The Quintessential Quintuplets Vol.6

Critique du volume manga

Publiée le Jeudi, 03 December 2020

A seulement quelques jours des examens de fin de semestre, la situation est devenue on ne peut plus critique, dès lors qu'Itsuki a giflé Nino qui avait sévèrement rabaissé Fûtaro. Depuis, la situation entre les deux soeurs est au plus mal: toutes deux ont quitté la résidence, Itsuki trouvant refuge dans la famille de notre héros tandis que Nino est partie dans un hôtel. Et comme si ça ne suffisait pas, Yotsuba, bien trop gentille et serviable, se montre bien trop incapable de dire non à la capitaine du club d'athlétisme pour apporter son aide au club, si bien que cela empiète de plus en plus sur ses révisions. Rien ne va donc plus pour... mais c'est précisément dans cette situation délicate, alors qu'il est en train de se morfondre au bord de la rivière, que Fûtaro voit réapparaître, comme sortie de nulle part, la petite fille de la photo...

C'est sur cet événement que s'achevait le 5e opus de The Quintessential Quintuplets. Un événement qui promettait forcément d'être un sommet, mais que Negi Haruba traite tout compte fait assez rapidement... mais ça n'empêche aucunement le passage d'être intéressant et sûrement important pour ce qu'il a à dire. Bien sûr, la petite fille, qui se présente sous le nom de Rena (évidemment un faux nom), a bien grandi, et le fait de grandir est précisément l'enjeu ici. Face à cette fille qui l'a transformé quelques années auparavant, Fûtaro fait le point sur ce qu'ile st devenu depuis cette époque, a des mots sévères envers les quintuplées, mais se fait surtout des reproches à lui-même comme quoi il n'aurait pas changé. Et la réponse de la mystérieuse jeune fille est alors intéressante, sur le fait qu'ils ne se reverront peut-être plus et que l'adolescent doit apprendre à s'accepter comme il est.

En somme, des mots intéressants, et qui auront peut-être un impact important pour la suite du volume, où les enjeux sont assez urgents puisqu'il faudra en premier lieu parvenir à enfin mieux cerner Nino, mais également la convaincre de se réconcilier avec Itsuki, et sauver Yotsuba de l'emprise du club d'athlétisme. Dans ces différentes optiques, Negi Haruba reste sur des rebondissements plutôt faciles, avec des problèmes qui se résolvent assez aisément, mais l'intérêt est bien ailleurs.

Nino est sans doute celle qui y gagne le plus, la plus butée des 5 soeurs se dévoilant enfin mieux: comme on le devinait déjà, son comportement envers Fûtaro cache une infinie sensibilité, un côté maternel (qu'on voit bien quand elle réconforte notre héros trempé qui lui raconte sa mésaventure avec Rena), et surtout une peur d'être éloignée de ses soeurs, une crainte que chacune d'elles prenne une voie différente en la laissant derrière, toute seule. Comme si elle restait coincée dans le passé, dans son enfance avec ses inséparables et adorées soeurs... Il lui faudra comprendre que changer, et donc grandir, n'est pas une mauvaise chose, est c'est un élément que Miku a déjà bien compris puisqu'elle sera la première à le lui rétorquer avec force. Dans tous les cas, on sent bien que Nino évolue, assume mieux le fait qu'elle (comme tout le monde) change, qu'elle ne gardera pas éternellement les mêmes goûts que ses soeurs. Et puis, cela passe aussi par un petit choix capillaire symbolique, et par une "confrontation" à son amour de jeunesse Kintarô où elle est plus craquante que jamais, tandis que le comique de situation de cette scène fonctionne honnêtement.

Quant à la question de Yotsuba et du club d'athlétisme, elle est abordée un peu plus rapidement, mais est elle aussi intéressante, non seulement pour le rôle que Fûtaro et les 4 autres soeurs ont pour tenter de "libérer" la gentille et sportive adolescente, mais également pour la manière dont est évoqué à nouveau le besoin de grandir, de s'affirmer un peu plus.

Au bout de cet assez long arc, chacune des héroïnes évolue donc un peu plus, tout comme Fûtaro... mais c'est précisément pour ça que notre héros prend alors une décision radicale au moment des examens. Le genre de décision qui, en plus de bien montrer avec quel sérieux il prend son job, permet surtout, au bout du compte, de voir à quel point les 5 soeurs sont désormais attachées à lui, confiantes en vers lui. Car même si leurs notes restent encore très limites, ce sont aussi sur bien d'autres points qu'elle sont commencé à changer. Et ainsi, leur décision en toute fin de tome se veut assez forte !

Ainsi, malgré les quelques petites facilités quasiment inhérentes à la série, The Quintessential Quintuplets s'offre à nouveau un volume vraiment chouette, où l'auteur continue de prendre suffisamment soin de ses personnages afin d'offrir une oeuvre toujours aussi emballante dans sa catégorie.
  

Critique 1 : L'avis du chroniqueur
Koiwai

15.5 20
Note de la rédaction
Note des lecteurs






MN Actus
Dernières news News populaires News les plus commentées Fermer

Dernières News