The Cave King Vol.2 - Actualité manga

The Cave King Vol.2

Critique du volume manga

Publiée le Vendredi, 22 October 2021

Sur l'écueil de Sheoll, Heal n'est désormais plus seul. Non seulement, celui qui était vu comme un incapable parmi l'élite du Royaume a su développer sa compétence d'extraction pour devenir toujours plus puissant. Mais en plus, il a pu accueillir autour de lui des compagnons fidèles à travers Liena, l'étrange nain "Fesse à l'air" et les gobelins à qui il est venu en aide. C'est désormais en la compagnie de tous ces camarades qu'il poursuit son installation sur Sheoll. Sous la surveillance de ses golems, l'extraction se poursuit à bon rythme, d'autant qu'il peut compter sur des aides précieuses comme celle de Fuhle, la fille d'Elvang, petite fille gobeline qui a un bon petit caractère, qui se révèle très douée dans la mine, mais qui nous rappellera aussi avec attachement qu'elle est encore une enfant, dès lors que son papa se met trop en danger. Liena, elle, continue de prendre confiance en elle, en étant même à l'origine d'un beau verger. Les remblais se poursuivent, un banquet a même lieu en marquant la première fête nationale de Sheoll, plus tard Liena parvient même à invoquer une arbre-monde captivant... et c'est ainsi que tout ce petit monde, en s'activant dans la joie et l'entraide, tâche de continuer à bâtir un endroit où vivre ensemble. Mais combien de temps cela pourra-t-il durer ?

En effet, au gré de quelques petits bouleversements, les auteurs nous rappellent bien que des menaces peuvent encore être là. C'est surtout le cas quand des cadavres de nombreux orques et kobolds sont retrouvé en mer, laissant planer la menace d'une créature gigantesque et surpuissante, le Leviathan... mais permettant aussi à Heal de se trouve un nouveau compagnon tout poilu, auquel il sera difficile de résister tant son design est absolument adorable ! Puis, quand Heal se résout enfin à répondre à certaines questions de Liena concernant son passé, on a mieux l'occasion de découvrir le traitement que lui réservaient ses pairs au Royaume, et de voir à quel point certains d'entre eux pouvaient être cruels et sadiques en s'en prenant même à de jeunes êtres sans défense... Un moment assez déchirant, pour un résultat garanti.

Le récit suit ainsi doucement mais sûrement son cours, entre les éléments de background et le simple plaisir de suivre Heal, Lenia et les autres tâcher de se construire leur petit paradis où vivre. Et l'ensemble est d'autant plus sympathique à suivre que le travail visuel du mangaka Takao Demise reste franchement soigné, avec des planches jamais vides mais toujours fluides, des décors assez travaillés et parfois captivants (l'arbre-monde en tête), des designs propres et expressifs... La seule tristesse dans tout ça, c'est de constater qu'il faudra désormais être plus patient pour découvrir la suite, puisque le rythme de parution japonais est déjà rattrapé.
  

Critique 1 : L'avis du chroniqueur
Koiwai

15.25 20
Note de la rédaction






MN Actus
Dernières news News populaires News les plus commentées Fermer

Dernières News