désireuse non seulement de faire ses preuves, mais aussi de soutenir celui pour qui elle a désormais beaucoup d'affection et qui 'aime tant en retour. Mais en filigranes, la mangaka installe aussi déjà de nouvelles menaces mystérieuses, qui semblent tout uste commencer à prendre consistance dans les dernières pages...

En attendant de voir où tout cela va nous mener, notons que le dernier chapitre de ce sympathique volume est un chapitre spécial, dessiné à l'occasion du lancement de l'adaptation animée, et reprenant la trame de l'épisode 1 en se plaçant du point de vue de Niki. une petite parenthèse de 30 pages nous faisant revenir aux débuts de l'histoire, pour un résultat pas indispensable mais sympathique à suivre.


Critique 1 : L'avis du chroniqueur
Koiwai

14 20
Note de la rédaction






MN Actus
Dernières news News populaires News les plus commentées Fermer

Dernières News