Tenjin - Le Dieu du ciel Vol.4 - Actualité manga

Tenjin - Le Dieu du ciel Vol.4

Critique du volume manga

Publiée le Jeudi, 10 Janvier 2019

L’heure tourne, les minutes défilent et le temps est venu pour nos cadets de commencer les vols en solo. Une grande occasion pour prouver que le pilote est enfin apte à être plus au moins indépendant dans sa machine. Et pour corser ce nouvel entraînement, les instructeurs n’hésitent pas sur les actes : Riku et Sasaki doivent réussir en une semaine à mettre en position vaincue leur instructeur respectif dans le ciel, sinon ils sont recalés. Une situation qui pourrait s’avérer peu être réelle puisqu’à la fin de leur cinquième jour d’essai les instructeurs sont toujours invaincus.
Hamana se donnera un malin plaisir à abaisser la jeune recrue autant qu’il le faut, pas pour lui faire comprendre quelque chose mais vraiment pour se sentir supérieur. Une chose dont il peu se permettre car il n’est pas le meilleur pour rien.

En parallèle de ça, Riku s’interroge sur l’avenir qui l’attend. Encore sous le choc d’avoir vu des hématomes apparaître après des vols à répétitions, il se demande si au bout du compte il deviendra comme Hamana. Une peur qui non seulement le ronge intérieurement mais qui attise également son envie persévérante de continuer aux commandes du bolide le plus rapide du monde. Le voici en rivalité directe avec le meilleur pilote de la base, celui qui est craint de tous sauf de Riku. Un personnage dont il veut connaître tous le parcours depuis qu’il est entré en aviation, une biographie est donc la bienvenue. Et Riku va trouver toutes les informations qu’il souhaite suite à deux rendez-vous avec la lycéenne Maiko, celle qui tient le blog sur lui. Une vrai source de savoir et de passion qui se sent à vue d’œil. Passée pour une fille collante au départ, Maiko a énormément de qualités est n’est pas qu’une fan hystérique des pilotes mais en réalité une encyclopédie humaine de l’aviation qui n’a juste qu’une envie, voler. Sauf qu’elle en est interdite...

Une situation inattendue, l’arrivée soudaine du lieutenant colonel Sakagami qui causera des interrogations : pourquoi ne vient-il qu’à ce stade de l’histoire ? Dans quel but veut-il voir Takaoka ? Et surtout, d’où sort-il ? Trois grands mystères qui restent en travers les pensées tout au long de la lecture. Seul l’auteur est capable pour le moment de savoir la raison exacte de son apparition. En plus de ça, un autre personnage mythique se fait voir dans ce tome là, mais pour entrer en contact avec Riku cette fois-ci…

En général, malgré les différentes scènes de vol extrêmes, ce quatrième volume est assez calme que les précédents. Sûrement du aux scènes plus douces avec la lycéenne, nous voyons Riku sous un angle que nous ne connaissons pas car nous ne l’avons jamais réellement vu avec une fille. Mais la réalité reviendra vite à nos trousses avec la pression que lui met son instructeur Osanai. La condensation entre les chapitres calmes et d’autres plus actifs reste tout de même une chose agréable. Certes il y a eu moins de précipitations mais ça nous donne un petit temps de souffler avec tous les événements qui ont déjà eu lieu. Ça ne fait jamais de mal d’être dans une lecture plus balade tout en gardant un certain degré d’action.

Une petite déception se fait tout de même noter avec l’arrivée du père de Riku qui est une scène totalement banale, sans plus que ça. On aurait penser le voir pour une première fois avec son fils ébahi de le rencontrer mais au final il apparaîtra sur quelques planches pour seulement avoir un entretien avec Takaoka.
A l’encontre de ça, comme une alarme de réveil, la dernière scène donnera l’entrain, l’impatience du prochain volume. Cela peut être à double-tranchants : soit elle finira avec une simple reprise de Riku ou bien elle peut terminer avec des conséquences d’une grandeur stupéfiante pour la suite…
  

Critique 1 : L'avis du chroniqueur
Koalam

15 20
Note de la rédaction






MN Actus
Dernières news News populaires News les plus commentées Fermer

Dernières News