The Quintessential Quintuplets Vol.3 - Actualité manga

The Quintessential Quintuplets Vol.3

Critique du volume manga

Publiée le Vendredi, 29 May 2020

Après Yotsuba qui était acquise à sa cause dès le départ, puis Miku qu'il a aidée à gagner un peu plus confiance en elle, Fûtarô semble également avoir acquis la confiance de l'aînée des 5 soeurs Nakano, Ichika, depuis le feu d'artifice et les révélations sur le rêve d'actrice de la jeune fille. Son rôle de professeur particulier semble donc, petit à petit, pouvoir se concrétiser... mais encore faut-il parvenir à amadouer les deux dernières soeurs ! La protectrice Nino, qui appréciait grandement son quotidien habituel avec ses soeurs et qui n'a pas supporté certains événements gênants avec Fûtarô, continue de lui mettre des bâtons dans les roues. Quant à Itsuki, elle semble presque s'assagir et commence rà changer d'avis sur notre héros, mais il suffit parfois d'une dispute grandissante, de paroles malheureuse lâchées dans le feu de la discussion entre deux personnes trop butées, pour que tout dérape... La situation reste alors délicate pour notre héros, car il ne reste plus qu'une semaine avant les examens de mi-semestre, première étape devant démontrer la progression des 5 jeunes filles. Saura-t-il améliorer suffisamment leurs notes, amadouer Nino et se réconcilier avec Itsuki ? L'enjeu est grand, et est on ne peut plus important pour lui puisque bientôt il reçoit un coup de téléphone du père des demoiselles: si elles n'obtiennent pas toutes la moyenne aux examens, son travail de professeur s'arrêtera déjà...

Ce troisième volume accentue donc la question des examens et donc des progrès des soeurs Nakano dans les études, avec en toile de fond la possibilité que le rôle de prof particulier de Fûtarô s'achève déjà ! Ce qui serait évidemment une catastrophe pour le sans-le-sou qu'il est... Autant le dire, la mission semble impossible: fâché avec Itsuki, devant composer avec une Nino butée, ayant l'occasion de constater tout le côté cancre de Miku, Ichika et Yotsuba malgré tous leurs efforts (quand elles ne sont pas distraites par d'autres choses), Fûtarô a du pain sur la planche ! Et même si tout ceci est très classique dans le déroulement et qu'il y a même quelques rallonges vraiment très basiques et peu crédibles (le retard le jour de l'examen, le plan simpliste pour pouvoir pénétrer dans le lycée), ça fonctionne plutôt bien, essentiellement parce que le mangaka Negi Haruba ne manque pas une occasion de bien exploiter ses personnages.

Ainsi, plus que le résultat des examens en lui-même, cette dernière semaine mouvementée de révisions séduit surtout pour ce qu'elle nous permet d'entrevoir un peu plus sur chaque personnage. Entre une Ichika occupant joliment ici son rôle d'aînée et se plaçant en "soutien" de Miku même si elle aussi semble évoluer sentimentalement, Miku qui continue ses efforts et peine à capter ses sentiments, Yotsuba qui régale par son entrain et son optimisme, ou même Nino qui derrière ses manigances finira peut-être par reconnaître à sa manière le efforts de Fûtarô, chaque miss reste honnêtement campée, et on les suit avec toujours autant de plaisir même si la galerie reste plutôt stéréotypée. C'est toutefois la dispute entre notre héros et Itsuki qui capte la majeure partie de l'attention, tant ces deux-là, butés, souhaitent dans le fond s'excuser auprès de l'autre sans en être vraiment capables. Il faudra alors compter sur le rôle d'aînée pris par Ichika pour les aiguiller, et sur une exploitation astucieuse de l'une des spécificités de la série, à savoir la ressemblance, comme deux gouttes d'eau, des soeurs.

Ainsi la question des examens de mi-semestre et des enjeux autour de ceux-ci occupe-t-elle les deux tiers du tome en étant classique mais plutôt efficace, essentiellement grâce à ces 6 personnages bien exploités et aux petites évolutions qui continuent de se faire en chacun d'eux. Le dernier tiers du tome, lui, relâche un peu la pression avec des petits moments plus légers, exploitant notamment les tentatives culinaires de Miku, ou encore le côté pétillant de Yotsuba ainsi que sa sincérité, une sincérité telle qu'elle risque de provoquer plus de dégâts qu'autre chose quand on lui demande de mentir ! A partir de là, vu qu'elle est nulle en mensonge, on ne peut que se demander quelle part de vérité il y a réellement à la fin du chapitre 21...

Enfin, cette dernière partie de tome est également vouée a préparer la future classe nature, qui démarrera dans le prochain volume, mais qui pose déjà différents petits enjeux, entre l'épreuve de courage préparée par Fûtarô, la légende de la danse de fin de voyage, et un quiproquo liant Miku et Ichika autour de notre héros... Autant dire que ce voyage s'annonce mouvementé !

L'édition française, elle, reste plaisante, et on peut y souligner le très chouette logo-titre sur la jaquette, qui, pour chaque tome, s'adapte en reprenant sur le "Q" de "Quintuplets" l'un des objets emblématiques de la demoiselle à l'honneur, dans le cas présent les noeuds de cheveux de Nino.
   

Critique 1 : L'avis du chroniqueur
Koiwai

14.5 20
Note de la rédaction
Note des lecteurs






MN Actus
Dernières news News populaires News les plus commentées Fermer

Dernières News