The Quintessential Quintuplets Vol.11 - Actualité manga

The Quintessential Quintuplets Vol.11

Critique du volume manga

Publiée le Mardi, 12 October 2021

Le voile s'est levé, en toute dernière page du tome 10 : la petite fille quintuplée rencontrée à Kyoto par Fûtarô il y a six ans, et qui a tant marqué le parcours de notre héros, n'est autre que celle qui, jusqu'à présent, semblait la plus détachée côté tourments sentimentaux par rapport à ses soeurs: la toujours joyeuse et énergique Yotsuba. Face à cette révélation permise par Itsuki, désormais connue du lecteur mais toujours ignorée par Fûtarô, nous laissions même une Yotsuba un peu plus douce-amère à la fin du précédent volume... alors, l'heure était sans doute idéale pour que le mangaka Negi Haruba dévoile en détails, enfin, la nature exacte de cette rencontre six années auparavant, mais pas que.

La première petite moitié de ce 11e volume se présente alors comme une sorte de flashback revenant sur bien des choses, mais depuis le pnoit de vue de Yotsuba, et concernant autant la rencontre initiale d'il y a six ans que plusieurs éléments ayant fait le sel de la série dans le temps présent lors des précédents volumes. Concernant le passé, il y a beaucoup de choses à dire: l'auteur évoque fort bien des étapes concernant toutes les soeurs dans leur parcours, à commencer par la disparition de leur mère, la façon dont elles ont été adoptées par leur père, leur volonté de rester toujours soudées et ensemble qui trouve des racines profondes dans le souvenir de leur défunte maman... et donc, tout ceci a également eu un impact fort sur Yotsuba. Bien que toujours désireuse d'être liée de près à ses soeurs, on découvre une jeune fille qui a commencé à changer en rencontrant Fûtarô, et qui a donc été autant marquée par le jeune garçon que ce dernier a été marqué par elle, le tout au détour d'une promesse d'avenir brillant faite pour soutenir les personnes en qui ils tiennent. On entrevoit ensuite une Yotsuba qui n'a jamais cessé de faire des efforts pour faire honneur à cette promesse, mais aussi pour atteindre son besoin de se sentir spéciale, d'exprimer plus son individualité parmi ses soeurs (le coup de son noeud papillon étant très parlant, puisque c'est finalement elle qui a montré l'exemple à ses soeurs)... mais peut-être a-t-elle parfois confondu "se sentir spéciale" et "se sentir supérieure", chose dont elle prendra conscience quand ses 4 frangines la soutiendront au moment fatidique de son redoublement. Enfin, ce long passage brille aussi pour la façon dont le mangaka y revisite différents moments/éléments des tomes précédents: Pourquoi Ichika se disait-elle intérieurement qu'elle est la petite fille rencontrée par Fûtarô il y a 6 ans ? Pourquoi est-ce Itsuki qui se déguisait à chaque fois que la "fille d'il y a 6 ans" venait aiguiller Fûtarô ? Pourquoi Yotsuba considère-t-elle qu'elle n'a pas le droit d'affirmer ce qu'elle ressent ? Qu'est-ce que la 4e des quintuplées, silencieusement, au fil des 10 volumes précédents, pouvait bien ressentir pendant tout ce temps en faisant mine de rien ?

En somme, Negi Haruba nous offre 90 premières pages importantes, riches, touchantes, cohérentes, et donc impeccablement menées. Mais la suite du volume, bien que parfois plus légère, n'est pas en reste en apportant quelques avancées importantes. Alors que les vacances d'été battent leur plein, on a droit à quelques moments plus tranquilles, notamment à la piscine, et même si certaines des quintuplées maintiennent la cadence pour essayer de conquérir Fûtarô avec quelques. Et en cela, aucune des adolescentes n'est oubliée, pas même Itsuki qui reste dans un rôle un peu à part par rapport à ses frangines. Mais en filigranes, les questions d'avenir se posent désormais: le diplôme arrivera dans une petite poignée de mois, Ichika prend une décision capitale pour son avenir, les filles commencent à ressentir que bientôt il sera temps qu'elles prennent chacune leur propre voie, elles qui ont toujours été ensemble, soudées...

Bref, Negi Haruba confirme encore que sa comédie romantique est montée d'un cran depuis le volume précédent. Entre les révélations importantes sur bien des points dans la première partie du tome, les considérations amoureuses, les enjeux d'avenir, et les éléments relationnels entre les soeurs, The Quintessential Quintuplets s'offre un excellent volume, qui n'augure que du bon à désormais 3 volumes de la fin de la série.
  

Critique 1 : L'avis du chroniqueur
Koiwai

16.25 20
Note de la rédaction






MN Actus
Dernières news News populaires News les plus commentées Fermer

Dernières News