The Witch and the Beast Vol.3 - Actualité manga

The Witch and the Beast Vol.3

Critique du volume manga

Publiée le Vendredi, 17 September 2021

Un problème est à peine achevé qu'un autre arrive déjà: les corps mutilés de plusieurs hommes ont été découverts sur le territoire éloigné du Troisième Continent, tout porte à croire que c'est l'oeuvre d'une sorcière, et Guido et Ashaf sont donc envoyé sur place par l'Ordre afin de lever le voile sur cette sinistre affaire. Malheureusement, sur place ils devront composer avec un groupe plus belliqueux qu'eux: avec l'aide (à contrecoeur) d'un envoyé de l'Eglise, le Cercle des Chevaliers Sacrés doit capturer la sorcière sans la tuer, le tout sous le commandement du Colonel Cooger...

Le moins que l'on puisse dire est que le tout début de cette nouvelle partie est un peu rushé: aucune réelle présentation ou contextualisation, et c'est donc un peu sur le tas que l'on apprendra les tenants et aboutissants de la mission. C'est d'autant plus dommage que, alors que l'action démarre tôt dans ce volume pour ne quasiment jamais le quitter, on a d'abord un peu de mal à bien s'y plonger, car il y a un sentiment de manque d'enjeux. Heureusement, c'est une sensation qui va petit à petit nous quitter au fil des pages.

Tout d'abord, parce que les qualités visuelles de Kousuke Satake sont toujours bel et bien au rendez-vous. malgré quelques raccourcis de découpage, le dessinateur propose des scènes d'affrontement lisibles, alors même que ses planches sont toujours bien chargées entre les décors omniprésents et le souci du détail. A cela s'ajoutent certains choix d'angles ambitieux, plusieurs onomatopées fort bien exploitées pour renforcer le dynamisme et l'immersion dans l'action, et un bon paquet de designs extrêmement soignés autant pour les perosnnages que pour les décors (le "Fort" des Chevaliers Sacrés, les rues, les édifices...).

Mais aussi pour la tournure que prend cette affaire où, tout compte fait, la sorcière Helda Velvet ne semble aucunement méchante: elle est nulle au combat, ne cherche même pas à se fritter, aimerait surtout vivre normalement en se trouvant un mec... mais alors, pourquoi a-t-elle tué des hommes ? Est-ce seulement elle qui a fait ça ? Pas de grosse surprise concernant les réponses, mais cela offre un cas encore inédit dans la série en montrant que les sorcières ne sont pas toutes méchantes et que leur sombre réputation vient d'un obscurantisme encore persistant. Et le tout nous amène une fin de volume assez prenante et donnant facilement envie de lire la suite de cette affaire qui est d'ores et déjà la plus longue de la série à ce jour.

Enfin, à défaut de surprendre, le récit semble surtout permettre à l'auteur, une nouvelle fois, de distiller différents nouveaux concepts dans son petit univers. Que ce soit autour du fonctionnement des Chevaliers Sacrés, de l'épée maudite Ashgan, de certaines données sur les "sorcières des origines" et leur descendance, des facultés propres à la sorcière de cette nouvelle partie, de celles de Cooger en tant que spiritiste, de la découverte d'un groupuscule supplémentaire en ceux qui se font appeler les Bourreaux...

Alors, il manque toujours un tout petit quelque chose à la narration de l'auteur pour hisser l'oeuvre un cran au-dessus, Mais une nouvelle fois The Witch and the Beast ne manque vraiment pas de charme. C'est visuellement impressionnant, doté d'un bon petit nombre d'idées qui enrichissent petit à petit l'univers... Tout est là pour continuer de nous garder accrochés, tout en espérant que la série décollera de plus belle par la suite.
  

Critique 1 : L'avis du chroniqueur
Koiwai

15 20
Note de la rédaction
Note des lecteurs






MN Actus
Dernières news News populaires News les plus commentées Fermer

Dernières News