Swimming Ace Vol.1 - Actualité manga

Swimming Ace Vol.1

Critique du volume manga

Publiée le Mercredi, 18 November 2020

« Alors, nage… Mizuno ! »

Après Full drum et Uchikomi, les éditions Pika continuent d’enrichir leur label « Sport addict », avec cette fois une série en cinq tomes sur le thème de la natation. Intitulé Summer Salt Turn au Japon, ce manga dessiné par Renji Hoshi et scénarisé par Hajime Inoryu (The Killer inside) a été prépublié dans le Monthly Shônen Magazine des éditions Kôdansha.

« Alors ? Avoue que tu es déçu ! »

Plus jeune, Eiichirô a épaté tout le monde avec ses prouesses en natation. Mais en grandissant, il s’est vu incapable de battre son propre record. En voyant les autres le dépasser constamment, il se convainc que la natation elle-même ne l’aime pas. Il décide alors d’arrêter ce sport pour de bon. Du moins, c’est ce qu’il avait prévu… car il sera emporté bien malgré lui par la motivation des autres personnages autour de lui.

Hajime Inoryu nous offre un récit dynamique, enrichi d’une touche d’humour. Il ne perd pas de temps avec une introduction lente, on est dès le début entraînés dans un tourbillon de bonne humeur. Les personnages principaux sont très différents, mais cette différence met en avant leur complémentarité. Quoi qu’il arrive, ils réussissent à se (re)motiver les uns des autres, en s’adaptant à la personnalité de l’autre – comme par exemple avec Furuya qui déteste perdre. Chacun est haut en couleur, et on ne s’ennuie pas à suivre leurs aventures.

« Eiichirô. En natation, il n’y a que les chiffres qui importent. »

Dans ce premier tome, en parallèle de la découverte des personnages, on s’habitue tranquillement au le monde de la natation : les tournois, les concours… Hajime Inoryu évoque également la pression des résultats qui peuvent faire perdre le goût de ce sport. On espère qu’avec la participation à la coupe de Nan’ô, l’univers du sport sera davantage mis en avant.

En ce qui concerne les dessins, le trait de Rennji Hoshi est fluide et agréable. Il ajoute un côté sexy, sans toutefois basculer dans un fan-service lourd. Ces graphismes rajoutent encore au dynamisme et à l’humour ambiants.

En bonus sympathique à la fin du volume, on retrouve quatre pages avec une question à laquelle répondent plusieurs personnages, ce qui change des traditionnels portraits.

Cette série démarre très bien, on attend la suite pour découvrir si les mangaka sauront en exploiter tout le potentiel.
   

Critique 1 : L'avis du chroniqueur
Hinae

15 20
Note de la rédaction
Note des lecteurs






MN Actus
Dernières news News populaires News les plus commentées Fermer

Dernières News