Syndrome 1866 Vol.9 - Actualité manga

Syndrome 1866 Vol.9

Critique du volume manga

Publiée le Jeudi, 20 October 2011

Kaï Sudo veut en savoir plus sur Ethika qui apporte sa lumière à Miroku. Il se rend alors en tant que client dans le salon où la jeune femme vend ses charmes. Malgré ses tentatives pour briser sa confiance, Sudo constate l’implacable détermination de la jeune femme. Pour emporter Miroku dans ses ténèbres, il se résout alors à enlever la demoiselle ! Découvrant la disparition de sa promise, Miroku part à sa recherche et rencontre un homme qui lui confie une arme… mais dans quel objectif ?

Après un léger report pour augmenter notre impatience, nous voici entrés dans la dernière ligne droite de Syndrome 1866 ! Plus que jamais partagé entre la voie de la raison que lui prodigue Ethika, et le monde de l’ombre dans lequel Sudo l’invite, Miroku est à présent poussé à avancer en suivant son instinct, sans se poser de questions, devant cet effroyable ultimatum. Gardera-t-il les pieds sur terre en restant dans la voie de la raison ? Se laissera-t-il submerger par sa colère, voyant Ethika molestée, au risque de commettre un nouvel assassinat ? L’implacable machination de Sudo nous offrira les plus grands moments d’intensité narrative et d’angoisse de la série, mettant en ébullition tous les ressentiments psychologiques dépeints dans les derniers volumes !

Naoyuki Ochiai passe de la théorie aux actes, en présentant certaines séquences à la limite du soutenable, tout en apportant suffisamment de justesse dans sa narration pour ne jamais tomber dans un spectacle scabreux. Certains mangakas devraient en prendre de la graine… Avant d’être physique, la violence est surtout psychologique. Le trio de protagonistes sera poussé dans ses derniers retranchements, mettant en exergue leurs relations brutales. Miroku découvre avec effroi une facette d’Ethika qu’il cherchait à occulter jusqu’ici. Quant à la demoiselle, sa confiance envers son pauvre protégé est mise à mal par les révélations de Sudo. Enfin, ce dernier fascine toujours autant par sa folie et son charisme malsain.

Le rythme s’intensifie, le souffle s’accélère tout au long du tome… et alors que l’on croit l’orage passé, voilà que la dernière page arrive comme un couperet pour tout remettre en cause ! Syndrome 1866 retrouve la noirceur des dernières péripéties du roman, en les remettant au goût du jour avec une narration très efficace, où tout ce qui était posé jusque là prend un sens. Il reste maintenant à espérer un ultime volume digne de ces derniers rebondissements.


Critique 1 : L'avis du chroniqueur
Tianjun

17 20
Note de la rédaction
Note des lecteurs






MN Actus
Dernières news News populaires News les plus commentées Fermer

Dernières News